LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'allégorie de la caverne, Platon.

Commentaire d'oeuvre : L'allégorie de la caverne, Platon.. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  2 Juin 2019  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 047 Mots (5 Pages)  •  50 Vues

Page 1 sur 5

I. Qui est Platon :

Philosophe grec (-427 à -347). Descendant d’une grande famille d’Athènes (politique)  destiné à faire une carrière politique. Mais il rencontre Socrate qui lui fait aimer la philo.

Il créa une académie et écrit plusieurs livres tels que La République ou Le Banquet. Disciple : Aristote. Platon, Socrate et leurs disciples s’opposent aux sophistes.

Sophistes : But  persuasion d’un auditoire (politique, procès de justice). Dvlp des raisonnements donc l’obj est de persuader et non de dire la vérité. Le philosophe s’oppose aux sophistes car la philo est une démarche de réflexion critique et de questionnement sur le monde  quête de la vérité.

II. L’idée, le monde des idées :

Platon s’est questionné sur ce qu’est une idée : lorsque l’on nous explique ce qu’est un lit on peut déterminer même si l’on voit un lit différent que c’est un lit  matière, forme diff donc ils sont différents. Pour Platon, ces idées vienent du monde des idées. Dedans on y trouve l’idée parfaite d’un chien, d’un stylo…

Exemple de l’idée parfaite d’un lit : à la fois un lit en métal, en bois, de tous les matériaux et formes possibles en même temps.

Juste avant nôtre naissance nous avons récupéré tous les concepts et idées parfaites du passé mais aussi du futur  théorie des formes : 1 seule idée mais plusieurs caractéristiques.

CEPENDANT : nous pouvons nous questionner sur cette théorie. Si nous savons tout à la naissance pk on n’a pas tout le savoir du passé et du futur ? Pour lui, les id sont là mais nous n’en avons pas conscience. EX : avons l’impression de déjà savoir des choses que l’on nous explique  Réminiscence.

III. Histoire de l’allégorie de la caverne :

Hommes attachés dans une caverne depuis leur naissance, regarder que le mur en face d’eux où il y a des ombres d’objets qui défiles. Derrière eux il y a un feu. Entre le feu et les hommes se trouves un muret. Des Hommes (marionnettistes) passent et repassent derrière le muret portant des objets. Ce sont les id parfaites. Un homme libère un prisonnier, il se retourne et est ébloui par le feu. Le briseur de chaine l’emmène vers les porteurs afin de lui montrer la vérité.

A la surface ses yeux sont habitués à l’obscurité donc ils voient les id parfaites encore comme les ombres de la caverne. Puis il voit des être vivant, la nature et le ciel étoilé. Il comprend que le soleil délimite les journées et les années.

Il a pitié de ces camarades et veut leurs transmettre la vérité et les délivrer. Mais comme qd on entre dans une pièce sombre après avoir été exposé au soleil, il ne voit plus les ombres comme avant. Ses anciens camards le traitent de fou. Il ne peut plus voir leur réalité et cela les confortes dans l’id de rester dans la caverne.

IV. Interprétation de l’allégorie :

Nous sommes les prisonniers dans la caverne vivant dans l’ignorance/manipulé depuis la naissance. Caverne : illusion de la réalité, monde subjectif (propre à un grp de personnes.).

Marionnettistes : politiques et sophistes. Connaissant la vérité et gardant les prisonniers dans le mensonge  0 accès au savoir  + manipulable.

Ombres

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (44.3 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com