LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le temps

Fiche de lecture : Le temps. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Juin 2022  •  Fiche de lecture  •  477 Mots (2 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 2

Bonjour, nous nous retrouvons aujourd' hui dans notre rubrique philosophique pour parler du temps.

Tout d'abord, qu'est ce que le temps?

C'est une dimension réelle qui rend compréhensible et possible le changement. Les gens se plaignent souvent d'être victime du temps. Nous pouvons donc nous demander est ce qu'on subit le temps ? Nous allons définir le temps, puis, nous parlerons des multiples réflexions autour du temps.

Premièrement, définissons le temps. Le temps n'est pas représentable de lui - même. De fait, il est toujours représentable par rapport à un repère ( aujourd'hui demain hier). Le temps est en mouvement constant. Ce n'est pas quelque chose de fixe. Le temps a un sens unique du passé vers le futur et n'est qu'une succession du présent. Il fait le lien entre tout et invente le passé et le futur. Il permet aussi à l'Homme de se situer. Le temps est irréversible. Le temps est perçu différemment selon les personnes et ce qu'ils font. De fait, quelqu'un qui s'amuse verra le temps passer plus vite que quelqu'un qui s'ennuie. Le temps est donc flexible. Pour finir, on peut dire que le temps est polysémique et qu'il n'a pas une seule définition unique.

Deuxièmement, les multiples réflexions à propos du temps. Selon Étienne Klein, nous passons et le temps n'est qu'une constante qui ne bouge pas. Selon St. Augustin, le temps est une expérience subjective qui existe par la conscience à travers:

du présent du passé à travers la mémoire.

du présent du futur à travers l'attente.

du présent du présent à travers de l'attention.

Selon Sénèque, on a une mainmise sur le temps. C'est-à -dire qu'il ne faut pas se plaindre du temps et qu'il faut au contraire se concentrer pour le saisir, le vivre à bon escient. De fait, on est responsable de notre perte de temps. Et selon Dinos Buzzati, le temps d'une perte de temps n'est pas vécu pleinement. De plus, selon lui, ce sont les occasions manquées qui marquent un décalage entre nos attentes et la réalité. en effet, on ne peut pas gagner de temps c’est un abus de langage. Le temps est forcément une perte continue. Pour finir, le propre du temps c’est de s’écouler, c’est d’être irrémédiable. Et c’est pour ça qu’il est si difficile de le définir. Le temps est une représentation nécessaire qui sert de fondement à toutes les intuitions on ne saurait exclure le temps lui-même par rapport au phénomène en général quoi qu'on puisse fort bien faire abstraction des phénomènes dans le temps.

Pour finir, le temps n’est pas seulement quelque chose qu’on subit mais également quelque chose que l’on doit saisir et vivre de manière à pleinement profité de ce dernier.

Voilà, c’est la fin de notre rubrique philosophique sur le temps, on se retrouve la semaine prochaine, même jour, même heure pour une autre rubrique philosophique. Bonne soirée à vous.

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (34.7 Kb)   docx (7.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com