LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Intervention militaire et assistance humanitaire

Dissertation : Intervention militaire et assistance humanitaire. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  30 Octobre 2019  •  Dissertation  •  685 Mots (3 Pages)  •  49 Vues

Page 1 sur 3

Intervention militaire et l’assistance humanitaire

La multiplication des crises régionales se caractérise par l’implication des composantes militaires et organisations humanitaires dont l’intérêt commun est le bien être des populations en danger.

Cependant la recherche de ce bénéfice commun est souvent source d’ambigüité. C’est pourquoi il conviendrait de rétablir un dialogue critique entre les composantes militaires et humanitaires, présentent sur le terrain du conflit.

Afin de répondre aux dilemmes posés par les composantes militaire et humanitaire, il serait convenable d’exposer d’une part les relations concordantes entre ces deux entités (1) et d’autre part les discordances existentielles (2), avant de montrer que la conciliation des deux activités (3) serait au bénéfice des populations nécessiteuses.

La protection des populations en danger lors d’un conflit est devenue une préoccupation majeure lors des interventions militaires. Cette préoccupation va amener désormais les militaires et les humanitaires a collaborer pour la gestion des populations post conflit. Les interventions militaires sont souvent motivées par la nécessité de protéger les populations. Outre les populations civiles, les militaires se doivent aussi de protéger toutes les parties au conflit y compris les belligérants. L’objectif fondamental reste d’atteindre rapidement le but fixé en limitant les pertes civiles.

La mutation des interventions militaires soulève la nécessité du relais civils après le conflit. C’est dans cette perspective, que les armées ont élaboré les actions « civilo-militaires ». Ces actions ont pour but de créer des conditions favorables au fonctionnement des institutions étatiques après le désengagement des forces. Pour étendre leur champ d’action, les militaires, doivent collaborer avec les organismes humanitaires. Dans cette hypothèse, les militaires et les humanitaires conjuguent leurs efforts au bénéfice des populations. Toutes fois, il convient de relever que cette collaboration ne se fait pas sans ambigüités.

L’expérience de conflits antérieurs a souvent démontrée que l’assistance humanitaire est un moyen de s’immiscer dans les affaires d’autres Etats .Cette situation amène les ONG à s’interroger sur la gestion des populations post conflit. Le droit à l’assistance humanitaire a souvent justifié les ambitions politico-stratégiques de certains Etats. Ce fut le cas tout récemment où l’argument humanitaire a été utilisé pour justifier l’intervention des Nations unies au Kurdistan, en Somalie, et au Rwanda.

Ce sont toutes ces expériences qui amènent les ONG à s’interroger sur le sens de certaines pratiques employées dans le cadre des actions « civilo –militaire » . C’est par exemple le cas en Afghanistan où les forces Américaines larguaient des rations alimentaires en même temps que les bombes. Les ONG s’étaient insurgées contre cette pratique. La protection des populations n’est pas toujours au centre des préoccupations d’une intervention militaire .Néanmoins les forces militaires et les humanitaires doivent dépassés leurs divergences pour le bien des populations.

Pour ce faire, les composantes militaire et humanitaire devront concilier leurs actions par une collaboration

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (32.5 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com