LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

« De la Recherche de la vérité » de Malebranche

Dissertation : « De la Recherche de la vérité » de Malebranche. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  11 Juin 2016  •  Dissertation  •  1 476 Mots (6 Pages)  •  960 Vues

Page 1 sur 6

   Devoir de philosophie : explication de texte

     

           C'est l'extrait de « De la Recherche de la vérité » de Malebranche, né en 1636 et mort en 1715, , c'est un prête de l'Oratoire. Sa philosophie porte sur une critique de la causalité naturelle, c'est-à-dire que Dieu seul est capable d'une action causale véritable. En effet, ce sont les enchaînements   de phénomènes naturels ne sont que les lois selon lesquelles Dieu a établi que tel phénomène serait l'occasion de tel autre . Ici, son thème est la recherche de la vérité qui passe principalement par l'esprit que par les yeux, et c'est ce que nous allons démontrer ci-dessous en nous posons la question suivante, en quoi selon Malebranche, mes yeux et l'esprit sont-ils liés à la recherche de la vérité ? Nous montrerons que cette quête passe par l'esprit puis que l'esprit est mené de différentes manières et pour finir que les yeux conduisent l'homme mais pas dans la recherche de la vérité.

 

            Tout d'abord pour commencer l'esprit guide l'homme dans sa recherche car en effet, l'esprit est opposé à la nature ou à la matière. C'est un principe immatériel considéré comme premier dans l’ordre de l'essence ou dans l’ordre de la connaissance. Sachant que la vérité est permanente et universelle, l'effort de l'esprit humain pour parvenir à une authentique vérité peut-être couronné de sujet. Ici, l'auteur se demande pourquoi les personnes qui ont de l'esprit préfère se servir de ceux des autres que de celui que Dieu leur a donné. Cela est une bonne question puisque que notre esprit c'est-à-dire celui que Dieu nous a donné d'après ses connaissances est mieux exploité que les autres car on ne sait pas de quel esprit nous allons nous servir. C'est pourquoi d'après La Bible o n dit, «  Que Dieu illumine les yeux de mon cœur » puisque par nos yeux, nous pouvons accéder à la recherche de la vérité. Descartes dit dans De les règles de la Direction de l'Esprit, « qu'il n'y a donc pas lieu de contenir l'esprit en quelques bornes que ce soit, loin en effet que la connaissance d'une seule vérité à l'exemple de la pratique d'un seul art. Cette phrase signifie que la vérité est comme une pratique d'un mouvement d'art, elle est propre à chacun et que chaque personne va chercher à l'imiter ou à en trouver une autre qui deviendra la sienne. De plus , il ne se sera pas servi de l'esprit d’autrui mais de l'esprit qu'on lui a accordé. Ainsi il aura développé son esprit non en imitant celui d'autrui mais en travaillant, en actualisant le sien. C'est pourquoi, s'il on a de l’esprit vaut mieux l'utiliser car il sera mieux que celui qui a déjà servi et que tout le monde a prit en exemple car il peut être déformé et nous empêcher à découvrir la vérité. De même dans le livre cité ci-dessus, Descartes dit que la sciences est la connaissance de l’esprit car elle combat les opinions afin de lutter contres les idées arbitraires contingente et infondé que l'esprit des autres pourrait vous faire croire en les suivants. Descartes dit également que la vérité est ce  qui ne peut pas être aux yeux de la raison car c'est une nécessité rationnelle qui va de paire avec l'universalité, c'est-à-dire ce que quoi tout le monde peut se mettre d'accord en droit sinon en fait grâce à l'usage de la raison. Il écrit dans le Discours de la méthode, «  le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » tout le monde est doté de la raison donc de l'esprit, mais ,il faut une méthode et non utiliser la raison d’autrui pour rechercher la vérité.Bachelard appuie cela dans La formation de l'esprit scientifique,  car dans le domaine théorique l'opinion est un obstacle épistémologique vu qu'il est lié à une confiance aveugle à l'égard de la perception sensible. En cela, par quoi l'esprit est-il guidé ?

   

              Par la suite, l'esprit est menés de différentes façons, par ses propres yeux et ceux d'autrui. Nos yeux sont ceux de l'esprit c'est-à-dire qu'il suppose un certain degré d'intelligence et un regard intelligible pour se défaire des préjugés qui sont liés à la perception sensible. En effet cette perception sensible est liée aux yeux du corps qui est l'équivalent des yeux d'autrui. D'après le texte, Malebranche dit qu'il y a plus d'honneur et de plaisir à se conduire par les yeux de l'esprit que ceux du corps, car celui qui a un bon esprit, de bon yeux ne se permettra pas de les fermer ou de les arracher puisqu'il n'aura plus de fil conducteur dans sa quête. Or celui qui recherche par la perception sensible donc les yeux d'autrui ne voit rien, n'aboutira pas à sa recherche car il sera dans les ténèbres. Sachant que les ténèbres signifient l'obscurité profonde et épaisse, il ne verra rien. C'est pour cela que le fou marche dans les ténèbres car il ne voit que par les yeux de différentes personnes or dans La Bible, on dit «  le sage a les yeux ouverts mais l'insensé marche dans les ténèbres ». L'esprit est aussi mené par l'opinion qui est un avis que l'on forme à  partir de l'expérience, elle suppose une certaine élaboration personnelle. Ensuite il y a le préjugé qui est une idée reçue qui ne requiert aucune participation du raisonnement. Il apparaît comme un obstacle à la connaissance. Et pour finir, il est mené par le jugement qui est la faculté de distinguer le vrai du faux, c'est une assertion fondée en raison par comme l'opinion qui manque d'un fondement rationnel assuré et qui est mobile et fluctuante. Ainsi se fier aux yeux d'autrui peut nous induire en erreur car chacun à son propre jugement, préjugé et sa propre opinion, voilà pourquoi Malebranche dit que les yeux d'autrui nous amènent à ne rien voir car ils peuvent nous aveugler et donc nous détourner de la vérité. Alors qu'au contraire les yeux de l'esprit permettent la mise en place de notre propre jugement , c'est ce que Descartes dit dans Les règles de la direction de l'esprit, « notre esprit doit être capable de porter son propre jugement assuré sur ce qu'on nous propose ». Ainsi, de quoi se sert l'homme dans sa recherche ?

...

Télécharger au format  txt (8.1 Kb)   pdf (134.2 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com