LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accident d’Exposition au Sang (ou AEV).

Dissertation : Accident d’Exposition au Sang (ou AEV).. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  27 Novembre 2013  •  831 Mots (4 Pages)  •  1 366 Vues

Page 1 sur 4

AES

Accident d’Exposition au Sang (ou AEV)

Définitions :

C’est un accident du travail

Nécessite soit un contact percutané (piqure/coupure) soit un contact muqueux soit un contact sur peau lésée ET un contact avec du sang ou tout autre liquide biologique contenant du sang

La source= patient

La victime= soignant

En 2000, 7 AES pour 100

Alors que 4,7/100000 en 1990

Soit 30000 à 35000 / an en France

Conséquence : transmission à la victime d’agent infectieux portés par la source (portage chronique/ pathologie aigue)

→ Importance de la rapidité de prise en charge de la victime

Possibilité de transmission soignant/ soigné lors d’une chirurgie par exemple

AES se transmet au cours du geste et après (représente + 60% des AES)

Se transmet quand on a à faire à des manipulations avec des objets piquants-tranchants (aiguille creuses)

Se transmet pendant les interventions techniques

→ Toutes personnes peuvent avoir un AES (IDE et étudiants sont cependant les plus touchés)

Dans tous les services, il y a ce risque

Même quelque soit leur expérience

Faire attention à la fin de procédure et à la deuxième moitié de poste

→ Risque nettement minoré mais persistant avec du matériel sécurisé

Qd on parle de risques, le principal, c’est les contaminations.

On peut être contaminé par le VHB, VHC, VIH

L’accident est grave si la blessure est profonde, si c’est fait avec une aiguille creuse, si l’aiguille a été utilisée en intra veineuse sans port de gants

Si l’aiguille était de gros calibre

Il existe des contaminations par virus de l’hépatite C après piqure superficielle avec une aiguille sous cutanée

AES par tierce personne (piquer une autre personne) → ici, le mvt est plus violent

Ds un labo, si on se pique, la source est inconnue, on ne connaît pas le patient dc plus grave

Refus sérologies= c’est quand le patient refuse de faire des sérologies (prise de sang) pour voir si VIH, VHC, VHB

Pour VHB, en 2004, il y avait 28000 porteurs chroniques et 55% n’était pas diagnostiqués

Risque de contamination si la victime n’est pas protégée et de 2 à 30%

30% hépatite aigue

Aucune contamination VHB pour les professionnelles depuis 2005

Pour VHC, en 2010, 36700 personne infectée et 43% non connues

Risque de contamination est de 1.5 à 3%

VHC évolue en hépatite aigue

Depuis 1987, il y a eu 59 séroconversions professionnelles

41 IDE, 7 médecins, 4 ASL, 4 AS, 1 SF

56 piqures, 3 plaies et 2 projections

30 :59 séroconversions sont évitables par applications des précautions standard

Pour le VIH, 50000 VIH non dépistées

Risque de contamination : 0.18 – 0.45 %

Il y a risque même si charge virale est nulle

Il existe un traitement efficace s’il est instauré dans les 4 heures, et à poursuivre pendant 28 jours (possibilité d’avoir un échec)

→ Risque de faire un SIDA maladie,

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (82.8 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com