LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Soin de manucure en psychiatrie

Étude de cas : Soin de manucure en psychiatrie. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  26 Janvier 2018  •  Étude de cas  •  2 126 Mots (9 Pages)  •  871 Vues

Page 1 sur 9

SOMMAIRE

I – INTRODUCTION

II – PRESENTATION DE LA PATIENTE

III– DESCRIPTION DE LA SITUATION

V– CONCLUSION

I – INTRODUCTION

Je suis étudiante infirmière et j'ai effectué mon premier stage dans un hôpital de jour psychiatrique. Dans le cadre de ma formation il m'est demandé de traiter un sujet pour la compétence 3 faisant référence à l'hygiène UE 2.10 et aux soins de confort et de bien être UE 4.1.

L'hôpital de jour psychiatrique pour adultes a une capacité d'accueil de 15 patients par jour mais comptabilise en tout 55 patients. La majorité de ces patients souffrent de psychoses et de schizophrénie.

Le personnel en poste est composé d'un médecin, d'un responsable infirmier, d'un psychologue, de 5 infirmiers, d'une assistante sociale, d'une aide soignante et d'une secrétaire.

Étant donné que je suis en stage dans une structure de jour, mon choix s'est tourné vers un soin de manucure pour une patiente, Madame F.

Le premier objectif de ce soin est d'assurer un soin d’hygiène et de surveillance de l’état cutané et des ongles des mains chez Mme F à sa demande ou selon l’évaluation.

Le deuxième objectif de ce soin est d'effectuer un soin de confort et de bien être à Mme F afin de la revaloriser et de lui permettre de se sentir mieux en lui redonnant confiance en elle.

Les principaux domaines de l'hygiène que je développerais sont le lavage des mains et la désinfection du petit matériel et des surfaces.

En ce qui concerne les soins de confort et de bien être, je développerai le soin de manucure de Madame F qui pour elle est un véritable soin de confort et d'estime de soi. C'est une dame qui aime beaucoup qu'on prenne soin d'elle mais qui ne peut pas prendre soin d'elle toute seule par manque d'élan dû à sa maladie mais aussi à cause de l'image qu'elle se donne d'elle même, en effet Madame F se dévalorise constamment.

II – PRESENTATION DE LA PATIENTE

Madame F est née en 1976. Elle est mariée et a 2 enfants de 13 et 17 ans. Elle vit actuellement avec eux.

Elle est entrée à l'hôpital de jour le 15 avril 2015. Elle souffre d'une psychose délirante d'allure schizophrénique qui s'est déclarée en octobre 2013. Elle est en rémission à ce jour.

Madame F est une personne fragile, toujours angoissée, qui a un repli sur elle même et n'exprime pas d'envie. Elle se met toujours en retrait quant à sa vie de famille, se réfère toujours à son mari pour tout et n'ose pas s'imposer. Elle se dévalorise constamment. Comme elle ne conduit pas ses sorties sont très limitées. Elle n'a aucune activité sociale mis à part sa participation aux activités thérapeutiques qu'elle effectue à l'hôpital de jour.

III – DESCRIPTION DE LA SITUATION

Je suis étudiante infirmière en 1ère année et je vais effectuer le soin seule avec une patiente, Madame F. Je m'assure que la patiente n'ait pas de contre indications, c'est à dire qu'elle ne soit pas diabétique, qu'elle ne soit pas sous anticoagulants ou qu'elle ne présente pas d’artérite.

Trois jours avant le soin je suis allée à la rencontre de madame F et tout en discutant avec elle j'ai regardé ses mains. Ses ongles étaient très long et très sale. Je lui ai alors demandé si elle aimerait que je lui fasse un soin de manucure pour lui donner de belles mains et des ongles propres. Elle accepta tout de suite avec un grand sourire.

Je lui demande alors de me donner un jour qui lui conviendrait le mieux et nous avons fixé un rendez-vous.

Le soin se passe un lundi matin à 10h30. Il se déroule sur mon lieu de stage qui est dans un hôpital de jour psychiatrique pour adulte. C'est une structure avec une capacité d'accueil de 15 patients à la journée pour des prises en charges séquentielles visant à leur resocialisation et à prévenir les hospitalisations. Pour ce faire chaque patient bénéficie d'un programme de soin individualisé qui peut être de la marche, de la natation, des entretiens individualisés avec le psychiatre ou l'infirmier, des soins esthétiques ou la participation à un groupe de chant ou de photo-langage.

Pour effectuer le soin j'ai choisi une pièce au calme et au cadre reposant. C'est le bureau de la psychologue qui est absente aujourd'hui. Il se compose d'une table, de deux chaises, d'un fauteuil et d'un ordinateur. Sur les murs d'une couleur blanche sont accrochés des tableaux peints de couleurs reposantes et relaxantes.

Le jour du soin Madame F arrive à l'hôpital de jour à 10h15. Je l'accueille avec gentillesse et je l'accompagne jusqu'à la salle à manger qui est une grande salle où les patients ont l'habitude de se retrouver afin de discuter en buvant une boisson chaude. Je lui propose un thé afin qu'elle puisse se réchauffer et se poser un peu avant le soin. (Madame F vient à pieds à l'hôpital de jour et doit marcher durant 20 minutes pour y arriver). Elle accepte avec plaisir.

Je la sens angoissée comme à son habitude.

Je me lave les mains avec un lavage simple et je lui prépare un thé au citron que je lui apporte avec une sucrière au besoin et une cuillère. Je m’assieds à côté d'elle et je la remercie d'être venue pour le soin de manucure. Je lui dis ensuite que je vais aller préparer mon matériel pour lui procurer le soin, que je ne serais pas longue et que je viendrais la chercher quand tout sera prêt. En attendant je lui demande de profiter de son thé et de se reposer un peu.

Je vais me laver les mains en effectuant un lavage simple et je vais en salle de soin pour prendre mon matériel.

...

Télécharger au format  txt (12.3 Kb)   pdf (54.4 Kb)   docx (16.8 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com