LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

« La Solitude Choisie Est Loin D'être Un Enfermement, Une Pauvreté : C'est Un état D'heureuse Plénitude »

Compte Rendu : « La Solitude Choisie Est Loin D'être Un Enfermement, Une Pauvreté : C'est Un état D'heureuse Plénitude ». Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  31 Mai 2013  •  1 188 Mots (5 Pages)  •  1 015 Vues

Page 1 sur 5

Certains la fuient, d'autres la recherchent. Depuis toujours, ce sentiment de pouvoir être heureux tout étant seul est controversé. Cette dissertation aura pour thème la solitude comme étant choisie. Selon l’auteur de la citation « La solitude choisie est loin d’être un enfermement, une pauvreté : c’est un état d’heureuse plénitude », c’est-à-dire que l’on peut être heureux, épanoui, tout en ayant choisi d’être seul.

Avant toute chose, définissons la solitude ; c’est l’état ou le sentiment d’être seul. Elle peut être physique, ou morale.

Au cours de cette dissertation nous rencontrerons les deux grands thèmes suivants : Pouvons-nous être heureux tout en étant seul ? Et en d’autres cas, la solitude serait-elle associé à un état malheureux ?

Tout d’abord, nous allons considérer la solitude comme étant morale, dans un but de faire le vide et de s’évader. La solitude morale serait alors une échappatoire pour chaque homme, un moyen de faire le vide, afin que chacun puisse se sentir en paix intérieurement, et ressentir un certain bien-être. Qui n’a jamais ressenti le besoin de se retrouver un peu seul avec soi-même, afin de ressasser certains évènements heureux survenus dans notre vie ou même de rêver, pour pouvoir un peu s’évader des tracas quotidiens de la vie? Nous nous accordons généralement tous ce petit moment de bonheur dans notre journée, où nous faisons le vide et où nous nous sentons bien parce que nous sommes dans une bulle, où on ne fait place qu’au bonheur. Par exemple, une femme tracassée par la perte d’un proche, ne passant plus que ses journées à l’hôpital dans la tristesse et la peur d’un décès, cherchera à s’évader moralement, en s’imaginant de belles choses, comme les bons moments qu’elle a passé avec la personne qu’elle est sur le point de perdre, ou en s’imaginant à un endroit où elle se sent bien et où elle aimerait être. Ce moment de solitude morale est un bonheur, qui lui permet donc de s’échapper de son malheur et de trouver un peu de réconfort.

Par ailleurs, nous pouvons envisager le choix de la solitude physique, afin de pouvoir fuir un environnement qui nous est hostile. C’est le cas des ermites, qui sont en contradiction avec les valeurs de la société dans laquelle on a valu les conditionner. Ces personnes font le choix de vivre seul, afin de pouvoir éviter, et de ne plus devoir supporter, des règles, des valeurs, des comportements qui les répugnent. Ces gens préfèrent être seuls, plutôt que d’être confronter quotidiennement à des gestes et réflexions avec lesquels ils sont en parfaite contradiction. Cette solitude est alors un bonheur, qui leur permet de ne plus devoir assister quotidiennement à ces scènes et de ne plus devoir vivre dans un monde dans lequel ils ne se sentent pas tout simplement pas à leur place. Prenons le cas d’une de nos anciennes sociétés hyper croyantes, dans lesquelles les gens ne vivaient que pour servir leur Dieu, où ils étaient prêts à tout sans réfléchir pour obéir à leur église et où la science était proscrite. Notre ermite savant, qui ne partage pas ces valeurs, qui a plutôt cet esprit scientifique et logique, qui a besoin de concret pour croire en quelque chose, ne s’y sentira pas à sa place et mal à l’aise. Dans ce cas, l’ermitage est un bonheur, qui lui permettra de vivre comme il le souhaite, d’y accomplir ses expériences sans que personne ne puisse le déranger.

Ensuite, en considérant la solitude comme étant un isolement physique, dû à la tristesse ou à une douleur sentimentale, nous pouvons envisager le cas où certaines personnes

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (83.2 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com