LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

3 problématiques chez l'amputé

Fiche : 3 problématiques chez l'amputé. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  31 Octobre 2017  •  Fiche  •  2 338 Mots (10 Pages)  •  316 Vues

Page 1 sur 10

Légende :

vert représente les point qui "aide a la rédaction" parce que sinon j'y comprenais rien donc j'ai fais par étapes

rouge représente des petites notes pour toi

noir représente  ce que j'ai travaillé

Questionnement, axes d'études (point 1)

1) Etude des différents outils mise a disposition de l'infirmière pour communiquer face a un patient amputé PROBLEMATIQUE 1 ?   LOUISE

2) Quelle attitude le personnel infirmier doit il adopter pour favoriser l'acceptation d'une situation de handicap ? (article sur l'annonce) PROBLEMATIQUE 2? GAELLE

Pour but• L’acceptation active enfin. La personne assume, intègre la maladie chronique dans sa vie quotidienne, elle reconnaît que la maladie implique des contraintes, et prend conscience que la maladie comporte des risques, la maladie est enfin acceptée (ou “supportée”). Le patient a une nouvelle image de lui avec la maladie chronique. L’idée d’une vie sans maladie chronique est abandonnée, le “handicap” est admis (responsabilité, dynamisme, “savoirêtre”). Le dépassement de l’épreuve permet la construction d’un avenir avec la maladie, d’un “projet de vie”. La non-acceptation de la maladie transforme le patient en “malade clandestin”, niant totalement sa maladie, peu ou pas observant (Encadré 1).

3) Quels sont les éléments qui interférent dans la qualité de la communication soignant soigné en cas de diagnostic médical grave ? ( article sur la communication) PROBLEMATIQUE 3 ? GAELLE

4) Etude des moyens pour agir correctement lorsqu'un patient est dans le déni face a l'annonce d'un diagnostic médical grave et atteinte corporelle A voir si on le mets mtn ou plus tard (niveau temps) mais sinon j'ai trouvé ca intéressant d'en parler PROBLEMATIQUE 4 ?

• Le déni est une réaction d’incrédulité, un mécanisme de défense, en partie inconscient, qui consiste à refouler une réalité insupportable, trop menaçante pour l’équilibre psychique.

ATTENTION ORDRE DES PROBLEMATIQUES IMPORTANT VU QU'IL FAUT FAIRE UNE INTRO ET CONCLUSION POUR CHAQUE PROBLEMATIQUE ET LA CONCLUSION DOIT ETRE EN LIENS AVEC LA PARTIE SUIVANTE DONC JE T'AI PROPOSE UN ORDRE DIT MOI CE QUE TU EN PENSES

Rédiger chaque problématique avec le support de différentes lectures professionnelles et/ou scientifiques , entretiens et discussions (point 2) (+Introduction et conclusion point 7)

(Conseils: manifestations observables exemptes de préjugés , valeurs, idées préconcues, mise à distance point 5)

(Mettre en relation: éléments problème , lecture, expériences concrètes et ses propres idées point 3)

Problématique 1:

Problématique 2:  

Introduction: L’annonce du diagnostic de maladie chronique à un patient n’est pas une chose simple à réaliser. Elle conditionne souvent l’acceptation de la maladie. Une carence ou une mauvaise information au début au moment de l'annonce peut grever lourdement le pronostic  ultérieur. Nous nous sommes donc posé la question quelle attitude le personnel infirmier doit il adopter pour favoriser l'acceptation d'une situation de handicap ?

Commentaire: Lorsque nous sommes face a un diagnostic médical grave nous devons ensuite en faire part au patient, plusieurs étapes sont alors mise en place: le temps médical, le temps d’accompagnement soignant (infirmier), l'accès à une équipe impliquée dans les soins de support et le temps d’articulation avec la médecine de ville.

Nous avons choisis cette article car l'annonce d'un diagnostic grave, est un "acte si court aux répercussions si longues" que le patient s'en souvient pour toujours ainsi l'attitude du soignant dans cette situations et très importante. L'annonce marque  le début d'une relation soignant-soigné mais aussi un changement de vie, d'habitudes, un "choc" psychologique et émotionnelle pour le patient, dans ce cas la réaction du patient est toujours imprévisible. Il faut donc avoir une attitude bienveillante afin de minimiser ce "choc". Dans tous les cas, l’annonce a un impact important sur l’acceptation et le vécu de la maladie. L’annonce est un acte de baptême d’une maladie, elle entraîne un changement d’identité et nécessite enfin un travail de “deuil” de l’état de santé antérieur qui permet de s’accepter tel que l’on est maintenant, de "s'approprier" cette nouvelle pathologie et de reconstruire le futur.

Lors de l'annonce, il ne faut pas être brutale dans ses propos, faire des annonce bâclées, trop précoces ou trop tardives, déverser une trop grande quantité d'information, utiliser des termes sans sens pour le patient. Il faut prendre son temps avec le patient, parler de la maladie quand il le souhaite, avec des mots simples, faire de l'écoute active et passive, répondre aux questions ainsi qu'aux inquiétudes du patient, rassurer le patient et "dire la vérité avec espoir". Quand le dialogue est ouvert il faut privilégier un endroit calme avec des conditions d'intimités et de confidentialité, et faire ressentir au patient un “partage” de la difficulté de la situation : disponibilité, attention, respect, attitude empathique.

Après l'annonce du diagnostic, il est important de revoir le patient afin de renforcer la première rencontre, impliquer une personnes importantes (famille par exemple) afin que le patient soit soutenue durant cette épreuves, délivrer des informations écrites, proposer aux patient une aide pluridisciplinaire (équipe pluridisciplinaire, associations...) et si la réponse est positive proposer une éducation collective pour rompre l’isolement face à la maladie.

Conclusion : Suite a l'annonce d’un diagnostic médical grave à un patient il est important de prendre en soins le patients au niveau psychologique et relationnelle afin de minimiser le "choc"  et de diminuer l'impact négatif sur l'acceptation et le vécu ultérieur de la pathologie ou atteinte corporelle. Cependant, la communication est parfois difficile a établie entre soigné et soignant.

Problématique  3:

Introduction: Le dialogue, support des "soins relationnels", est parfois perturbés et difficile entre soigné et soignant. C'est pour cela que nous nous sommes intéressé sur cette problématiques: Quels sont les éléments qui interférent dans la qualité de la communication soignant soigné en cas de diagnostic médical grave ?

Commentaire: Nous nous sommes dirigés vers cette problématiques car il nous semble important d'analyser les éléments qui interfèrent dans la qualité de la communication soignant soigné en cas de diagnostic médical grave pour pouvoir agir correctement face à cette situation délicate.

...

Télécharger au format  txt (16 Kb)   pdf (124.6 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com