LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur L’extrait de Bel-Ami de Guy de Maupassant, P597 de Le Rouge et du Noir de Sthendal

Discours : Commentaire sur L’extrait de Bel-Ami de Guy de Maupassant, P597 de Le Rouge et du Noir de Sthendal. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  7 Février 2021  •  Discours  •  379 Mots (2 Pages)  •  1 119 Vues

Page 1 sur 2

Commentaire sur L’extrait de Bel-Ami de Guy de Maupassant, P597 de Le Rouge et du Noir de Sthendal

Ce texte est un extrait de Bel-Ami de de Guy de Maupassant, écrivain naturaliste de la fin du XIXème siècle. Il nous présente la toute première visite du ‘’héros’’ du roman, Georges Duroy, surnommé ‘’Bel-Ami’’, d’un homme faisant partie du ‘’monde influent’’, Georges Forestier. Cette première rencontre porte un enjeu influent très important pour Duroy, en effet, son entrée dans ‘’le monde’’ et sa réussite sociale dépendent de l’impression qu’il donnera.

Comment le narrateur évoque-t-il la succession contradictoire des états d’âme de Duroy ?

Nous étudierons en premier temps l’image négative que le personnage à de lui même, le façon dont il se dévalorise, sa peur du ridicule, et ensuite dans un second temps comment il parvient à prendre confiance en lui, la manière dont cette confiance se manifeste avant de retomber de nouveau.

Le narrateur nous fait tout d’abord comprendre que Duroy à une image négative de lui-même, cela est montré par le champ lexical de la peur omniprésent dans le début du texte ‘’gêné’’, ’’intimidé’’, ‘’mal à l’aise’’, ‘’l’inquiétait’’… Cela souligne son manque de confiance avant qu’il ne se dévalorise et n’exprime sa peur du ridicule en se posant des questions sur ses habits en pensant à son ‘’ pantalon un peut trop large’’, ses ‘’bottines non vernies’’ ou encore ‘’la chemise à 4,50 francs achetée le matin même’’, tout cela souligné par le point de vue interne, la narrateur traduit donc l’image que Duroy à de lui-même. Malgré cela, une seule partie de ses habits est beau et lui va bien ‘’Seul, l’habit n’allait pas mal’’ mais n’étant pas parfait car il ‘’ n’allait pas mal’’ et était ‘’à peu près juste pour la taille’’. D’autres passage du texte nous montres sa peur maladive du ridicule se trouve au début et à la fin du deuxième paragraphe de l’extrait, respectivement ‘’harcelé surtout par la crainte d'être ridicule’’ et ‘’il s'exagérait les imperfections, s'affolait à l'idée d'être grotesque.’’

2ème partie : Duroy reprend confiance en lui même

1) Les glaces commences par lui faire perdre sa confiance dans le paragraphe un mais la lui font aussi regagner dans le paragraphe deux.

2) Duroy crée un ‘’double parfait’’ de lui-même, il s’invente une personnalité.

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (32.5 Kb)   docx (7.7 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com