LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Travail écrit individuel d’analyse d’une situation rencontrée en stage

Dissertation : Travail écrit individuel d’analyse d’une situation rencontrée en stage. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  1 Avril 2019  •  Dissertation  •  1 576 Mots (7 Pages)  •  91 Vues

Page 1 sur 7

Évaluation UE 2.10 : Infectiologie, Hygiène

Travail écrit individuel d’analyse d’une situation rencontrée en stage

Janvier 2019

Table des matières

I)        INTRODUCTION        2

II)        PRESENTATION DE LA SITUATION DE SOINS : CAS DE MADAME T.        2

III)        ANALYSE DE LA SITUATION DE SOINS        3

A.        Précautions à prendre avant le soin        3

B.        Précautions à prendre pendant le soin        4

C.        Précautions à prendre après le soin        5

IV)        CONCLUSION        5

V)        BIBLIOGRAPHIE        5

VI)        ANNEXES        6


  1. INTRODUCTION

J’ai effectué mon stage dans une Unité Cognitivo-Comportementale (UCC) d’un Hôpital Privé Gériatrique (HPG). Cette unité composée de 17 lits, créée en 2009 dans le cadre du plan Alzheimer 2009-2012, est destinée à l’accueil de patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de toute autres pathologies apparentées et/ou syndromes liés à des troubles du comportement productif : agressivité (verbale et/ou physique), agitation, déambulation, troubles du sommeil, délire…

L’UCC est une unité de court séjour où chacun des 17 patients possède une chambre avec salle de bain et toilettes. Le personnel soignant et les patients partagent ensemble les repas, hors petit-déjeuner, dans la salle à manger commune (mise en place d’un « manger-thérapeutique[1] »). Les soignants effectuent quotidiennement la toilette des patients, en les stimulant et les encourageant au maximum afin de préserver leur autonomie restante,  dans la mesure de leurs capacités pour ne pas les décourager.

Au cours de mon stage de cinq semaines, la prise en charge de trois patients m’a été attribuée, dont Madame T., cas que j’aborderais plus tard dans mon analyse de situation.

  1. PRESENTATION DE LA SITUATION DE SOINS : CAS DE MADAME T.

Madame T. est une femme, âgée de 82 ans, admise le 18 décembre 2018 au sein de l’UCC pour agressivité envers son mari et troubles productifs du comportement (Dégénérescence Cortico-Basale[2] avec aphasie de Broca[3]). La patiente est autonome à la marche et à l’alimentation mais une stimulation, quelque soit la situation, reste nécessaire. Il est à noter que Madame T. présente un prolapsus génital, plus précisément une hystérocèle[4].

Etant une de mes patientes à charge, je me suis donc occupée quotidiennement de la toilette de Madame T. qui, comme dit précédemment, présente une certaine autonomie et envie de faire. La toilette se constituait généralement d’une douche (avec capiluve, pédiluve et aide pour la toilette intime ainsi que le dos) puisque la toilette au lavabo était refusée par cette dernière.

  1. ANALYSE DE LA SITUATION DE SOINS

  1. Précautions à prendre avant le soin

Afin de pouvoir commencer la toilette de Madame T., plusieurs étapes importantes étaient à réaliser.

Tout d’abord, nous devions procéder à la désinfection des alentours où le soin aurait lieu, ici, la salle de bain de la patiente. Afin de réaliser cette désinfection, différents produits étaient à ma disposition : le SURFA’SAFE Premium [5]et le WIP’ ANIOS Excel[6]. Le nettoyage complet des surfaces pouvant être en contact avec du matériel de soin ou le patient lui-même est essentiel pour limiter toute transmission de micro-organismes nuisibles à la fois pour le patient et à la fois pour le soignant (surfaces incluant également le siège de douche et rampe).

        Il est à savoir que les Infections Associées aux Soins[7](IAS, ou anciennement Infections Nosocomiales[8]) ont une prévalence de plus de 5% en France avec un taux de mortalité de près de 4200 décès par an et que dans 90% des cas, la transmission des germes se fait de manière manuportée[9]. Afin de lutter contre cette transmission, le lavage des mains donc est primordial : soit avec un lavage simple des mains à l’eau et au savon, soit avec une Solution Hydro-Alcoolique (S.H.A.). Il est important de rappeler que le port de gants n’exclut pas le lavage de mains, quel qu’il soit, et que le port de tabliers à usage unique est obligatoire, la tenue professionnelle du soignant (blouse et pantalon) étant vecteur de germes.  

...

Télécharger au format  txt (9.8 Kb)   pdf (2 Mb)   docx (2 Mb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com