LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Apprendre l'anglais au Mexique

Commentaire de texte : Apprendre l'anglais au Mexique. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  10 Février 2014  •  Commentaire de texte  •  810 Mots (4 Pages)  •  346 Vues

Page 1 sur 4

L’apprentissage de ma première langue étrangère a été à partir de l’école maternelle jusqu’à l’âge de 18 ans. Il faut dire qu’au Mexique c’est très courant de commencer l’apprentissage de l’anglais depuis les premières années d’école. Le Mexique est un pays où le bilinguisme est une nécessité, donc l’école maternelle et l’école primaire ont un rôle très important à jouer dans l’enseignement de l’anglais. Malheureusement c’est seulement dans les écoles privées qu’on apprend une langue étrangère depuis l’enfance. Il y a des écoles ou la journée se divise en deux : la moitié pour apprendre la langue étrangère et l’autre moitié pour les différents sujets en espagnol. Dans mon cas, nous avions deux heures et demie par jour pour apprendre l’anglais.

Au cours de mon apprentissage de l’anglais j’ai expérimenté différentes méthodologies à des périodes différentes. A l’âge de 4 ans le professeur utilisait plutôt une méthodologie directe ou il apprend à l’élève à nommer directement les choses qui l’entourent et les actions qu’il voit faire et, au cours de cette étape, il acquiert oralement les mots concrets. Cette méthodologie met l’accent sur le vocabulaire quotidien qui est utilisé pour introduire peu à peu un vocabulaire plus avancé. Tous les éléments de la classe étaient indiqués en anglais pour qu’on puisse s’habituer à les voir et à les dire dans la langue étrangère, et il y avait aussi des dessins avec les mots les plus utilisées comme par exemple : pleine des jeux, gomme, crayon, fille, garçon, chaise, etc. Le professeur explique le vocabulaire à l’aide d’objets ou d’images, mais ne traduit jamais.

Dans cette étape l’oral est acquis par la répétition et la progression, l’usage du sens des mots et a compréhension de l’idée générale. La méthodologie directe est une méthodologie active ou l’apprenant et le professeur communiquent constamment utilisant la langue, son vocabulaire et ses structures appris ou « acquis » en classe (Cuq & Gruca 2002).

Avant l’école primaire les enfants n’ont pas vraiment la possibilité d’établir une conversation, raison pour laquelle la plupart du temps l’enseignant parle en anglais, mais les élèves répondent en espagnol. Les productions orales des élèves en classe constituaient une réaction aux questions du professeur afin de préparer la pratique orale. L’objectif de la méthode orale était donc pratique.

Le passage à l’écrit restait au second plan et était conçu comme le moyen de fixer par l’écriture ce que l’élève savait déjà employer oralement.

A l’école primaire j’ai eu un éclectisme méthodologique. Pendant les six années d’école primaire j’ai expérimenté un mélange de méthodologie directe et audio-visuelle.

Le vocabulaire commençait à être plus riche, donc le professeur utilisait plus la langue maternelle comme procédé d’explication. C’était courant d’utiliser la traduction pour expliquer les mots nouveaux, car on n’avait pas toujours le dessin qui représentait graphiquement les nouveaux mots comme à l’école maternelle.

On utilisait des livres où on retrouve des leçons sur des thèmes de la vie quotidienne dans lesquelles on utilisait des images pour faciliter la compréhension et éviter si possible la traduction du vocabulaire.

La méthodologie

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (73.9 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com