LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’art peut-il avoir une fonction publique sociale et politique en définitive ?

Compte Rendu : L’art peut-il avoir une fonction publique sociale et politique en définitive ?. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  10 Mars 2013  •  970 Mots (4 Pages)  •  645 Vues

Page 1 sur 4

Art et politique

« Toute production de la beauté par les œuvres d’un être conscient » constitue l’art d’après Lalande. On considère souvent qu’une œuvre d’art est inutile dans le sens où ça n’est pas un outil. Sculpture, peinture, architecture, ou littérature, l’art se présente sous différentes formes. On prône le sens esthétique de l’œuvre d’art. Ainsi de nos jours, on entend davantage l'art au sens de « beaux-arts ». Cette définition est aujourd’hui la plus usuelle. Néanmoins, ne peut-on pas penser que l’œuvre d’art ne se limite pas à l’aspect esthétique et à l’inutilité, peut-on parler de l’utilité de l’œuvre d’art ? C’est pourquoi nous nous posons la question de savoir si l’art peut avoir une fonction publique sociale et politique en définitive ?

Pour cela dans une première partie nous nous interrogerons sur la place de l’art dans la société. Et dans une seconde partie sur le rôle l’artiste dans cette dernière, savoir comment il s’acquitte de sa mission politique.

I. Art et société ?

A. Qu’est-ce que l’art ?

Pour Platon, le travail de l’artisan consiste à copier ou imiter l’Idée, éternelle, immuable, d’une chose. L’artiste procède également par imitation mais ce qu’il copie c’est la chose sensible, c’est-à-dire une reproduction déjà imparfaite de l’Idée. Au lieu de se rapprocher de la vérité, il augmente la distance qui le sépare d’elle. Une vision idéalisée…ce serait donc cela l’utilité de l’art ? Lorsque nous nous posons la question de savoir ce qu’est l’art, la définition que l’on propose est souvent « négative » dans le sens où cette définition est produite par différenciation avec la nature d’une part, et la technique d’autre part. Mais la question de son utilité reste ouverte.

B. Quelle est sa place dans la société ?

L’art occupe aujourd’hui une place intégrante de notre société. Chaque époque politique forte, l’histoire connait une révolution artistique. L'idée est de dire que l'art est une manière de refléter la politique du moment en y démontrant toute la puissance d'une nation. L'art sert à symboliser des idées précises à l’écrit, en peinture ou en sculpture. Par ailleurs, l'art peut se trouver encouragé, nstrumentalisé, voire subordonné à des impératifs politiques.

II. L’artiste et son utilité politique ?

A. Son utilité

L’artiste a souvent été utilisé comme vecteur de l’actualité politique de sa société. L'artiste possède un devoir de « contestation », de subversion. Le dernier s'enracine dans la responsabilité de tout homme pour ce qui se passe en son temps. L'appellation d'artiste engagé recouvre une multitude de situations, tous ne faisant pas preuve du même militantisme, ou ne l'exprimant pas de la même façon. L’écrivain, avec sa sensibilité exacerbée, est plus violemment attiré par l’expression politique que ses contemporains. Sa culture le pousse également à éclairer et à diriger l’opinion : beaucoup d’hommes de lettres, surtout à partir de la deuxième moitié du XIXème siècle, ont contribué

...

Télécharger au format  txt (6.4 Kb)   pdf (83 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com