LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Niveaux de santé et de bien-être social des populations: des contrastes et des inégalités

Dissertation : Niveaux de santé et de bien-être social des populations: des contrastes et des inégalités. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  22 Mars 2017  •  Dissertation  •  2 101 Mots (9 Pages)  •  384 Vues

Page 1 sur 9

GILLES                                        Vendredi 4 Novembre 2016

Mélanie

1 BTS SP3S G1

PUBLICS

DEVOIR MAISON TD3

Chapitre 4 : Niveaux de santé et de bien-être social des populations : des contrastes et des inégalités

Il existe en France de fortes inégalités sociales de santé, des différences d’état de santé entre des individus de situations sociales différentes (revenu, éducation, catégorie sociale).

Dans une première partie je parlerais des inégalités importantes du VIH/SIDA et les personnes les plus touchés dans les pays.

Dans une deuxième partie je montrerais l'obésité importante et l'épidémie dans le monde.

Dans une troisième partie j'expliquerais les niveaux de santé en France et en Europe, des contrastes et des inégalités.

Pour conclure je finirais par montrer sur l'ensemble des parties ci-dessous tous les contrastes et inégalités dans tous les pays.

Partie 1 :

Fiche 1 : Exemple du VIH/SIDA des inégalités importantes.

ACTIVITE 1 :

DOCUMENT 1 & 3

Chez les adultes et enfants vivants avec le VIH il y a au total 34 millions de personnes séropositifs dans le monde avec les régions les plus touchées tel que l'Afrique subsaharienne avec 22,9 millions de personnes séropositifs, l'Asie du Sud et du Sud-Est qui compte 4 millions de cas, l’Amérique (Nord et Latine) avec 2.8 millions, et l’Europe de l’Est et l’Asie centrale avec 1.5 million de cas. Les régions où la prévalence est la moins importante sont l'Europe centrale et occidentale, le Moyen Orient et l'Afrique du Nord, Océanie et Caraïbes.

*Prévalence : Rapport du nombre de cas d'un trouble morbide à l'effectif total d'une population, sans distinction entre les cas nouveaux et les cas anciens, à un moment ou pendant une période donnés.

Chez les adultes et enfants nouvellement infectés par la VIH il y a au total 2,7 millions de personnes infectés dans le monde, mais ¾ des nouvelles contaminations concernent la population d’Afrique subsaharienne avec 1,9 millions.

Les décès dus au sida chez les enfants et les adultes il y a au total 1,8 millions qui meurt dans le monde, mais 2/3 des décès en Afrique subsharienne soit 1,2 millions.

Cette épidémie de Sida touche principalement les femmes plus particulièrement les plus jeunses. De nombreuses inégalités entre les sexes face à la maladie en défaveur des femmes,  qui sont davantage exposées au risque d’infection. Elles sont plus vulnérables aux conséquences de la maladie.

La situation épidémiologique montre alors une inégalité très forte à l’image des autres inégalités qu’elles soient de santé, sociales ou économiques entre régions du monde les plus riches et régions les plus pauvres.

Partie 2 :

Fiche 2 : Exemple de l'obésité ; une épidémie dans le monde et en France avec des inégalités.

ACTIVITE 3 :

DOCUMENT 5,6 &7

L’obésité et le surpoids sont des fléaux de l'humanité. L'obésité est qualifiée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)comme une « épidémie globale » car elle touche aujourd’hui tous les pays entre 10% et 40% de la population, des pays les plus riches aux pays les plus pauvres. Le nombre de personnes obèses est estimé à 300 millions, celui des personnes en surpoids serait d’au moins 1 milliard.  

L’obésité est un problème de santé publique pour tous. Les pays développés et pays en développement y sont concernés. Les pays en développement connaissent une transition alimentaire qui est responsable d’une augmentation de l’obésité, même si des carences alimentaires persistent contrairement aux pays développés.

Aux Etats-Unis un adulte sur trois est obèse et la maladie progresse de 5 % par an et en moyenne le poids des Etats-Uniens a augmenté de 11kg de 1960 à 2002.

La part des personnes obèses dans la population a doublé en 25 ans.  En Amérique du Sud l'augmentation de la prévalence de l’obésité, surtout dans les couches sociales les plus défavorisées. Au Brésil, un tiers des femmes parmi les couches sociales les plus défavorisées sont en surpoids. Alors qu'en Amérique centrale ou latine c'est 40%. En Inde 5 % de la population souffre déjà d'embonpoint. En Chine 25 % de la population en surpoids et progression très forte du problème chez les jeunes et les enfants. Pays en développement plus de personnes en surpoids que de personnes maigres, problème touchant les plus pauvres.

*Embonpoint : Surcharge pondérale essentiellement constituée de graisse ; état d'une personne un peu grasse ; corpulence.

ACTIVITE 4 :

DOCUMENT 8, 9 & 10

L'évolution de l’obésité et du surpoids en France et les principaux résultats de l’enquête ObÉpiRoche 2009 (individus âgés de 18 ans et plus) pour l’ensemble de la population adulte.

La prévalence de l’obésité en augmentation : 8,5 % d’obèses en 1997 contre 14,5 % en 2009 soit 6,5 millions de personnes ; l'obésité a doublé entre 1997 et 2009 (près de 4 % de la population soit près de la moitié des cas d’obésité). Selon le sexe, la part des femmes adultes obèses plus importante que celle des hommes (15,1 % contre 13,9 %) la progression de l’obésité plus nette chez les femmes notamment dans ses formes sévères. Avec l’âge, la prévalence de l’obésité chez les adultes augmente pour les deux sexes, elle est plus faible chez les jeunes adultes que chez les personnes les plus âgés. Les seniors sont de plus en plus concernés avec un pourcentage de personnes obèses supérieur à celui de la population générale pour les deux sexes. Les régions au Nord-Est présentent des taux supérieurs à la moyenne nationale les régions présentant les taux les plus faibles se concentrent essentiellement dans la moitié sud du pays.  Pour le niveau d’instruction la progression de la prévalence de l’obésité entre 1997 et 2009 pour tous les niveaux de croissance plus forte. Selon la profession en 12 ans, la prévalence de l’obésité a augmenté. C'est pour les cadres supérieurs, les professions libérales et les retraités que la croissance a été la moins importante. Selon les revenus du foyer l'augmentation  de la prévalence entre 1997 et 2009 pour toutes les tranches de revenus de manière plus ou moins importante. Le taux d’adultes obèses diminue avec l’élévation des revenus mais la part d’obèses a presque doublé pour beaucoup de tranches y compris pour des tranches de revenus importants.

...

Télécharger au format  txt (12.9 Kb)   pdf (116 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com