LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

REVER EST LE PROPRE DE L’HOMME

Commentaire d'arrêt : REVER EST LE PROPRE DE L’HOMME. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  12 Avril 2015  •  Commentaire d'arrêt  •  388 Mots (2 Pages)  •  253 Vues

Page 1 sur 2

« REVER EST LE PROPRE DE L’HOMME »

Qu’en pensez-vous ?

Le rêve se définit spontanément par opposition à la réalité. Il renvoie à la représentation idéale que chacun désire et voudrait peut-être réaliser, il stimule l’individu qui ne se satisfait pas de ce qu’il est et de ce qu’il a, il élargit les possibles. Il est tenu pour une parenthèse de la conscience, une phase particulière du sommeil. « Le propre de l’homme » définit ce dernier comme étant le seul être vivant à être capable de faire une chose.

La problématique est donc de savoir si l’homme est le seul à rêver.

Pour répondre à cette question, nous allons dans un premier temps voir à quoi servent nos rêves puis nous verrons si l’homme est vraiment le seul à rêver.

Il est probable qu’en sachant pourquoi nous rêvons, quel impact cela a sur nous, nous pourront savoir si l’homme est le seul à rêver .Tout d’abord, rêver permet de satisfaire des hallucinations, de résorber, de résoudre ou bien mettre fins à des désirs, le rêve à une fonction de substitution par rapport à un manque. Nous pouvons le voir par exemple lorsque Proust rêve de Gilberte absente dans le texte de Bernis ou bien lorsque la narratrice du texte de Delacourt substitue ces désirs à la réalité.

Pour Gaston Bachelard, le rêve permet à l’homme de partir à la découverte du monde qui l’entoure en passant par l’imagination et en donnant ainsi une valeur à sa réalité.

Enfin, le rêve place l’Homme face à ses illusions comme l’exprime George Sand dans « Indiana » ou l’héroïne songe de paysage, parfum de Paris et de la mer en particulier, lui permettant d’échapper au quotidien d’une ile qu’elle n’aime pas et d’entretenir en elle le désir de ce qu’elle ne peut obtenir. L’homme est certes un animal mais un animal doué de raison comme le décrit Aristote un "animal politique".

D’après Jean de La Fontaine, tout le monde rêve, tout le monde sans exception, et ceci nous permet de nous sentir bien et de nous éloigner de la réalité

Le rêve n’est pas le propre de l’homme selon Michel Jouvet. Selon le chercheur, le rêve est lié à une certaine phase du sommeil qu’il appel ‘’sommeil paradoxale» et qui existe chez tous les animaux à sang chaud, comme les oiseaux ou les mammifère.

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (51.3 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com