LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’art peut-il constituer une arme efficace pour défendre une cause ?

Dissertation : L’art peut-il constituer une arme efficace pour défendre une cause ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  28 Avril 2021  •  Dissertation  •  508 Mots (3 Pages)  •  383 Vues

Page 1 sur 3

        Jean-Paul Sartre s’est posé la question « que signifie la littérature dans un monde qui a faim ? » En effet l’art est beaucoup utilisé comme un outil permettant aux artistes de dénoncer des inégalités et de défendre des causes, mais est-ce vraiment efficace ? L’art peut-il constituer une arme efficace pour défendre une cause ?

Nous verrons dans un premier temps que l’art peut souvent permettre de convaincre et de persuader le public, cependant la première vocation de l’art n’est-elle pas avant tout de divertir et de plaire ? Au final nous verrons qu’en conciliant divertissement et éducation l’œuvre d’art peut parfaitement remplir son rôle et défendre des idées.

        L’art permet souvent aux artistes de convaincre et de persuader un large public. Il leur permet de défendre des causes qui leur tiennent à cœur ou de dénoncer des inégalités dont ils ont pu être victimes, ou non. Dans le tableau Guernica, Picasso dénonce le bombardement de la ville de Guernica en exprimant toute l’horreur et la colère qu’il avait ressenti lors de cet évènement, cette toile a touché beaucoup de monde et a été exposée dans de nombreux pays, elle est devenue un symbole de dénonciation de l’horreur de la guerre. La Case de l’Oncle Tom, écrit par Harriet Beecher Stowe, écrivaine américaine et abolitionniste convaincue du XIXème siècle, est un roman dénonçant l’esclavage qui a eut un très gros impact sur l’état d’esprit général envers l’esclavage des Noirs aux États-Unis, il est un des facteurs qui a mené à la Guerre de Sécession, c’est le livre le plus vendu après la Bible au XIXème siècle.

        Mais la première vocation de l’art est de divertir et de plaire. De plus, il y a toujours un risque de censure ou d’incompréhension du public si l’œuvre est trop complexe. Une saison blanche et sèche d’André Brink, est un roman qui dénonce l’Apartheid, il a été interdit de publication en Afrique du Sud mais a connu un très grand succès en dehors du pays. La caricature est un moyen de dénoncer des faits tout en s’en moquant mais elle aussi encourt la censure, parfois trop choquante elle divise la population et peut amener à des représailles comme l’attentat de Charlie Hebdo.

        En conciliant divertissement et éducation l’œuvre d’art peut parfaitement remplir son rôle et défendre des idées. Par exemple, dans ces pièces de théâtre, Molière dénonce les travers de la société, comme l’avarice ou la pédanterie, tout en faisant rire son public, il réussit donc à toucher et convaincre son public tout en le divertissant. Charlie Chaplin réussit aussi cela dans Le Dictateur où il s’inspire du régime nazi mis en place par Hitler et s’en rit ouvertement.

        Nous pouvons donc conclure que l’art peut constituer une arme efficace pour défendre une cause si l’artiste réussit à allier divertissement et éducation dans un langage universel et compréhensible par le plus grand monde.

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (53.7 Kb)   docx (7.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com