LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’usage d’électroconvulsivothérapie (ou sismothérapie) en psychiatrie.

Discours : L’usage d’électroconvulsivothérapie (ou sismothérapie) en psychiatrie.. Recherche parmi 231 000+ dissertations

Par   •  7 Décembre 2017  •  Discours  •  626 Mots (3 Pages)  •  151 Vues

Page 1 sur 3

L’usage d’électroconvulsivothérapie (ou sismothérapie) en psychiatrie.

Intérêt personnel pour le thème choisi :

Nous avons choisi ce thème pour plusieurs raisons, la première étant le fait que la sismothérapie, ou plus communément appelée « électrochocs », est quelque chose de très répandue dans la culture en tant que moyen de traitement de la folie et l’avis général à ce sujet est très controversé. De ce fait de nombreux document sont dédiés à ce sujet ou le critique  comme des films tels que Vol au-dessus d’un nid de coucou de Milos Forman sorti en 1976. Cela contribuera donc d’autant plus à alimenter la discussion quant à cette méthode et le fait que celle-ci soit à la fois très connue mais pas réellement comprise rend la chose d’autant plus intéressante. La deuxième raison pour laquelle nous avons choisi ce thème est le fait qu’un membre du groupe a effectué son TPE de première sur le sujet de la psychothérapie et a donc de bonne connaissance concernant l’électroconvulsivothérapie, il est donc légitime de chercher à en profiter.

Justification de l’intérêt théorique du thème choisi :

La technique nommée électro-convulsive a été inventée par deux italiens à la fin des années 1930. Cette nouvelle méthode représenta un progrès considérable en ce qui concerne la thérapeutique psychiatrique.                                                                                                      En effet c’était la seule méthode efficace contre les dépressions jusqu’à la découverte des premiers médicaments antidépresseur. Cette méthode apparait alors comme étant une « solution miracle » pour ce genre de pathologie psychiatrique. Cette pratique consiste à faire passer un courant électrique d’une électrode à une autre, qui sont chacune située sur les tempes du patient. Ainsi le courant électrique traverse les hémisphères du cerveau et rend le patient beaucoup moins dépressif, on parle alors d’une avancée majeure concernant cette nouveauté.                                                                                              Désormais cette technique connait quelques changements qui la rend beaucoup plus « agréable » pour les patients, car ils sont dorénavant anesthésiés. Mais au jour d’aujourd’hui l’électroconvulsivothérapie n’est réservée que pour certains cas de pathologie psychiatriques considérées comme grave, on trouve par exemple en haut de la liste, la mélancolie avec un risque majeur de suicide, puis la mélancolie stuporeuse (état de dépression intense vécu avec un sentiment de douleur morale, et caractérisé par le ralentissement et l'inhibition des fonctions psychomotrices et psychiques) et enfin l’état dépressif majeur résistant au traitement médicamenteux des antidépresseur. Statistiquement parlant, cette technique excelle en tout point, et surpasse incontestablement le reste des traitements dans la très grande majorité des cas. Beaucoup d’ouvrages explique aujourd’hui de manière scientifique toute les qualités que cette méthode possède. Cela fut une avancée dans l’histoire des pathologies psychiatrique.

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (101.6 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com