LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Début d'une Dissertation De Philosophie: Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

Mémoires Gratuits : Début d'une Dissertation De Philosophie: Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  15 Décembre 2012  •  336 Mots (2 Pages)  •  1 153 Vues

Page 1 sur 2

Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ?

Est-il possible que l'homme n'ait pas conscience de ses actes ? Cette question nous invite à nous interroger sur le fait que nous puissions avoir ou non conscience de ce que nous faisons. Seulement, afin de répondre pleinement à cette question nous devons tout d'abord prendre connaissance des différents sens des termes du sujet : " Peut-on ne pas savoir ce que l'on fait ". Ici, le terme " peut " suggère la possibilité psychique ou physique; quant au terme " savoir ", il signifie être conscient de, ainsi ne pas savoir ce que l'on fait reviendrai à ne pas être informé de ses propres actes à l'instant même où l'on agit. Enfin, le terme " fait " symbolise le fait d'agir, d'exercer une action.

Nous verrons dans un premier temps qu'il est possible que nous n'ayons pas conscience de nos actes. Ensuite nous étudierons le fait qu'il n'est pas possible de ne pas savoir ce que l'on fait. Puis enfin, nous verrons comment nous pouvons répondre à la question posée.

Nous allons premièrement voir qu'il est possible de pas savoir ce que l'on fait. Effectivement, il arrive que nous fassions des choses sans vraiment nous en rendre compte, car ces actions s'installent dans une routine, donc on ne sait pas vraiment ce que l'on fait. Par exemple, lorsque je croise mon patron, je lui souris par politesse mais je n'ai pas réellement conscience que je lui souris. Ce serait comme une habitude mécanique, un réflexe. Ces actions automatiques prouvent qu'il est possibles de ne pas savoir ce que l'on fait. Mais parfois ces actions involontaires sont dues à la fatigue, qui provoquerai un manque d'attention. Ainsi, je pourrai, par inattention, commettre un lapsus en appelant mon professeur " maman " à la place de " madame ".

L'émotion peut également jouer un rôle , en effet sous le coup de l'émotion, je peux ne plus me contrôler et mal agir. Je peux ne plus être totalement responsable de mes actes.

...

Télécharger au format  txt (1.9 Kb)   pdf (46 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com