LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accumulation Du Capital, Progrès Technique Et Croissance

Commentaires Composés : Accumulation Du Capital, Progrès Technique Et Croissance. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  12 Mai 2013  •  1 455 Mots (6 Pages)  •  683 Vues

Page 1 sur 6

Innovation et investissement

L’innovation désigne l’introduction de nouveautés dans le domaine de la production, grâce à l’application d’une ou de plusieurs inventions. L’innovation de procédé consiste à mettre en oeuvre de nouvelles méthodes de production (capital technique plus performant, moyen de transport plus rapide, utilisation de nouvelles consommations intermédiaires). L’innovation de produit porte sur la qualité, les performances, l’emballage, l’image des produits. Elle entraîne l’apparition de nouveaux produits ou la transformation de produits existants. Les innovations organisationnelles concernent l’organisation de la production, et du travail, les relations humaines, la distribution et la commercialisation des produits.

La recherche-développement est l’ensemble des activités qui visent à utiliser les résultats de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée dans le domaine de la production. Une invention est le résultat de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée tandis que l’innovation est une application dans le domaine de la production.

Le progrès technique au sens strict désigne l’accumulation des innovations. Au sens large, il désigne l’accumulation de tous les facteurs permettant d’accroître la productivité (recherche/développement, savoir-faire…)

La mise en œuvre des innovations nécessite d’investir. L’investissement peut être matériel ou immatériel. (=> Chapitre 1)

L’investissement d’une entreprise peut répondre à plusieurs objectifs, on distingue :

Les investissements de capacité (ou d’extension) qui permettent d’accroître la production.

Les investissements de remplacement (ou de renouvellement) qui sont destinés à remplacer des biens d’équipement usagés ou obsolètes (= dépassés technologiquement).

Les investissements de productivité, (de modernisation ou de rationalisation) qui ont pour objectif de réaliser des gains de productivité, en économisant les facteurs de production afin de réduire les coûts unitaires. Ils permettent de mettre en œuvre des innovations de procédé et des innovations organisationnelles.

L’accumulation du capital est le processus d’accroissement du stock de capital fixe (capital technique durable utilisé pendant plusieurs cycles de production) résultant des investissements accumulés nets (c'est-à-dire déduction faite de l’investissement de remplacement).

Selon la Comptabilité Nationale, l’investissement de la nation comprend l’investissement productif réalisé essentiellement par les entreprises, l’investissement public réalisé par l’ensemble des administrations publiques (de l’Etat central, des administrations sociales et des collectivités territoriales), et l’investissement des ménages en logement.

Au niveau de l’économie nationale, le taux d’investissement est le rapport, exprimé en %, entre la FBCF et le PIB.

Investissement et croissance

Globalement il y a une corrélation entre l’investissement et la croissance économique. Pendant les « Trente Glorieuses », il y a eu une forte croissance des investissements et du PIB dans les pays développés. La période actuelle est marquée par une évolution parallèle mais plus faible et irrégulière des deux taux.

Depuis les années 1970 on constate une augmentation de la part des investissements de productivité et de remplacement, et aussi une augmentation de la part des investissements immatériels.

Effets de l’investissement sur l’offre de biens et services

Effet direct sur le volume de la production :

Les investissements de capacité augmentent la capacité de production, ce qui permet d’accroître la quantité produite.

Effet par le biais des gains de productivité :

Les investissements de productivité, qu’ils soient matériels ou immatériels (notamment en Recherche-développement, achat de logiciels et formation) entraînent principalement une augmentation de la productivité du travail (=> Chapitre 1).

Les gains de productivité se traduisent par une baisse du coût unitaire (pour une même quantité de production, la quantité de facteurs de production nécessaires est moindre). Cette baisse des coûts unitaires permet de baisser les prix et/ou d’augmenter les salaires et/ou d’augmenter le profit … ce qui est source de croissance.

Effet sur la variété et la qualité des produits :

La R&D débouche aussi sur des innovations de produits, accompagnées de dépenses de publicité, cela permet aux entreprises d’améliorer et de diversifier leur gamme de produits et de mieux affronter la concurrence.

Effets de l’investissement sur la demande de biens et services

L’investissement est une composante de la demande.

Un supplément d’investissement accroît la demande en direction des entreprises produisant des biens et services de production. L’augmentation de la production de ces entreprises engendre des revenus supplémentaires. Une partie de ces revenus est dépensée pour l’achat de produits de consommation ce qui accroît la production des entreprises, d’où un accroissement des revenus qui alimente un nouveau flux de dépenses et de production.

L’offre de biens nouveaux et/ou moins chers engendre de nouveaux besoins. Pour répondre à cette demande les entreprises augmentent leur production.

L’impact de l’investissement sur la croissance peut être favorisé par l’intervention de l’Etat : création d’infrastructures, formation, recherche, politiques d’aménagement du territoire…

Progrès technique et croissance

J.

...

Télécharger au format  txt (11.1 Kb)   pdf (121.3 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com