LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude d'un texte qui est un extrait de « The Nature of the physical world », de A.S Eddington publié en 1928

Commentaires Composés : Etude d'un texte qui est un extrait de « The Nature of the physical world », de A.S Eddington publié en 1928. Recherche parmi 260 000+ dissertations

Par   •  7 Avril 2013  •  688 Mots (3 Pages)  •  804 Vues

Page 1 sur 3

Le texte étudié est un extrait de « The Nature of the physical world », de A.S Eddington publié en 1928. Dans cet extrait il présente un objet qui est une table, . Il voit dans tous les objets un double, donc deux façon de les voir , la table qu’il perçoit et sur laquelle il s’appuie, et la table « scientifique » celle vue plus complexe par la science. Nous allons d’une part définir la table réelle , ensuite la table scientifique , de la « raison » et enfin la confrontation entre « la raison » et le « réel »

D’une part , le Réel désigne tout ce qui existe, ou le fait d’exister.

D’abord, l’auteur perçoit la table qui est « un objet commun » (l.3). Cet objet il le perçoit et peut le reconnaître , elle est en face de lui donc il peut la décrire. La table qu’il perçoit est colorée et faite de matière , d’une « substance » (l.7) qu’il peut toucher et décrire.

Ensuite , cette première table semble permanente et ne change pas d’état elle garde la même forme « elle est relativement permanante » (l.5) et l’on peut la déplacer, sa forme et son poids lui sont propre « « j’essaie de vous communiquer une certaine idée de sa nature intrinsèque » (l.7)

Enfin, la connaissance de cette première table est universelle depuis notre plus jeune âge ainsi « L’une de ces tables m’est familière depuis mon plus jeune âge ».

Cet objet nous le percevons naturellement comme quelque chose de réel et fixe.

Cependant l’auteur décrit « le double » de cette table, une table « scientifique »

D’autre part , A.S Eddington décrit cette deuxième table qui paraît ne pas appartenir au réel, elle appartient au monde scientifique qui semble s’opposer a ses sensations « elle n’appartient pas au monde que j’ai précédemment mentionné , ce monde qui apparaît spontanément autour de moi lorsque j’ouvre les yeux » Cette façon de comprendre la table n’est pas naturelle pour notre esprit , nous devons l’apprendre , elle nous est « imposée » ainsi « elle fait partie d’un monde qui s’est imposé a mon esprit par des voies plus indirectes » (l. 12).

De plus l’auteur peut décrire cette seconde table grâce a ses connaissances et ce qu’il a appris au cours de sa vie « ma table scientifique est principalement du vide » et il s’appuie sur des théories « Eparpillées en petite quantité dans ce vide , il y a de nombreuses charges électriques qui la parcourent à grande vitesse ; mais leur masse combinée s’élève à moins d’un milliardième de la masse de la table elle-même » on peut voir que cette théorie s’oppose a la vision de la table présente en face et qui matérielle et une structure qui lui est propre et fixe.

Enfin il s’appuie sur la connaissances d’esprits scientifiques « Je n’ai pas besoin de vous dire que les physiciens modernes m’ont assuré, grâce à des tests précis et une logique sans scrupules, que ma seconde table scientifique est la seule qui est réellement là.

Enfin les théories des scientifiques s’opposent a l’expérience de l’auteur et à la vision de de la première

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (64.2 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com