LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Evolution De Lhygiene Selon Les Cultures

Recherche de Documents : Evolution De Lhygiene Selon Les Cultures. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  9 Novembre 2014  •  962 Mots (4 Pages)  •  1 568 Vues

Page 1 sur 4

Institut de formation de Soins Infirmiers

TDP HYGIENE

GROUPE 6C

Session 2014 - 2017

L'HYGIENE CORPORELLE SELON LES DIFFERENTES CULTURES :

Le site des enfants de Douai-Cantin

INTRODUCTION

• Définitions :

◦ Hygiène

◦ Hygiène corporelle

◦ Culture

• Evolution (2-3 phrases)

PLAN

1. Cultures et Religions

2. Rôle du soignant

CONCLUSION

INTRODUCTION

Quelque soit l'époque, la culture et la religion influent sur l'hygiène.

L'hygiène correspond à l'ensemble des méthodes et des pratiques tendant à préciser et à améliorer la santé, à réduire les infections. Elle inclut la santé, le bien être, l'esthétique, l'estime de soi et le plaisir.

La culture a une importance dans les pratiques d'hygiène puisqu'elle caractérise un groupe d'individus qui partagent des idées similaires.

En fonction des cultures, toutes les personnes n'ont pas les mêmes exigences face à la propreté.

Dans un premier temps, on abordera le thème de la religion et de la culture, puis le rôle du soignant vis à vis de la culture du patient.

I. Cultures - Religions

ISLAM

Les musulmans ont des pratiques corporelles spécifiques (de part leur religion) qui leur permettent de se rapprocher de Dieu.

En effet, avant chaque prière, ils doivent pratiquer le rite de l'ablution qui consiste en la purification du corps par de l'eau, en se lavant trois fois avec la main gauche (côté impur). Le côté droit du corps est considéré comme pur, c'est pour cette raison qu'ils commencent leur toilette à droite, mangent avec la main droite...

Ils considèrent l'eau comme purificatrice : après chaque miction et défécation, la toilette des parties intimes est nécessaire.

Ils accordent une grande importance à l'esthétisme et au bien être: ils utilisent du henné à la fois pour ses vertus cosmétiques et thérapeutiques.

JUDAÏSME

Il existe des différences entre les hommes et les femmes dans le judaïsme.

Les femmes sont considérées comme impures lors de certaines périodes du mois (exemple : menstruations) ; elles doivent se cacher de leur mari, avoir une toilette intime soigneuse pendant 7 jours.

Les hommes eux, doivent se raser avec un rasoir électrique pour éviter de faire couler le sang et doivent également porter la kippa tandis que les femmes doivent cacher leurs vrais cheveux soit en portant un foulard, soit avec une perruque. Les cheveux des enfants ne doivent pas être coupés avant l'âge de 3 ans. De plus, en période de deuil, il est interdit de les entretenir et de les couper.

Pour tous, en plus de leurs soins d'hygiène courants, ils doivent se laver les mains avant de manger du pain, de prier et après d'être allé aux toilettes.

HINDOUISME

Comme dans l'islam et le catholicisme, l'eau a un rôle purificateur ; la cendre et la fumée jouent aussi ce rôle. L'eau du Gange polluée reste sacrée et est donc très utilisée.

Pour les hindous, la pureté n'appartient pas au corps mais à l'âme. Lorsqu'ils décèdent leur âme quitte leur corps par la tête.

CHRISTIANISME

Le christianisme contrairement à l'islam met en valeur l'hygiène morale au dépend de l'hygiène corporelle. L'hygiène corporelle n'a pas une dimension spirituelle.

• Catholicisme

Les catholiques assurent leur propreté morale au travers de

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (99.4 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com