LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport de stage sur la Gestion Des Aléas Au Sein Du Service Logistique

Mémoires Gratuits : Rapport de stage sur la Gestion Des Aléas Au Sein Du Service Logistique. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  7 Janvier 2013  •  9 690 Mots (39 Pages)  •  827 Vues

Page 1 sur 39

Remerciements 5

Avant-Propos 6

Introduction 11

I. Structure organisationnelle de l’entreprise et place de la logistique 13

1. Organisation interne de Prodipact 14

1.1 Organisation des locaux et flux corporels

1.2 Circulation des informations : les AIC

1.3 Logiciels d’information et ERP

2. Supply Chain et place du service logistique à Prodipact 16

2.1 Le rôle de Prodipact dans la Supply Chain de Schneider Electric

2.1 La place du service logistique à Prodipact

II. Gestion de l’aléas et rôle du gestionnaire de flux 20

1. Gestion des stocks et approvisionnements - logistique amont 21

1. Les aléas liés aux flux amonts : nature, enjeux,

1. Les deux modes de gestion de stock.

2. Limites des modes de gestion et rôle du gestionnaire de flux

2. Gestion des demandes clients - logistique aval 31

1. Gestion automatisée des commandes clients - DA et QMax

2. Gestion des retards et information des clients

3. La journée type du gestionnaire de flux 33

Conclusion 40

Bibliographie 41

Remerciements

Je tiens tout d’abord à remercier l’entreprise Prodipact pour avoir accepté de m’accueillir pendant ces trois mois, et notamment le service logistique et le service production pour leur accueil chaleureux. Je souhaite tout particulièrement remercier Monsieur Noël, responsable de l’organisation des flux aval et tuteur de stage, pour m’avoir intégré dans l’entreprise et avoir répondu à toutes mes questions, ainsi que Madame Schubert, gestionnaire de flux, pour m’avoir formé et suivi du début à la fin de ce stage.

Je souhaite aussi remercier Monsieur Rousse, tuteur de stage à GEA, pour sa compréhension et pour ses précieux conseils concernant la rédaction de ce mémoire.

Je souhaite enfin remercier Madame Luciano pour m’avoir aidé à trouver un stage dans un milieu dont je ne connaissais encore rien, ce qui m’a permis d’explorer pendant ces trois mois le monde de l’entreprise industrielle.

Avant-Propos

1. Le groupe Schneider Electric

Schneider Electric est un groupe industriel français présent à l’international spécialisé dans la distribution électrique, le contrôle et les automatismes. Aujourd’hui cette multinationale s’est imposée comme étant le numéro 1 mondial dans la distribution électrique et le contrôle industriel et le numéro 3 mondial en automatismes. Schneider Electric est composée de plus d’une centaines de marques dont les trois principales sont Merlin Gerin, Télémécanique et Square D.

1. Fiche d’identité

‣ Forme juridique : société anonyme à directoire et conseil de surveillance.

‣ Activités : Automatismes et contrôles industriels, distribution électrique, automatismes du bâtiment, sécurisation des installations électriques.

‣ Slogan : «Make the most of your energy»

‣ Siège social : 45, boulevard Franklin Roosevelt, 92505 Rueil-Malmaison France.

‣ Actionnaires (chiffres 2011) :

• Groupe CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) : 3,7%

• Capital Research and Management Company : 9,4%

• Salariés : 4,6%

• Autodétention : 1,7%

• Public : 80,6%

‣ Effectif : 160 000 personnes en 2012

‣ Capitalisation : 29,15 Milliards d’euros en 2012

‣ Chiffre d’affaires : 19,6 Milliards d’euros

2. Histoire de l’entreprise

XIXème siècle : les origines

C’est en 1836 que les frères Schneider, Eugène et Adolphe, décident d’acquérir des forges et des mines dans le Creusot, dans l’objectif de se développer dans le domaine de la métallurgie, alors en plein essor. Leur production ira notamment dans les chemins de fer et les constructions navales, et plus globalement dans la mécanique lourde. Grâce à la révolution industrielle, l’entreprise se développe de façon très rapide.

Début du XXème siècle : armements et rayonnement européen

Le fils d’Eugène Schneider, Henri, fait entrer l’armement dans les domaines d’activité de l’entreprise, faisant croître encore cette dernière. L’entreprise adopte une certaine forme de paternalisme, plaçant l’éducation des ouvriers et leur bien-être social au centre de ses préoccupations.

1918-1944 : guerres mondiales et crise économique

Lors de la 1ère Guerre Mondiale, Schneider a eu un rôle majeur en tant que fabricant d’armes pour les forces alliées. Suite à celle-ci l’entreprise investit à l’étranger et s’installe notamment en Allemagne et à l’est de l’Europe, et s’associe avec le groupe Westinghouse dans le but d’augmenter son rayonnement à l’international dans les domaines de l’électricité et des moteurs, locomotives ou appareillages électriques).

1945-1959 : Après-guerre et reconversion de Schneider

En 1944, les préoccupations changent et Schneider arrête la production d’armements pour commencer la reconstruction des installations civiles détruites pendant la guerre. L’entreprise sera ainsi qualifiée par De Gaulle en 1959 comme «le pilote de l’économie nationale».

1960-1980 : Schneider en crise

Lors de la crise sidérurgique qui accompagne la deuxième moitié du XXème siècle, le baron Edouard-Jean Empain, nouvellement arrivé à la tête

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (586.9 Kb)   docx (32.3 Kb)  
Voir 38 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com