LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Prise de notes sur un extrait de La Princesse de Clèves

Étude de cas : Prise de notes sur un extrait de La Princesse de Clèves. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  19 Avril 2019  •  Étude de cas  •  545 Mots (3 Pages)  •  152 Vues

Page 1 sur 3

La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette, 1678

A l’époque -> roi Louis XIV mais dans l’histoire (100 ans avant) Henri II

Le personnage est éponyme (donne son nom à l’œuvre)

  • Mlls de Chartres au départ. Se marie au Prince de Clèves pour obéir à sa mère, mais ça ne la dérange pas non plus car c’est le chemin vers la vertu.
  • Prince Clèves -> homme âgé. Elle s’engage à ne jamais le tromper mais ne l’aimera jamais.
  • Ici description du personnage principal

Texte :

  • On parle de la Princesse de Clèves et de sa mère
  • On parle de l’éducation (différente de l’époque, Janséniste) et donc que la famille est le produit de celle-ci

  • On a des gens exceptionnels parce qu’ils viennent de parents exceptionnels.

  • Avec ce portrait on montre aussi le monde dans lequel on vit à l’époque
  • Mlls de Chartres est d’une beauté parfaite -> dire cela appelle à l’imagination du lecteur (chacun à sa vision de la beauté parfaite)
  • 1ère « Il parut » pronom impersonnel et presque du miracle ; lieu idéal, où les gens sont tous beaux, cascade de superlatifs
  • 2ème On donne son rang social (noblesse) On donne des noms réels
  • 3ème On passe aux qualités moral -> rythme ternaire -> « le bien (tellement extraordinaire qu’on ne peut pas le dire) la vertu (seul moyen de s’en sortir pour Mme de Lafayette, vie après la mort, seul moyen pour la vie dans l’au-delà) le mérite (par des actions que vous aurez faites) ce sont les qualités attendues chez une femme parfaite
  • 4ème Ici, veuve, elle administre la fortune. Elle respecte la mémoire de son Mari en se montrant qu’après un temps raisonnable de deuil. Elle se consacre à sa fille.
  • 5ème système d’éducation : ouverture intellectuelle (pour une femme) morale (culture) physique (beauté) L’idéal -> équilibre parfait entre les deux (physiques et moral)

« la lui rendre aimable » qu’elle aime la vertu pour aimer tout faire pour être vertueuse -> conforme à l’idéal classique. (Lafayette transfert des qualités de son époque 100 ans avant) Le rejet des passions (terme négatif) soumettre ses passions à raison

  • 6ème la méthode de l’époque -> on ne parle pas des galants, des hommes. Méthode de Mme de Chartres (on donne de l’importance à la mère) = tout l’inverse : -> parler tout le temps d’amour, que le mal peut être attirant. On fait une peinture du danger. On fait une généralisation des hommes et des femmes étant 2 camps opposés. Essentialisation -> on prend des caractères spécifiques pour les donner à tous.
  • Mais la femme doit être vertueuse et fidèle car ça donne bon aspect (éclat et élévation) -> spirituel et construction personnelle (on travaille pour la vie après la mort)
  • On lui apprend à se méfier de sa beauté
  • L’autrice construit son personnage et son éducation en même temps que son roman
  • La fonction de ses aventures -> tout est parfait -> événements perturbateurs. Elle va tomber amoureuse du Galant (qui enchaine les femmes)
  • Texte construit sur des équilibres, rythme ternaire
  • Parallélisme inversé
  • Equilibre parfait pour pouvoir tout déséquilibré après (pas loin d’une tragédie)

Questions :

Prépare quelque chose qui arrive vers l’héroïne tragique

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (45.5 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com