LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de la pratique infirmiere - chambre d'isolement

Dissertation : Analyse de la pratique infirmiere - chambre d'isolement. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2016  •  Dissertation  •  2 528 Mots (11 Pages)  •  1 390 Vues

Page 1 sur 11

Habig Jérôme                                                                Ecole Santé Social Sud Est

Analyse de pratique

S4 P2

  1. Présentation service

Le Centre hospitalier Saint Jean de Dieu, affilié à la Fédération des Établissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne à but non lucratif (FEHAP) est un établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) assurant les missions de service public de psychiatrie de secteur.

A ce titre, il est chargé des missions de la sectorisation psychiatrique dans le sud du Rhône et dans le 7ème arrondissement de Lyon dans les 5 secteurs psychiatriques du Département du Rhône, qui lui sont rattachés :

        • 3 secteurs de psychiatrie générale.

        • 2 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile.

Pour ses secteurs, le centre hospitalier met à la disposition de la population des services et des moyens de prévention, de diagnostic, de soin, de réadaptation et de réinsertion sociale.

-Capacité d'accueil :

        • 537 lits et places dont 367 lits temps complet et 170 places en hôpital de jour réparties sur 12 hôpitaux de jour.

        • File active globale de l'établissement : 15 303 patients en 2013.

        • Effectifs permanents : 1 084 équivalents temps plein (ETP)


L’unité de réhabilitation psycho-sociale (U.R.P.S.) « La Passerelle » se trouve dans le bâtiment 31 de l’hôpital au 1er étage.

-Capacité d'accueil :

        • 22 lits et une chambre d’isolement

- Effectif du service :

        • 4 Infirmiers diplômé d’état

        • 1 Cadre de santé

        • 4 Aides soignante

        • 3 Agent de Service Hospitalier

        • 1 Psychiatre

        • Travaille en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire : assistante sociale, kinés,  diététiciens…

2 - Situation et questionnement

Lors du semestre 4 j’ai réalisé mon stage au sein de l’hôpital st Jean de Dieu en psychiatrie dans l’unité de réhabilitation de soins psycho-sociales « la passerelle ».

N’ayant pas encore réalisé ce type de stage en psychiatrie et restant sur une approche très spéciale de soins psychiatriques, j’étais très impatient de commencer.

Dans l’unité se trouve une pièce appelé Chambre d'Isolement (CI), aussi appelé chambre de repos ou encore Chambre de Soins Intensifs. C’était la première fois que j’étais confronté à une chambre comme celle-ci. Lors de ma deuxième semaine de stage, un patient a était admis dans l’unité en étant contenu aux 4 membres et placé en CSI. Il fut décontenu 2 heures après et à nouveau contenu le lendemain. A la suite de cette entrée et de ces événements je me suis posé la question suivante:

Quel rôle joue l’infirmier pendant l’isolement d’un patient en chambre dans un contexte de soins psychiatriques ?

J’ai eu les réponses que je cherchais au cours des 3 semaines d’hospitalisation de ce patient, il me semble donc intéressant que mon analyse porte sur ce questionnement.

3 – Présentation du patient

 

Monsieur H

C’est un jeune homme de 26 ans, ainé d’une fratrie de 4 enfants (3 sœurs), né en France le 20/06/1988, 1 m 85, 79 kg.

Retourner vivre chez ses parents depuis une rupture sentimentale début 2015, la cohabitation semble conflictuelle. Il travaille en tant que opticien dans une grande enseigne et a bénéficié récemment d’une promesse de promotion (responsable du magasin).

Il s’agit d’une primo hospitalisation, il ne présente aucun antécédents psychiatriques et somatiques.

Monsieur H a était hospitalisé en soins psychiatrique, sur la demande d’un tiers (SPDT), le tiers étant son père.

Contexte d’hospitalisation : 

Hospitalisation à Saint Jean De Dieu, unité Passerelle le 4/05/2015 en début d’après-midi via l’Hôpital Edouard Herriot pour troubles du comportement avec agitation psychomotrice, insomnie et des propos délirants à connotation érotomane et mystique.

Il est arrivé contenu aux 4 membres, a était placé dans la chambre d’isolement et est décontenu 2h après son arrivé dans le service.

Histoire de la maladie :

Malgré une exaltation de l’humeur et une logorrhée observable monsieur H se montre plutôt calme. Il tient un discours délirant mystique (monsieur H pense être « le fils du prophète » et est «  missionné sur terre afin de sauver le monde ») et érotomane (explique se marier prochainement avec sa nouvelle amie alors qu’il est rapporté par la famille un harcèlement envers elle). Il semble aussi très affecté par les attentats de Charlie Hebdo en janvier dernier, pense qu’on lui a « envoyé un message en assassinant le policier » ayant le même nom de famille que lui.

Lors de l’entretient familial (mère et père présents) du 5/05/2015, ayant conduit le patient à être contenu en CI, la famille a pu amener certaines informations : les troubles du comportement et les éléments délirants seraient apparus depuis le mois de janvier 2015 suite à sa rupture avec son amie, les attentats de Charlie Hebdo et la perspective d’évolution professionnelle qui serait une source d’angoisse pour monsieur H. Au cours de l’entretient, Monsieur H s’est montré tendu, projectif et menaçant physiquement, se tapant violemment le torse et déchirant son pyjama, nécessitant un appel d’urgence. Dans ce contexte il fut replacé en chambre d’isolement et contenu au 4 membres. Ce cadre a été maintenu 13 jours.

...

Télécharger au format  txt (15.8 Kb)   pdf (193.8 Kb)   docx (16.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com