LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’homme doit-il être maître et possesseur de la nature ?

Cours : L’homme doit-il être maître et possesseur de la nature ?. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  30 Novembre 2022  •  Cours  •  2 677 Mots (11 Pages)  •  49 Vues

Page 1 sur 11

## I. L’homme doit-il être maître et possesseur de la nature ?

TECHNIQUE : savoir-faire permettant de parvenir plus efficacement à un résultat

savoir : théorie (enseignable)

faire : pratique (utilisation)

moyens artificiels : matériels, intellectuels ⇒ moyens en vue d’une fin/finalité

critique de la technique :

critères : au nom de l’homme, ou au nom de la nature

caractère évolutif : outil/machine/robot

Les sciences et les techniques ne sont pas neutres, car elles engagent une conception philosophique de la nature

L’essor des technologies est lourd de présupposés, et d’une vision de la nature qu’il faut expliciter.

(nous sommes parasites à la nature, il faut avoir un autre rapport, celui de symbiote : rapport de respect mutuel ⇒ Michel Sers ?)

Mais on ne peut pas être contre les progrès de la technique ?

Les bénéfices de la technique sont incontestables mais il est nécessaire de limiter leur développement.

Selon quels critères ?

L’homme jouit de la nature comme de son bien.

La nature est considérée comme bonne car elle satisfait les finalités choisies par l’homme.

La réussite pratique présuppose une connaissance théorique.

La pratique suppose la connaissance théorique de la nature.

> “On ne commande à la nature qu’en lui obéissant.” - Francis Bacon, *Novum Organum*

>

Il est impossible pour l’homme d’agir sur la nature si d’abord il ne se plie pas aux règles de la nature. = autorité et soumission

Descartes : la science forme une unité

(arbre de la connaissance - omg throwback to last year)

Métaphysique (dieu, l’âme immatérielle) ⇒ Physique (principe des choses matérielles) ⇒ mécanique (physique appliquée, pratique, une technique), morale, médecine → fruits et non les racines qui sont la finalité dans l’arbre naturel et dans la science

Lien théorie pratique : image de Descartes, texte 2 : science comme un arbre : racines de

l’arbre (=métaphysique, Dieu, l’âme immatérielle), ces racines nourrissent un tronc (la

physique, principes des choses matérielles : planter, animaux, hommes), il a des branches

(les trois branches principales sont la mécanique, la médecine, et la morale, Physique

appliquée, pratique, une technique).

Fruits et non racine qui sont la finalité dans l’ordre naturel et dans la science.

Mythe de Prométée - Platon

Prométée et Epimétée (donne caractéristiques espèces)

L’homme est d’abord dans une situation d’indigence, le plus faible des animaux. Prométée compense la faute de son frère en volant à Héphaïstos le feu, soit la connaissance.

Faire une critique relative de la technique, en cherchant les limites de la maîtrise et possession d la nature : l’homme se doit de survivre dans la nature, donc il doit la maîtriser

Trouver un critère rationnel pour se situer au plan de la raison ; quelles limites fais-je fixer à l’avancée de la technique (questionnement d’ordre mondial)

Si au lieu de nous servir, elle nous menace, c’est un devoir de la critiquer.

## II. Une critique humaniste de la technique

### 1. L’homme, critère des limites de la technique ⇒ voir dissertation sur pronote

<aside>

📚 Hannah Arendt, *La condition de l’homme fasciste*

</aside>

Elle dénonce notamment l’asservissement de l’homme à la machine.

Le travail de l’homme est conçu selon le modèle de la machine.

Le corps de l’ouvrier doit épouser les contours de la machine, alors que l’outil suit le mouvement de l’homme.

voir document sur pronote (dissertation sur l’homme, maître et possesseur de la nature)

L’homme est frustré de ne pas voir son oeuvre accomplie, le travail devient abrutissant et asservissant. ⇒ Marxx, Manuscrits de 1844

Le travail dépouille l’ouvrier, lui vole son plaisir de travailler.

La situation paradoxale de l’homme face à la technique :

Le feu, la connaissance et les techniques permettent de surmonter l’indigence qui lui a été donné (mythe de Prométée).

Cette technique est d’abord libératrice, avant de devenir asservissante.

La technique présente également des dangers pour l’homme et la population entière ; elle se retourne contre sa propre vocation. Au lieu de protéger l’homme des menaces de la nature, la technique produit d’autres menaces.

= >asservissement de l’homme à la technique (Arendt, Marx, Manuscrits de 1844).

On peut critiquer la technique dès qu’elle met en danger l’homme (en tant que producteur

ou utilisateur).

Hannah Arendt : artisan : outil suit le corps

Alors que l’ouvrier a un travail parcellisé qui suit le rythme de la machine (il

...

Télécharger au format  txt (18.3 Kb)   pdf (75.4 Kb)   docx (563.6 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com