LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Plus Grands Philosophes De L'histoire Et Leur Foi En Dieu

Recherche de Documents : Les Plus Grands Philosophes De L'histoire Et Leur Foi En Dieu. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  12 Octobre 2014  •  1 604 Mots (7 Pages)  •  914 Vues

Page 1 sur 7

Anaximandre de Milet:

Anaximandre qui a été un ancien élève de Thalès de Milet a été le premier des philosophes présocratiques à pouvoir élaborer et justifier le principe abstrait, afin d’expliquer le monde et son origine. Il appelle ce principe « apeiron » ; ne surtout pas confondre ce terme grec qui désigne l’infini, l’indéfini, l’immortel, avec toute autre forme de divinité. Apeiron n’est pas le nom attribué à un Dieu, mais il s’agit là d’un terme qui possède toutes les caractéristiques en mesure de décrire avec précision l’origine, soit le commencement ainsi que la composition de notre univers. Selon Anaximandre, il s’agirait de la seule et unique raison possible due à l’explication de notre existence et celle de notre monde. Anaximandre qui a reçu les enseignements de son maître Thalès a pourtant décidé de réfuter la théorie de ce dernier qui reposait sur le principe de l’eau comme origine à tout ce qui existe. En réfléchissant à la théorie de son prédécesseur, Anaximandre a jugé comme étant impossible le fait que l’eau soit la composition de tout élément du monde des humains. Malgré qu’il ait souligné son accord avec son maître sur un point : il ne peut y avoir qu’un seul principe à l’origine du monde, il reste sur une position claire et ferme, tout en la justifiant de manière rationnelle : « Ce principe ne peut être identique à aucune des matières du monde visible, car ces matières sont d’un rang égal, si on les compare l’une à l’autre […] aucun des deux ne possédant la primauté qui doit caractériser un vrai principe. Il faut donc que le principe soit quelque chose à part. » Cela étant dit, Anaximandre nous dit clairement que tous les éléments matériels qui sont visibles de notre monde s’équivalent et se transforment les uns dans les autres, mais aucun ne peut tenir le rôle de la matière originelle. Pourquoi donc l’eau serait-elle à l’origine de tout ? Cela semble illogique et injustifiable selon Anaximandre, car selon lui, seules les caractéristiques de l’apeiron expliquent de manière concrète la composition et l’origine de notre univers. Pour Anaximandre, le principe qui serait à l’origine de notre monde est :

- La seule et unique cause du développement aussi organisé et structuré de notre monde.

- Élément invisible à l’œil humain, infini.

- Détermine tout ce en quoi consiste notre monde, et ce, depuis toujours et jusqu’à l’infini.

- Une force qui a créé les humains, la Terre, la galaxie et les étoiles.

- Qui n’est pas de l’ordre des êtres de ce monde.

- Inaccessible à la sensibilité humaine (l’être humain ne peut pas accéder au principe à l’origine de l’univers par son odorat, son toucher, son gout, son ouïe ainsi que sa vue), mais ce principe doit exister, car son existence est logiquement nécessaire.

- Âme nécessaire à l’explication de notre monde en transformation.

- L’origine véritable, toujours active dans les choses présentes de notre monde en perpétuel changement (principe actif : ce principe reste infiniment actif dans le processus de l’univers malgré la transformation constante de notre monde).

- Assimilable à aucun des éléments matériels connus et inconnus de l’univers, puisqu’il doit être à l’origine de sa création, il ne doit pas en faire partie ou être dans sa composition.

- Sa nature est à part. Il est illimité, indéfini, sans limites temporelles et spatiales, indéterminé, déterminé par rien d’autre que lui-même.

- Il s’agit en fait de l’abstraction du caractère « divin », inengendré, incorruptible, immortel, sans commencement ni fin.

René Descartes:

René Descartes, célèbre mathématicien, physicien et philosophe français connu aujourd’hui de tous, a été beaucoup plus explicite dans ses propos quant à sa manière de concevoir le divin. Il aborde les six méditations métaphysiques dans ses ouvrages et insiste énormément sur l’existence de Dieu dans la méditation troisième et cinquième. D’ailleurs, nous pouvons voir l’importance qu’a la notion du divin dans sa pensée autonome et rationnelle :

« De plus, […] je conçois un Dieu souverain, éternel, infini, immuable, tout connaissant, tout-puissant et Créateur universel de toutes les choses qui sont hors de lui […]. »

Xénophane:

Xénophane ainsi que Pythagore ont été parmi les élèves d’Anaximandre, et se sont évidemment inspirés des enseignements de leur maître. Mais regardons de plus près ce que Xénophane de Colophon, connu pour avoir été poète, scientifique, mais aussi considéré parmi un des grands philosophes présocratiques grecs, tout comme son maître Anaximandre, nous a laissé comme message avant sa mort, de ce qu’il considère la « puissance divine existante » :

- « Unique et tout puissant, souverain des plus forts, Dieu ne ressemble à nous ni d’esprit ni de corps. […] »

- « Il n’y a qu’un seul Dieu, Maître souverain […] des hommes, qui ne ressemble aux mortels ni par le corps ni par la pensée. Tout entier Il voit […] Tout entier Il entend. »

Xénophane insiste également

...

Télécharger au format  txt (10.4 Kb)   pdf (110.3 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com