LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Débat sur la laïcité en France

Étude de cas : Débat sur la laïcité en France. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  16 Janvier 2019  •  Étude de cas  •  1 415 Mots (6 Pages)  •  259 Vues

Page 1 sur 6

Aujourd'hui la laïcité est sujet de nombreuses contreverses, du moins en France. Elle garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. Cependant, depuis les attentats et l'immigration, la religion et plus particulièrement l'Islam a prit une place plus importante dans les débats comme le voile, le hijab ou l'aïd. Ainsi, le « grand remplacement »qui 'est une théorie qui suppose que les « Français de souche » seraient amenés à disparaître au bénéfice des autres communautés, s'est accentué. Cette peur s'est diffusée jusqu'aux politiques. Les grands porteurs de cette idéologie sont notamment le RN et Génération Identitaire, un mouvement politique qui s'oppose à la poursuite de l'immigration extra-européenne, à l'islam et au « Grand remplacement » Ainsi, le burquini s'est imposée sur l'année 2016 comme le débat le l'été, au point de suggérer une loi pour l'interdire. Beaucoup de politiques ont prit parti et le débat a fait ressurgir les racines chrétiennes de la France et sur le fait qu'il faut la proteger.

Ainsi nous pouvons nous demander si aujourd’hui, la france est rellemment un etat laïc. Dans une première partie nous expliquerons d’ou viens cet état Laique et ce qu’il pose comment limite

puis nous verrons que la France est un état laïque mais pour enfin nuancé ces propos

On ne peut pas parler de la laïcité en France sans parler La Révolution française . Elle apparaît comme un événement fondateur dans notre histoire nationale que ce soit sur le plan politique, sociale, culturelle, économique ou bien dans la culture religieuse. Pour comprendre cette dernière, il faut retourner avant la révolution. Avant d'être une Republique démocratique en 1789, la France était une Monarchie d'instituiton divine, c.a.d que c'est dieu qui a insitiué cette monarchie. Ainsi, la fonction et la présence du roi sont indissociables de l’exercice et de la présence de la religion. Celle-ci fait partie intégrante de l’appareil d’État et plus largement, de l’institution de cet ancien régime où le roi, personnage sacré, et la religion, en l’occurrence la religion catholique, détiennent, c’est p, le monopole. Même si la loi est quelque peu assouplie en 1787 après de nombreuses pressions avec l’octroi de l’Edit de tolérance envers les protestants et les israélites, le monopole de l’Église catholique ne tolère pas ou à peine les dissidences religieuses. Ainsi, le statut de non-séparation entre l’Église et l’État permet au clergé de jouer un rôle essentiel qui, sans être directement lié à l’exercice du pouvoir politique, englobe des domaines extrêmement larges comme la police des mœurs et la réglementation du comportement de tous les sujets, l’enseignement, l’assistance, la charité...

C'est ainsi que le 26 août 1789, l’Assemblée constituante adopte la «Déclaration des droits de l’homme et du citoyen». Il y est écrit: «Nul n’a le droit d’être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public». L’article 10 est considéré comme l’acte de naissance de la laïcité, même si le mot n’apparaît pas, celui-ci y est suggeré.

Ainsi, la France est un état reconnu comme laïque et n’a donc pas de religion, comme ça pourrait être le cas pour Israel qui ce reconnaît comme Etat juif. Il est important de préciser que les lois sur la laïcité ne sont pas là pour combattre les religions, mais justement de les faire cohexister sans qu’elle n’influent dans l’exercice du pouvoir politique et administratif. Nous avons donc vu grâce à la partie précédente que l’État était un état laïque de par ces lois mises en place. Cependant nous pouvons en douter. Déjà par un exemple auquel vous avez penser directement au vu du thème : L’alsace-moselle et Le régime Concordataire. Cette region de France a un statut très particulier avec l’église. Pour résumer, Le Concordat est un accord signé en 1801 par Napoléon Bonaparte, les clauses de cet accord concernaient en premier lieu le rapport de l’Etat et de l’Eglise Catholique. Alors en œuvre lorsque l’Alsace et la Moselle furent prises par les Allemands en 1871, le Concordat avait disparu depuis treize ans lorsque les régions furent ramenées à la France en 1918. Seule l'annexion

...

Télécharger au format  txt (9 Kb)   pdf (49.1 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com