LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sujet : « L’argent qu’on possède est l’instrument de la liberté, celui qu’on pourchasse est l’instrument de la servitude »

Note de Recherches : Sujet : « L’argent qu’on possède est l’instrument de la liberté, celui qu’on pourchasse est l’instrument de la servitude ». Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  13 Novembre 2012  •  570 Mots (3 Pages)  •  3 026 Vues

Page 1 sur 3

CULTURE GENERALE :

Sujet : « L’argent qu’on possède est l’instrument de la liberté, celui qu’on pourchasse est l’instrument de la servitude ».

Expliquez et commentez cette réflexion.

INTRODUCTION

L’argent est un moyen conventionnel qu’utilisent les hommes pour échanger des biens entre eux afin de subvenir à leurs besoins. C’est un instrument d’échange nécessaire dans la vie en société.

L’argent se gagne par le travail, le commerce, le troc.

L’argent gagné permet à l’homme de subvenir à ses besoins, de satisfaire ses ambitions et rendre service à ses semblables. Par ce fait, l’argent est un instrument de souveraineté, de dignité, d’indépendance et de liberté.

L’argent que l’on possède, c’est à dire qu’on gagne par le travail, nous libère mais l’argent qu’on ne possède pas et qu’on veut par avidité avoir, est dangereux pour nous car il nous asservit. C’est là tout l’esprit de la réflexion :

« L’argent qu’on possède est l’instrument de la liberté, celui qu’on pourchasse est l’instrument de la servitude ». Cette réflexion est-elle exacte ?

L’argent a-t-il une odeur ? La fin ne justifie pas-t-elle les moyens ?

DEVELOPPEMENT

L’argent qu’on possède, c’est l’argent qu’on a travaillé dur pour gagner, au prix de notre sueur, après d’efforts inlassables. Il est la récompense de nos efforts propres et personnels. Il est enfin la consécration d’un temps de labeur.

Cet argent est propre et pur, aussi modique soit-il, il doit nous suffire ; nous devons nous organiser pour faire correspondre nos besoins avec cet argent car il est l’instrument de notre liberté parce que l’homme n’est libre que lorsqu’il peut subvenir à ses propres besoins et le travail à travers le gain qu’il nous rapporte, nous permet d’avoir l’argent nécessaire pour nous libérer.

La liberté, c’est aussi cette tranquillité d’esprit qui provient de l’opinion que chacun a de ses conditions d’existence. On est libre lorsque l’on peut penser, se nourrir, se vêtir, se loger, aller et venir et s’exprimer sans crainte. On est libre lorsque l’on se contente de l’argent qu’on possède. Lorsqu’on peut regarder son interlocuteur en face dans les yeux sans faiblir et sans remords, alors on est libre.

Cependant certaines personnes, en raison de leurs trop grandes ambitions ou des privilèges et prérogatives que leur offrent les fonctions qu’elles occupent dans la société ou dans l’Etat, se lancent dans une recherche effrénée de l’argent : On ment, on falsifie, on trompe, on rature, on juge mal, on triche, on corrompt, on rompt, on trahit, on combine dans le seul but de se faire de l’argent.

Ce genre d’argent est dangereux car il salit l’homme et le conduit vers une dégénérescence et vers sa perte. Cet argent nous rend esclave de ceux qui nous le donnent. En effet comment regarder droit dans les yeux quelqu’un qui par les « sous » qu’il nous donne, nous met sous coupe

...

Télécharger au format  txt (3.7 Kb)   pdf (63.3 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com