LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Peut-on enseigner l'art?

Dissertation : Peut-on enseigner l'art?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  30 Septembre 2017  •  Dissertation  •  1 152 Mots (5 Pages)  •  1 489 Vues

Page 1 sur 5

L’art est une notion problématique, elle est souvent mal comprise par les personnes car elle est trop compliquée à comprendre ou à être intéressante. On pourra analyser synthétiquement le sujet « Peut-on enseigner l’art ? » de la façon suivante : « Enseigner, c’est la faculté de transmettre et de partager son savoir à des personnes voulant acquérir ces mêmes connaissances. L’art, c’est une activité humaine s’adressant délibérément au sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect ».Cependant, on peut se demander si l’art peut-être enseigner ? On s’interrogera d’abord en quoi consiste un enseignement, ensuite on pourra parler de l’art qui est considérer comme une activité humaine.

Tout d’abord, nous pouvons parler du comment de l’enseignement et en quoi il consiste.

L’enseignement est un procédé qui peut être à la fois complexe mais simple. En effet, le savoir peut se transmettre par une chose ou une personne qui possède cette envie de partager ces connaissances. Elle peut être transmise à des autres générations permettant au savoir de persister. Un enseignement d’une personne à une autre est une méthode compliqué mais qui se perfectionne au fil du temps avec de la volonté de partager sa connaissance avec autrui. En revanche, la connaissance compliquée n’est pas accessible à tous selon son intelligence intellectuelle ou tout dépend aussi de la volonté de la personne à qui nous voulons transmettre notre savoir. Toute personne n’est apte à comprendre tout le savoir possible de chaque autre individu sinon tout le monde connaitrait tout le savoir et il n’y aurait pu la curiosité de découvrir et de vouloir améliorer son intelligence au cours de sa vie.

Dans le cadre de ce travail, le concept enseignement/apprentissage peut se définir comme la transmission des connaissances par une aide à la compréhension et à l'assimilation. Elle se confond à l'éducation qui est une conduite sociale ayant pour but de transformer le sujet d'un point de vue cognitif et pratique. Alors, le concept enseignement/apprentissage  aidera à mieux cerner ce qu'on entend par conception d'une leçon d'informatique dont le but est de réaliser à la fin de ce travail une leçon. L'enseignement/apprentissage est la manière qu'emploi un enseignant pour transmettre des connaissances aux apprenants et pour se faire comprendre par ceux-ci. Ces connaissances avant de les dispenser, elles doivent être au préalable durement structurées et organisées en suivant une démarche scientifique. Pour ce faire, il nécessite d'avoir une connaissance en pédagogie et en didactique. Ces notions  constituent la base des moyens et techniques mise en œuvre dans  la conception d'une leçon donnée. Mais pour pouvoir enseigner il faut d’abord comprendre ce que ce l’on veut enseigner sinon cette enseignement est impossible.

Enfin, nous parler de l’art, de comment il est composé et comment peut-il s’exprimer.

Le terme désigne à la fois la technique (l'art culinaire, l'art militaire, etc.) et l'art des artistes et des œuvres d'art.   L'œuvre d'art est avant tout une production humaine, c'est-à-dire un artefact.

  •   Ce qui distingue l'œuvre d'art des autres créations de l'homme, comme les outils et objets techniques, c'est avant tout l'utilité : contrairement aux autres artefacts, l'œuvre d'art ne vise aucune utilité pratique.   L'objet technique peut être considéré comme une œuvre d'art, surtout s'il est fabriqué manuellement : le design est une forme d'art, une voiture, un meuble ou un vase peuvent être considérés comme des œuvres d'art.
  • Réciproquement, bien que l'œuvre d'art n'ait pas d'utilité pratique à proprement parler, elle peut avoir une fonction symbolique :
  • Fonction magique : c'est le cas des masques de l'art primitif qui visaient à chasser les mauvais esprits.
  • Fonction religieuse : c'est le cas des pyramides égyptiennes, du temple grec, des églises chrétiennes et de tout l'art religieux en général.
  • Fonction de distinction sociale : le sociologue Pierre Bourdieu montre que la fréquentation de certaines œuvres d'art est une manière de signifier son appartenance à une certaine classe sociale élevée : aller à l'opéra, au théâtre ou au musée peut être un moyen de dire qu'on appartient à la classe dominante. Toute la question est de savoir si l'on peut réduire ces œuvres à cette fonction de marqueur social, et dissoudre leur beauté dans leur fonction. Sans doute que non.

  L'œuvre d'art semble unique. Une copie de la Joconde n'est pas une œuvre d'art. Ceci révèle la nécessité, pour l'œuvre d'art, d'être originale, d'apporter quelque chose de spécifique et de nouveau (cette définition est peut-être propre à notre époque, elle est contestable dans le cas de l'art égyptien par exemple). Mais ici encore l'unicité n'est pas un critère définitif de l'œuvre d'art. Ceci valait à l'époque classique, ce qui induisait un certain rapport, quasi cultuel, à l'œuvre d'art, contemplée hic et nunc (ici et maintenant) et par conséquent baignée d'une certaine aura. Mais avec la technique moderne, l'œuvre d'art devient reproductible (photographie, cinéma), ce qui change fondamentalement notre rapport à elle : il devient plus rapide, moins religieux, et tend vers un rapport de consommation. (Walter Benjamin, L'œuvre d'art à l'ère de sa reproductibilité technique)

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (84.3 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com