LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation sur la tableau Las Ambassadeurs d'Hans Holbein

Dissertation : Dissertation sur la tableau Las Ambassadeurs d'Hans Holbein. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  31 Janvier 2024  •  Dissertation  •  923 Mots (4 Pages)  •  67 Vues

Page 1 sur 4

RUIZ

Ana

1G4

        L’artiste ayant réalisé ce tableau se nomme Hans Holbein le Jeune (né en 1497 et mort en 1543) le titre de l’œuvre est Les Ambassadeurs. Il a était réalisé en 1533, c’est une huile sur panneau de chêne. Il fait 207 cm sur 209 cm. Il est exposé à la National Gallery de Londres.

Nous allons nous demander quelles nouveautés apparaissent dans ce tableau de Holbein le Jeune ?

Nous commencerons par parler de l’apparence des deux homme.

Nous continuerons sur l’analyse des deux étagère.

Nous achèverons en parlant d’un détail important de l’œuvre qui nous parle du contexte religieux de la Renaissance.

        Placés devant un rideau de velours vert, deux hommes portant la barbe, richement vêtus sont accoudés à un meuble constitué de deux étagères supportant de nombreux objets hétéroclites, comme le luth et les globes terrestre. Ces deux hommes sont deux diplomates français: l'ambassadeur de France en Angleterre – et commanditaire de ce tableau – Jean de Dinteville (à gauche) et l'évèque de Lavaur Georges de Selve (à droite), qui joua également un rôle d'ambassadeur.

Le manteau de fourrure noire au revers blanc du personnage de gauche révèle par son luxe le statut social de son propriétaire. La couleur de la soie contraste fortement avec le noir de son manteau. Il porte un béret sur lequel est épinglée une broche à la représentation de crâne, ce qui signifie une vanité, qui est une nouvelle fois un signe de richesse. Il tient dans sa main droite une dague dans un fourreau soigneusement ouvragée. Chaque détail de la ciselure y est visible. La garde d'une épée est également visible de son côté gauche. Il porte un collier dont le médaillon représente un personnage ailé terrassant un dragon déjà au sol; il s'agit de l'Archange saint Michel. Ce collier n'est autre que celui de l'Ordre de Saint-Michel, plus haute distinction de la chevalerie française, ce qui nous montre une nouvelle fois le statut social du porteur du médaillon.

Le personnage de droite, érudit et religieux, porte un manteau noir et brun dont l'absence de couleurs contrastées fait paraître plus sobre et plus austère que celui de son acolyte. Il observe la même pose et tient seulement dans sa main droite une paire de gants en cuir souple.

        Sur l'étagère supérieure, de la gauche vers la droite, sont visibles une sphère céleste, un cadran de berger qui n'est autre qu'un cadran solaire, deux quadrants qui sont soit des instruments d'astronomie, de navigation ou qui sert au tracé des cartes, un bloc gnomique présentant plusieurs cadrans solaires, et enfin, un livre à reliure rouge sur lequel est positionné un instrument de mesure astronomique. Ce dernier objet, complexe, permet de fixer l'heure et la date en calculant précisément la position des corps célestes que l’on observe. Chacun de ces objet est minutieusement représenté.

L'étagère inférieure, de la gauche vers la droite, supporte quant à elle un globe terrestre ou l'Europe, en jaune, est visible selon l'état des connaissances de l'époque ; l’Europe est par ailleurs placée au centre de notre point de vue. En ce qui concerne le livre, les détails sont si minutieux que le contenu en est lisible. Il s'agit d'un livre de mathématiques.

Viennent ensuite une équerre, un compas, un luth, qui est l’instrument à cordes pincées par excellence de la Renaissance, et enfin, un livre de musique sur lequel les notes des portées sont lisibles, et quatre flûtes à bec en bois soigneusement rangées dans leur étui de cuir qui nous rapporte à la partition.

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (53.1 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com