LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comment devenir ce que l'on n'est pas?

Thèse : Comment devenir ce que l'on n'est pas?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  21 Avril 2018  •  Thèse  •  1 659 Mots (7 Pages)  •  344 Vues

Page 1 sur 7

Les régimes totalitaires dans l’entre-deux-guerres

Cours distribué à l’issue des activités

On retient deux définitions du totalitarisme.

• Celle d’Hannah Arendt, tout d’abord, dans son ouvrage Les Origines du Totalitarisme (1951). Elle en fait une « alliance de l’idéologie et de la terreur » : ainsi, l’adhésion au régime totalitaire est selon elle à la fois due à une soumission volontaire des peuples à un chef charismatique et à une politique de répression et de terreur entretenues par le parti de ce chef. Elle distingue deux régimes totalitaires, le Communisme de Staline et le Nazisme d’Hitler.

• Dans les années 50 également, Carl Friedrich, associe le totalitarisme à sept critères :

◦ Une idéologie officielle,

◦ Un parti unique,

◦ Un chef charismatique,

◦ Le pouvoir détient le monopole des moyens de communication,

◦ Une terreur est exercée par une police secrète

◦ L’économie est planifiée et donc totalement encadrée par le pouvoir

◦ Les régimes totalitaires visent à la création d’un Homme nouveau.

Problématique : nous nous demanderons comment la période troublée de l’entre-deux-guerres a vu la naissance et la mise en place de ces régimes, et comment leur organisation a permis un contrôle total des populations.

I. Genèse des régimes totalitaires

A. Les révolutions russes

Voir les docs 1 et 3 p 176/177

Deux révolutions ont lieu en Russie dans le contexte de la 1e Guerre mondiale en février et octobre 1917. Le tsar est renversé en février du fait des défaites militaires de l’armée russe et des pénuries alimentaires qui en découlent. Il est remplacé par un gouvernement provisoire qui continue la guerre. Ce gouvernement se trouve confronté à de grandes difficultés pour rétablir la situation économique. La situation entraîne une seconde révolution en octobre menée par le parti Bolchevik de Lénine. Il s’appuient sur les Soviets, des assemblées populaires élues de soldats, ouvriers ou paysans qui prennent le pouvoir dans des organisations locales (usines, villes, provinces…). La dictature du prolétariat est instaurée

Cette révolution d’Octobre est surtout un coup d’État qui porte Lénine au pouvoir. La Russie se retire de la 1e GM et s’engage dans une guerre civile entre les Rouges (bolcheviks), acquis à la révolution et les Blancs (Mencheviks) fidèles au tsar, qui se termine en 1921 par la victoire des rouges et la proclamation de l’URSS (1922).

B. L’avènement du fascisme italien

Voir les docs 4 et 5 p177

Les années 20 en Italie sont marqués par une grave crise économique et sociale. De plus, le traité de Versailles a laissé aux Italiens le goût amer d’une « victoire mutilée ». Enfin, le pays est agité par des révolutionnaires communistes. Un ancien socialiste converti au nationalisme, Benito Mussolini, devient une figure importante. Il crée en 1919 les Faisceaux italiens de combat qui deviennent le Parti National Fasciste en novembre 1921.

Les « chemises noires » multiplient les violences contre les communistes. Ils sont soutenus par les élites locales qui craignent une révolution. En 1922, Mussolini organise la « marche sur Rome », une démonstration de force qui lui permet d’être nommé président du conseil par le roi le 29 octobre 1922.

C. La république de Weimar et la montée du nazisme

Voir les docs 2 et 6 p177

Le 9 novembre 1918 L’Empereur Guillaume II est forcé d’abdiquer. L’Allemagne connait des troubles entretenus par les communistes qui veulent suivre l’exemple russe. Cependant, la République est proclamée à Weimar en juillet 1919. Le Maréchal Paul von Hindenburg, héros de guerre, incarne ce régime. Il est à la fois haï par la droite qui lui reproche la fin de l’Empire et par les communistes, violemment réprimés.

Adolf Hitler crée en Bavière en 1920 un parti raciste et nationaliste, le NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands). Il dénonce cette République mal-aimé en suivant un modèle proche de celui de Mussolini. Il connait un échec en 1923 dans une tentative de coup d’Etat et est emprisonné. Cependant, à partir de 1929, l’Allemagne est durement touchée par la crise économique mondiale, et le contexte de chômage et d’inflation permet une série de succès électoraux du parti Nazi qui aboutit à sa nomination comme chancelier en janvier 1933.

II. L’affirmation des régimes totalitaires

A. Le bolchévisme soviétique

Voir les docs 1 p182 et 3p183

En 1922, la guerre civile et les famines ont causé plus de 8 millions de morts. Lénine lance la NEP (nouvelle politique économique) : il s’agit d’un modèle d’économie planifiée souple qui tolère dans une certaine mesure la propriété privée. Il meurt en 1924 et Staline confisque tous les pouvoirs en éliminant progressivement tous ses opposants au

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (52.4 Kb)   docx (15.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com