LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Palestine Est-elle Un État

Documents Gratuits : La Palestine Est-elle Un État. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  25 Novembre 2014  •  2 178 Mots (9 Pages)  •  2 787 Vues

Page 1 sur 9

La Palestine est-elle un État ?

D'après Esmein, « l'État est la personnification de la nation ». La concrétisation de l'État se ferait donc sur la réalité d'un peuple en tant que nation c'est-à-dire ayant une volonté de vivre ensemble enraciné dans l'histoire, de fonder une communauté de langue, de religion ou de tradition.

L'État a tout de même une définition plus juridique donnée par le droit international dans lequel il est définit par trois éléments constitutifs qui sont le territoire fixant l'espace géographique sur lequel s'exerce le pouvoir de commandement, puis la population qui peuple ce territoire et qui doit donc se soumettre à l'autorité et pour finir, l'organisation politique qui exerce l'autorité souveraine mais qui doit tout de même se conformer au droit international.

Le terme Palestine,quant à lui, est employé depuis l'Antiquité et désigne le territoire situé entre la mer Méditerranée et le fleuve du Jourdain, bien que ce territoire soit aussi appelé Eretz Israel (la première Israël) ou Terre Sainte selon le contexte. Cependant, il n'a un sens politique que depuis 1988, date à laquelle Yasser Arafat affirma l'indépendance de l'État palestinien. Mais les limites géographiques de l'État palestinien sont controversées et mettent en cause la réalité de cet État qui n'est pas reconnu par toute la communauté internationale. Peut-on dans ce cas parler de la Palestine comme État ? La Palestine en tant qu'État indépendant reconnu serait-elle viable au côté de l'État israélien ?

Il est donc nécessaire de comprendre en quoi les prétentions palestiniennes à fonder un État indépendant sont légitimes et nécessaires (I.) et ce qui fait que la Palestine a entamé un processus pour devenir un État indépendant mais qu'elle ne peut pas encore être entièrement qualifiée en tant que tel(II.).

I. La légitimité des prétentions palestiniennes à fonder un État.

La création d'un État palestinien est tout à fait légitime d'un point de vue politique et juridique. En effet, cette légitimité se justifie par une réalité historique qui a renforcée une conscience collective palestinienne à laquelle on doit accorder le droit des peuples à l'autodétermination, droit qui a été bafoué par les diverses occupations du territoire. De plus, la création d'un État palestinien marquerait une évolution démocratique vers la résolution du conflit qui oppose palestiniens et israéliens, arabes et sionistes.

A. Un sentiment national renforcé par l'Histoire.

Dès les dernières années de l'Empire ottoman une forte identité bien plus arabe que palestinienne s'est construite sur ces terres. Mais il y avait tout de même une forte identité judaïque et c'est pour cela qu'en 1948 fut créé un État juif : Israël. Ainsi furent séparés juifs et arabes mais seul l'État israélien fut reconnu au niveau international comme un État indépendant alors que le pseudo État palestinien resta sous domination britannique jusqu'en 1948, puis la Cisjordanie et la Bande de Gaza (deux régions de la Palestine) furent occupé par la Transjordanie et l'Égypte jusqu'à ce qu'Israël prenne le pouvoir sur ces territoires ainsi que sur Jérusalem-est suite à la guerre de Six Jours en 1967. C'est depuis cette date que l'on peut parler de « palestinisation » que ce soit au niveau de la construction nationale palestinienne contemporaine, de l’identité nationale qui voit apparaître la revendication de la souveraineté sur une terre désormais devenue territoire et identifiée comme palestinienne et non plus seulement comme arabe et pour finir au niveau politique et militaire avec l’émergence des Palestiniens comme acteurs autonomes sur la scène arabe.

Face à l’augmentation de l'immigration juive en Palestine puis à l’injonction internationale de partage, le territoire a été placé au cœur de la construction nationale palestinienne. En effet, si la terre figure bien, dès l’origine, au cœur du discours palestinien, ce n’est qu’en tant qu’espace de vie particulier à une fraction du « peuple arabe » car elle ne fait l’objet d’aucune appropriation autonome et ne figure pas comme base d’une identité nationale. Cependant, le peuple palestinien fut privé de sa souveraineté sur son territoire à cause de la diaspora ou des occupations successives, de plus il fut confronté aux pressions internationales négociant « la terre contre la paix », c'est pourquoi la délimitation de son territoire devint un symbole de son identité et d'un processus politique montrant toute la force de leur stratégie qui en passant par une renonciation raisonnée d’une partie du territoire permit la récupération de l’autre part. Cette construction de la terre de Palestine en territoires partagés, palestinien et israélien, a donné naissance tant à une identité nationale palestinienne différenciée de l’ensemble arabe qu’à l’élaboration d’un programme politique et militaire exprimé en terme de revendication d’un État national dans une Palestine partagée. Le nationalisme conçu en appartenance à la nation arabe, base de la revendication palestinienne d’avant 67, devint peu à peu un nationalisme exprimé en tant que la patrie palestinienne. C'est ainsi que désormais la création de l'État palestinien n'a plus pour but la création d'un État antisémite qui contre Israël mais d'un État indépendant et pacifique aux frontières de l'État hébreux.

B. L'État palestinien, une solution potentielle au conflit israélo-palestinien.

Les conflits entre Juifs et Arabes, palestiniens et israéliens sont basés sur des différents territoriaux. En reconnaissant clairement chacun des états, des frontières seront clairement posées et cela évitera les conflits. Si le statut final des territoires autonomes et la question des frontières des États Palestinien et Israéliens n'ont pas été négociées définitivement, plusieurs hypothèses ont tout de même été envisagées.

La solution d’un seul État permet d’aller vers une solution juste et raisonnable pour les réfugiés palestiniens en s’appuyant sur leur droit de retour vers leurs maisons d’origine. Elle permet également de répondre

...

Télécharger au format  txt (13.8 Kb)   pdf (140.5 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com