LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Corpus de texte: De quoi chacun des auteurs du corpus fait-il dépendre le bonheur?

Commentaire d'oeuvre : Corpus de texte: De quoi chacun des auteurs du corpus fait-il dépendre le bonheur?. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  29 Avril 2015  •  Commentaire d'oeuvre  •  334 Mots (2 Pages)  •  2 463 Vues

Page 1 sur 2

De quoi chacun des auteurs du corpus fait-il dépendre le bonheur ? Nommer et interprétez pour chaque texte un procédé différent au service de l'argumentation.

Nous allons travailler sur lesquatre textes de corpus: « Souverain bien »; extrait de Pensées, œuvre de Blaise Pascal publié en 1670; sur une fable « Le philosophe scythe » extraite du deuxième recueil de Fables XII,21, publiée en1693 et écrite par La Fontaine; sur « Le Mondain », poésie de 1736 et rédigée par le philosophe Voltaire ainsi que sur une œuvre de Jean-Jacques Rousseau intitulé « Ve promenade » et extraite de LesRêveries du promeneur solitaire de 1776-1778 afin d'identifier de quoi dépend le bonheur d'après chacun des auteurs et de nommer, interpréter les différents procédés qui permettent de convaincre lelecteur, un procédé au service de l'argumentation.

Tout d'abord, les œuvres du corpus présentent, chacune d'elle, une certaine vision du bonheur. Les auteurs montrent à travers leurs textes leurspropres idées sur le bonheur et de quoi il en dépend. De plus, chacun d'eux argumente leur position via un procédé littéraire, style d'écriture différent. Le texte de Pascal indique bien que tous leshommes recherchent le bonheur: « Tous les hommes recherchent d'être heureux. ». Pascal a une idée bien définie du bonheur. En effet, ce dernier affirme dans son œuvre que le Bonheur vient de Dieu et quepar conséquent il faut la ''foi'' pour atteindre ce but: « Et cependant depuis un si grand nombre d'années jamais personne, sans la foi, n'est arrivé à ce point où tous visent continuellement »(l.8-9). La volonté est aussi l'un des point essentiel à la recherche du bonheur d'après Pascal: « La volonté ne fait jamais la moindre démarche que vers cet objet ». Autrement dit, l'auteur faitréférence ici à la religion: « parce que ce gouffre infini ne peut être rempli que par un objet infini […], que par Dieu même. » (l.18-19).

Tout comme le sage similaire au vieillard de... [à continuer]...

Lire le document complet

Se il vous plaît mettre à niveau pour l'accès

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (53.3 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com