LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation barrières sociales entre entendants et malentendants

Étude de cas : Dissertation barrières sociales entre entendants et malentendants. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2021  •  Étude de cas  •  925 Mots (4 Pages)  •  23 Vues

Page 1 sur 4

PHILOSOPHIE

Pour s'intégrer dans la société, les individus doivent se socialiser. La socialisation désigne le processus par lequel un individu apprend et intériorise des normes et des valeurs propres à un groupe social afin de permettre son intégration, sa communication au sein d'une société. La stigmatisation, les différences ainsi que l'ignorance peuvent entrainer des exclusions sociales. Nous étudierons le cas des personnes non entendantes et leurs liens dans la société.  Est parce que je suis une personne malentendante que mon intégration dans la société et notamment dans la sphére publique peut entrainer une exclusion sociale ? Est-ce que la barrière entre personnes entendantes et non-entendantes est une barrière sociale ?

Ainsi, nous verrons dans un premier temps l'exclusion de la personne malentendante dans la société de part sa différence, sa stigmatisation entrainant ainsi des barrières sociales, puis nous verrons dans un second temps son inclusion grâce à la communication et sa destygmatisation effaçant ainsi les barrières sociales entre entendants et malentendants.

Dans cette première partie, nous verrons que l'environnement social peut être signe d'exclusion pour les personnes sourdes dans la société.

 L'exlusion est l'interdiction à quelqu'un d'accéder (en un lieu ou à une position), il s'agit d'un procédé qui vise à tenir à l'écart quelqu'un ou quelque chose. Ce phénomène se déclenche généralement quand un groupe social voit une différence, un danger chez l'individu, l'empêchant d'intégrer le groupe. La personne malentendante, de par sa différence de surdité se verra mise à l'écart. Sa manière de communiquer (langue des signes par exemple) pouvant être inconnu, contraignante etc... Elle peut aussi être vu comme "incapable de" ou "anormale" contrairement à une personne entendante.

Ce phénomène n'est pas une nouveauté, Kant prononce en 1798 un jugement sans appel, affirmant que les sourds sont destinés à rester privés de toute capacité rationnelle : « les sourds de naissance, condamnés par là-même à rester également muets, ne peuvent jamais accéder à plus qu’à un analogon de la raison". « Il est à peine concevable qu’il [le sourd et muet] fasse plus, en parlant, que jouer avec des impressions corporelles sans avoir ni penser de véritables concepts". La raison est généralement considérée comme une faculté propre de l'esprit humain. Elle repose sur la capacité qu'aurait l'être humain de faire des choix en se basant sur son intelligence, ses perceptions et sa mémoire tout en faisant abstraction de ses préjugés, ses émotions ou ses pulsions. Si nous ne sommes guidées que par nos pulsions ou émotions nous serions réduit à l'état bestial. La personne malentendante n'est plus vu comme un individu à part entière mais plutôt comparé à un "sous-humain, un animal, un marginal et donc contraint à rester à l’écart du processus d’échange et de production.

Cette perception de l'individu mal- entendant peut-être ainsi responsable de barrières sociales avec les personnes non-entendantes notamment au sein de sphères publiques. Le monde d'aujourd'hui est construit pour les personnes entendantes et ne s'adapte par réellement aux personnes malentendantes. D'entrée elles ne sont pas réellement prise en compte.

Pourtant cette exclusion sociale pourrait être déjouée grâce a des stratégies de communication. L’humain est un être profondément social. Les liens sociaux sont constamment vérifiés et renouvelés et doivent s’appuyer sur une communication efficace, chaque fois que nous interagissons avec des collègues de travail, un membre de notre famille ou des amis. Ainsi, communiquer sur la surdité dans notre société et l'introduire permettrait la non stigmatisation de la personne malentendante. Cette dernière au même titre qu'une personne entendante est dotée des mêmes capacités. Descartes rejoint en effet ce fait dans son discours de la méthode.

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (32.2 Kb)   docx (317.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com