LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Situation ESI: faire face à l'Anxiété d'une patiente

Mémoire : Analyse De Situation ESI: faire face à l'Anxiété d'une patiente. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  30 Janvier 2015  •  475 Mots (2 Pages)  •  685 Vues

Page 1 sur 2

Lieu :

Cette situation se déroule lors de mon premier stage de deuxième année. Dans le service de transplantation Rénale du Professeur X à l’Hôpital Y.

Ce service est divisé en deux parties : une première La salle C. accueillant tous patients transplantés rénales et ayant un quelconque problème nécessitant une hospitalisation, ou les suite de prise en charge des patients venant d’être transplantés ne nécessitant plus de soins constant. Cette salle compte 18 lits. De l’autre côté la salle des Soins intensifs qui compte 8 lits et qui accueils les patients transplanté au minimum une semaine ou les situation d’urgence.

L’équipe soignante est très importante, elle est constitué du chef de service, de nombreux médecins et internes, ainsi que deux roulements d’infirmières séparées en trois équipe (matin, après-midi et nuit), et de nombreuses d’aides soignantes qui travail en étroite collaboration avec les agents de service hospitaliers.

Cette situation se déroule au début de ma cinquème semaine de stage, la nuit au alentours de 4 heures du matin.

Situation ou activités vues ou réalisées :

Ce jour, j’arrive dans le service ou madame E. est hospitalisée (coté soins intensifs) pour une transplantation rénale sur néphropathie indéterminée effectuée la veille. Lors des transmissions, l’IDE précise que cette dame est très angoissée et que de n’ayant pas de reprise ni de fonction rénale ni de diurèse dans la journée, elle a passée une échographie qui met en évidence la sténose d’une artère rénal, au courent de ce diagnostic la patiente angoisse de devoir refaire des séances de dialyse.

L’infirmière m’ayant confié la prise en charge de cette patiente, je suis allée effectuer le « tours » de début de nuit qui consiste en une surveillance, des paramètres vitaux, des pansements et points de ponctions ainsi que des différentes perfusions.

Lorsque je suis entrée dans la chambre, Madame E. était très anxieuse, et c’est plainte de douleurs abdominales évaluée à 6/10.

Après avoir vérifiée toutes les constantes de Madame E. et lui avoir administré les antalgiques prescrit je la convint d’écouter un peu de musique et d’essayer de se calmer et lui explique que le médecin viendra la voire demain dans la matinée pour discuter avec elle de cette situation.

Au cours de la nuit la patiente a appelé de nombreuse fois en se plaignant de douleurs insoutenable, elle dit qu’elle « préfèrerai mourir ».

À 4 heures je lui explique qu’il m’est impossible de lui donner plus d’antalgique et qu’elle irait mieux si elle arrivait à se détendre. Je remarque alors qu’au cours de cette discussion Madame E. ne se pleins plus de douleurs.

Je lui ai donc proposé de rester un peu en sa compagnie, j’ai discutée avec elle une vingtaine de minutes et lorsqu’elle a commencé à présenter des signes de somnolence, j’ai arrêté de parler mais sans lui lâcher ma main et elle s’est endormie peu de temps après.

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (55 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com