LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La nation, vecteur de création ou de contestation de l’état ?

Dissertation : La nation, vecteur de création ou de contestation de l’état ?. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2018  •  Dissertation  •  1 771 Mots (8 Pages)  •  158 Vues

Page 1 sur 8

TD Public 2

Sujet : La nation, vecteur de création ou de contestation de l’état ?

La déclaration d’Ernest Renan dans son discours « Qu’est ce que la Nation ? » de 1882, en dit long sur la nation et l’état : « Une nation est donc une grande solidarité, constituée par le sentiment des sacrifices qu'on a faits et de ceux qu'on est disposé à faire encore. Elle suppose un passé; elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible: le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune. L'existence d'une nation est un plébiscite de tous les jours, comme l'existence de l'individu est une affirmation perpétuelle de vie. »

En effet, la nation et l’état sont étroitement liés, il s’agit d’une réunion des deux notions, une d’ordre identitaire et l’autre d’ordre juridique.

La Nation est une communauté humaine unie par une même conception politique, une adhésion aux mêmes principes, aux mêmes valeurs et une appartenance identitaire commune. Au sens subjectif son but est la volonté de vivre ensemble tout en partageant un projet politique commun ; au sens objectif, c’est une communauté associée à une histoire, une langue, une religion commune.

L’état, quant à lui,  est une organisation politique, une personne morale,  qui vise à mettre en œuvre une démocratie participative dans le but d’organiser et de discipliner la société.

L’état est construit pour servir de cadre à la souveraineté, qui lui permet d’exercer pleinement son pouvoir suprême sur une population et sur un territoire donné.

Deux visions s’opposent, l’une décrit la Nation comme fondement de l’état alors que l’autre exprime la volonté de l’état de créer sa Nation.

Pour cela, nous nous questionnerons sur le rôle de la nation envers l’état, s’il est vrai que la nation est un instrument de légitimation de l’état (I) en revanche elle peut être controversé sur le rôle de l’état (II)

  1. La Nation, moyen de fondement de l’état

Dans l’hypothèse où la nation est un vecteur de création de l’état alors elle participe non seulement à la structuration d’une organisation étatique mais encore à l’unification et à la cohésion nationale de l’état.

  1. Moteur de l’organisation étatique

La Nation est crée par l’esprit humain, elle détermine donc la volonté des individus. Ces citoyens vivent dans une communauté dictée par une institution neutre qui n’est autre que l’état qui cherche à développer un sentiment national part le biais de symboles (drapeau, devises, hymne national, …) de représentations culturelles comme  une langue, une religion, une éducation, etc; qui sont mentionnés dans la Constitution du 4 octobre 1958.

Ernest Renan qualifie la nation de principe spirituel, qui réunit la possession d’un riche lègue de souvenirs dans le passé et un consentement actuel de vivre ensemble et la volonté de continuer à réaliser un programme commun, dans le présent.

La Nation agit sur une fonction politique, elle permet de donner à l’état une identité, elle légitimise  son pouvoir politique en tant qu’institution d’autorité. D’autant plus l’état agit pour et au nom de la nation par le biais d’institutions et organes constitutionnels comme le parlement, le gouvernement, l’administration, … et lui permet une reconnaissance sur le plan international.

En d’autre terme l’état représente la Nation sur le plan politique, il dégage la volonté commune  des individus  de vivre ensemble en partageant un même idéal politique et non à son passé. Par exemple en 1870 la France perd l’Alsace et la Lorraine, ces deux régions deviennent germanique par leur culture mais selon Renan ces régions restent françaises : par leur « désir clairement exprimé de continuer la vie commune ».

La fonction étatique qui résulte de la nécessité du pouvoir et se traduit dans l'action administrative permet ainsi de créer ce que l’on appelle un Etat-Nation, gouverné dans le respect de la règle de droit, contenue dans la constitution et qui consent le pouvoir mis en œuvre par les organes premiers.

Georges Burdeau disait  « personne n’a jamais vu l’état cependant qui pourrait nier qu’il est une réalité  » en effet la réalité de l’état n’est que conceptuelle, une idée intellectuelle mais la Nation la rend plus pragmatique et réelle.

  1. La Nation, sujet d’unification et de cohésion nationale

La nation, suit le modèle de la conception française qui montre que la nation est bâtie sur l’état. Elle représente le partage de mêmes valeurs, un « projet politique commun » nécessaire à la réalisation des buts et objectifs de la communauté ainsi qu’à la survie de la société. En effet, les individus se reconnaissent dans une même nation où ils partagent un sentiment national par l'imposition d'une langue officielle, d'un service national, de la création d'une école gratuite et obligatoire, la mise en place de symboles forts.

Une nation est une grande solidarité, elle suppose un passé elle se résume dans le présent par un fait tangible : le consentement, le désir de continuer la vie commune, un plébiscite de tout les jours. Conception plus démocratique qui répond aux valeurs de la république ou l’individu reste maitre de sa pensée politique.

« La nation, comme l'individu, est l'aboutissant d'un long passé d'efforts, de sacrifices et de dévouements. […] Avoir des gloires communes dans la passé, une volonté commune dans le présent; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple. » Ronan, démontre dans son discours que l’état est le produit de la Nation, cette cohésion générale des individus donne à l’état une réalité humaine. Il explique que même si la communauté de citoyens a vécu des sacrifices dans la passé, la Nation doit avancer ensemble dans le présent pour réussir à s’en sortir et rester un peuple uni.

...

Télécharger au format  txt (11.6 Kb)   pdf (187.9 Kb)   docx (16.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com