LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La problématique existentielle en société avancée

Thèse : La problématique existentielle en société avancée. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  17 Janvier 2020  •  Thèse  •  8 529 Mots (35 Pages)  •  18 Vues

Page 1 sur 35

        


[pic 1]


CHAPITRE 1 

La problématique existentielle en société avancée

La problématique existentielle est transcendantale; c'est à dire que la question de la subsistance se pose de tout temps et en tous lieux.

Ça c'est mathématique!

Ainsi on constate que nous avons besoin d'espace et de temps pour satisfaire nos divers besoins, des plus basiques aux plus élevés.

Maintenant pourquoi constate-t-on de nos jours qu'avoir des réserves de temps et d'espaces pour élargir sa sphère d'intimité personnelle, est un luxe de nos jours.

Je prétends que ceci est dû aux fondements de l'économie capitaliste que nous subissons, à l'immobilisme de l'administration centrale et décentralisée, et à l'absence de morale.

Les fondements de l'économie capitaliste sont discutables au même titre que l'économie socialiste, mais cette dernière a au moins l'avantage de replacer l'humain au centre du débat, alors que la loi du marché, outre l'esprit de compétition qu'entraîne la concurrence, a pour corollaire, en l'absence d'intervention de l'état, de faire grossir les plus grosses entreprises au détriment des plus petites.

Ceci entraînant la création de groupes de pression qui se manifestent par des actions à la limite de la loi et qui excluent l'humain du débat ; ceci ayant pour seul but de servir les intérêts financiers des cadres dirigeants.

 Parachutes dorés, plans de licenciements en masse, fuites des capitaux, délocalisations, monopoles industriels ou commerciaux, objectifs commerciaux insurmontables, salaires minimum totalement indécents : ce sont là les conséquences les plus courantes du capitalisme à la française.

Escroqueries, prévarications, manipulations, contrefaçons, abus de confiance et autres horreurs sont ainsi le quotidien des Français.

 La remise en cause des fondements de l'économie Française, la réapparition de la morale dans tous les domaines de la vie, juxtaposés à une philosophie existentielle individualiste bien pensée, sont des choses fondamentales si on veut restaurer un climat de confiance et de paix sociale dans le pays.

 A chacun selon ses besoins, à chacun selon ses moyens :

Ainsi, les devoirs et la manne doivent être équilibrés en fonction de chaque individu en considérant qu'il est prouvé que celui-ci est devenu un bon citoyen par ses actions civiques.

 Je prétends que le laxisme de l'administration se manifeste entre autres par le problème de la sécurité en France. Même s'il est au centre des débats depuis plusieurs années, il laisse sur le carreau depuis des décennies une trop grande part de la population, victime du laxisme et de la lourdeur des institutions, nous constatons qu'elles ne visent qu'à faire de l'argent pour l'Etat, les collectivités et les grosses entreprises.

 Ainsi, par exemple, là où les Américains sont champions, les Français se ridiculisent par leur politique sécuritaire au rabais, par un laxisme de la justice, par une conception de la morale n'ayant plus pour but de défendre les intérêts des individus.

 En effet, par quelques exemples bien choisis, il est facile de démontrer que la politique sécuritaire aux USA est en avance de plusieurs décennies sur la nôtre :

  1. procès d'un individu contre un autre ou une entreprise ou une institution y sont courant.
  2. chaînes de télévision visant à suivre en direct les arrestations.
  3. chasseurs de têtes et primes pour arrêter les gens en infraction.
  4. enfin dans la constitution, droit pour chacun à la recherche du bonheur

 

Nos sociétés occidentales, riches et industrialisées, prônant la consommation et le consumérisme au travers de valeurs matérialistes comme la jeunesse et la santé à tout prix, prônent aussi la compétition dans tous les domaines de la vie, pas seulement le sport.

 

La loi du marché, omniprésente pas seulement dans le commerce, mais aussi au niveau de l'embauche et de la gestion des fonds d'épargne des entreprises et des particuliers, par exemple, cette loi fait qu'à terme, l'individu moyen se retrouve comme pris dans un étau depuis sa plus tendre enfance jusqu'au moins la retraite.

En effet, seules les entreprises puissantes, par la fuite des capitaux vers les paradis fiscaux, et par les délocalisations, échappent à l'armada réglementaire du Léviathan.

 

En effet, la société démocratique, contrairement à ce qu'elle prétend, englobe tous les aspects de la vie, comme une religion, mettant les individus sous pression grâce à une arme formidable ; la contrainte légitime et organisée de l'Etat tout puissant. Celui-ci choisi donc la politique qui lui convient le mieux sur le plan économique et social.

 

Je crois profondément ainsi que notre époque est très marquée par une ignorance volontaire ou pas des valeurs et des idées des gens, contrairement à ce qui se passerait si les changements que nous avons connus au cours des dernières décennies étaient synonymes de progrès.

Certains de ces changements étaient bel et bien nécessaires, comme la libération de la femme.

Le monde du travail est le principal responsable de l’absence réelle de progrès sociaux.

A notre époque où la mentalité des patrons du plus grand au plus petit devient un zeste d'exploitant capitaliste qui ne pense et n'aime que lui et son entreprise, la compétition économique aidant à parfaire le tableau, le travailleur donc l'homme et la femme, se voient sans cesse remettre en cause leur fiabilité et leur loyauté.

Ainsi, l'homme ne ressent-il pas un resserrement des murs de la réalité face aux nouvelles exigences des patrons et des femmes (elles-mêmes souvent patronnes)

Si c'était le seul problème que nous rencontrions en société, cela serait vite résolu par un peu de bonne volonté.

Mais voilà qu'étant l'égal de l'homme, la femme devient inévitablement son concurrent dans beaucoup de domaine : droit du travail, droit patrimonial, droit matrimonial etc.

Sans pouvoir exprimer ses regrets, ses déceptions et ses craintes à son patron (qui ne pense qu'à lui, rappelons-le!), ni à sa famille, ni à son entourage, considérant en plus qu'on ne voit en vous qu'un outil de travail 8 heures par jours, il est parfaitement logique qu'on en soit profondément déstabilisé au point de se haïr, même si, rappelons-le, on n’a que de la gentillesse et de la bonne volonté à offrir.

Dans ce contexte économique, politique et social, il est facile de comprendre que la plupart des individus se sentent dénaturés dès qu'ils entrent sur le marché du travail. (En tout cas, c'est mon cas...).

De quoi est fait l'individu, quel est le sens de la vie humaine ?

...

Télécharger au format  txt (54.8 Kb)   pdf (143.2 Kb)   docx (55.9 Kb)  
Voir 34 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com