LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Jésus de Nazareth

Commentaire de texte : Biographie de Jésus de Nazareth. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  7 Mai 2014  •  Commentaire de texte  •  2 603 Mots (11 Pages)  •  512 Vues

Page 1 sur 11

Biographie[modifier | modifier le code]

La biographie de Jésus de Nazareth est très mal connue. La principale source d'information vient des textes rédigés vraisemblablement entre 65 et 11021 qui seront appelés « Évangiles » vers 1503, textes dont le but n'est pas historique mais d'enseignement religieux, et dont l'interprétation en termes de biographie historique est souvent hasardeuse : « les Évangiles ont retenu de la vie de Jésus un certain nombre de scènes et de paroles qui sont avant tout témoignages de foi et dont l'historicité peut à bon droit être questionnée22 ».

Quoi qu'il en soit, les éléments biographiques se résument à peu de choses. Néanmoins, on peut souligner que la documentation sur Jésus s'avère souvent plus riche que pour beaucoup de personnages importants de l'Antiquité, même si une certaine unilatéralité des sources la soumet à une exigence de critique littéraire et historique23.

Le croisement des différentes traditions néotestamentaires permet de présenter des éléments épars, et qui proposent, mis ensemble, une approche biographique plus étoffée.

Premières années[modifier | modifier le code]

Il n'y a quasiment aucun élément entre les récits de la naissance de Jésus et sa vie publique. Ce manque de détails sur l'enfance a conduit à la composition d'un certain nombre de textes apocryphes notamment des « évangiles de l'enfance » qui ont beaucoup brodé sur le canevas originel. Ces textes, non canoniques, participent pourtant de la mythologie chrétiennen 9, et ont inspiré une importante production littéraire et artistiquen 10. Ce sont ces écrits qui, par exemple, précisent le nom et le nombre des « rois mages », ou décrivent les parents et la naissance de Marien 11. Quoi qu'il en soit, ce qui est relaté, par les évangiles, de la vie de Jésus avant le début de sa vie publique, ne consiste qu'en très peu de choses, disséminées dans différents textes canoniques.

Origines[modifier | modifier le code]

S'il est communément admis que Jésus est un Juif galiléen dont la famille est originaire de Nazarethn 12, le lieu de sa naissance n'est pas connu avec certitude24, et les historiens25 hésitent entre le berceau familial de Nazareth, où il passera toute sa jeunesse, et la ville de Bethléem en Judéev 6, ville du roi David de la lignée duquel le Messie attendu par les juifs doit descendre, selon la prophétie de Michéev 7.

L'année de sa naissance n'est pas non plus connue précisément. Les dates retenues peuvent osciller entre 9 et 2 av. J.-C.26. Les évangiles selon Matthieu et selon Luc la situent sous le règne d'Hérode Ier le Grand dont le long règne s'achève en 4 avant notre ère27. L'estimation généralement retenue par les historiens actuels va de 73 à 5 avant notre ère28.

Naissance du Christ,

Mosaïque de la chapelle palatine de Palerme, v. 1150

Il est paradoxal que Jésus de Nazareth puisse être né « avant Jésus-Christ » : l'origine de l'ère commune est en effet censée être la naissance du Christ. Mais ce « début » de l'ère chrétienne (l'Anno Domini), qui ne s'est imposé progressivement en Europe qu'à partir du xie siècle28, a été fixé d'après les travaux du moine Denys le Petit réalisés au vie siècle, que l'on sait à présent être erronés29 et, si le calendrier historique a été précisé depuis, son origine conventionnelle n'a pas été modifiéen 13.

La naissance de Jésus (la Nativité) est traditionnellement fêtée le 25 décembre, à Noël, mais cette date est entièrement conventionnelle, et n'a rien d'un « anniversaire ». Elle aurait été fixée dans l'Occident latin au ive siècle, peut-être en 354n 14, pour coïncider avec la fête romaine du Sol Invictus30, célébrée à cette date à l'instar de la naissance du dieu Mithra, né selon la légende un 25 décembre31 ; le choix de cette fête permettait une assimilation de la venue du Christ — « Soleil de justice » — à la remontée du soleil après le solstice d'hiver32. Avant cette date, la Nativité était fêtée le 6 janvier et l'est encore par l’Église arménienne apostolique, alors que l’Église catholique romaine y fête aujourd’hui l’Épiphanie33 ou « Théophanie », le baptême de Jésus dans le Jourdain, évènement que les plus anciennes Églises pré-romaines utilisaient comme acte de « naissance » du Christ.

Famille[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Proches de Jésus.

Jésus est connu comme « le fils de Joseph le charpentier »n 15 et « le fils de Marie ». Les évangiles selon Matthieu et selon Luc professent une conception « par la vertu du Saint-Esprit »v 8 qui ouvrira plus tard sur des débats théologiques très disputés au sein des communautés chrétiennes concernant la virginité de Marie.

Jésus est le premier-né de cette famille34, appartenant à un milieu artisanal relativement aisé35, liée à un clan de nazôréens qui attendent l'apparition d'un « fils de David » en son sein36. Les évangiles mentionnent l'existence de « frères et sœurs »37 qui « apparaissent38 pour montrer que Jésus n'a rien d'extraordinaire puisque sa famille est bien connue »39. Parmi les « frères du seigneur », Jacques le Juste prendra une place prééminente dans la communauté de Jérusalem après la disparition de Jésus.

La question des liens de parenté de Jésus avec ces « frères » et « sœurs » a été disputée, et reste discutée40.

La plupart des spécialistes laïcs, protestants et juifs, avec des chercheurs catholiques, considèrent que Jacques est un fils de Marie et de Joseph41, tandis que nombre d'exégètes catholiques y voient un « cousin »42, suivant la lecture traditionnelle catholique fondée sur la croyance plus tardive en la virginité perpétuelle de Marien 16, à la suite de Jérôme de Stridon, premier Père de l'Église à argumenter contre une fratrie au profit de « cousins », à la fin du ive siècle43. L'exégète catholique John P. Meier conteste cette acception qui n'apparaît jamais dans la version grecque de l'Ancien Testament44 dans lequel le terme adelphos marque exclusivement le lien fraternel de sang ou de droit45.

Après la clôture du Nouveau Testament,

...

Télécharger au format  txt (17 Kb)   pdf (165.9 Kb)   docx (15.7 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com