LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Eco 3003 TN 2

Cours : Eco 3003 TN 2. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  24 Avril 2018  •  Cours  •  1 803 Mots (8 Pages)  •  524 Vues

Page 1 sur 8

Commencez la rédaction de votre travail.

  1. Présentez les deux grandes écoles de pensée économique du travail et dites quelles sont les principales distinctions entre ces deux grands paradigmes ou ces deux visions du monde du travail. (6 points)

Réponse : Précisions d’abord que les deux grands paradigmes (ou visons du monde du travail) en question sont d’une part le paradigme néoclassique et d’autre part, le paradigme institutionnaliste.

Les théories du capital humain, de la prospection d’emploi et des contrats implicites sont des théories particulières qui s’inscrivent dans le grand paradigme néoclassique, à l’intérieur duquel différentes écoles de pensée cohabitent. Les théories de la régulation, de la segmentation et des marchés internes font partie du grand paradigme institutionnaliste, où elles rejoignent diverses théories élaborées par l’école des institutionnaliste et post-institutionnalistes.

Le paradigme institutionnaliste, comprend les institutionnalistes, mais également les post-keynésiens, qui adoptent la vision macroéconomique keynésienne, mais ont une vision microéconomique d’inspiration institutionnelle. Ceux-ci mettent surtout l’accent sur le rôle des institutions dans la dynamique économique.

La distinction fondamentale entre les deux grands paradigmes en économie du travail à trait au mécanisme d’allocation des emplois et que l’expression de marché du travail renvoie en fait à la théorie néoclassique.

La théorie néoclassique considère que la répartition optimale des revenus entre les salaires et les profits est déterminée par le fonctionnement du marché concurrentiel, le mécanisme des prix et les conditions techniques de production dans les entreprises. Toute tentative du gouvernement en vue de modifier les prix du marché aura pour effet de nuire à l’affectation optimale des ressources.

Le paradigme institutionnaliste affirme que la répartition des revenus est le fruit d’une évolution historique et plus particulièrement du jeu d’institutions et de règles ou de conventions agissant sur le système d’emploi. Son également privilégiés dans les analyses institutionnalistes des variables macroéconomiques comme le niveau de l’emploi et le niveau de la demande pour les produits à l’échelle de l’économie.

  1. Expliquez les fondements théoriques du graphique de l’offre et de la demande en répondant aux questions qui suivent : 


    [pic 1]

  1. À quoi réfère la courbe de la demande? (1 point)

Réponse : La courbe de la demande regroupe l’ensemble des points représentant les intentions d’achat pour chaque prix du produit. S’il y a déplacement de la courbe, cela signifie que pour un même prix, l’acheteur désire se procurer une quantité différente.

  1. À quoi réfère la courbe de l’offre? (1 point)

Réponse : La quantité de produits offerts varie dans le même sens que les prix. Des prix plus élevés entrainent une quantité de produits offerts plus élevée, alors que des prix plus faibles incitent l’entreprise à réduire la quantité de produits qu’elle offre sur le marché.

  1. Expliquez les liens entre P1, P2, Q1 et Q2. (3 points)

Réponse : Si le produit se vend à un prix P1, à ce prix, les consommateurs sont disposées à en acheter une quantité Q2, alors que les entreprises ne sont disposées qu’à en offrir la quantité Q1. Par contre, si le produit se vend au prix P2, les consommateurs trouverait le produit trop couteux, et seulement les plus aisés d’entre eux s’en procureraient (Q1), alors qu’à ce prix, les entreprises souhaiteraient en produire bien d’avantage (Q2). Dans un tel cas, les entreprises auraient des surplus de production (écart entre Q2-Q1).

  1. Qu’est-ce que le Pe? (1 point)

Réponse : Un seul point correspond à l’égalité entre les intentions d’achat et de vente. Il s’agit du point représentant le prix Pe, à l’intersection des courbes de demande et d’offre. À ce prix, les entreprises produiront exactement la quantité du produit demandé par les consommateurs : il s’agit donc du prix d’équilibre du marché. Ce prix d’équilibre du marché qui fixe le prix pour l’ensemble des entreprises dans la situation de concurrence pure et parfaite, qui préside au modèle néoclassique.


  1. Dans une région éloignée des grands centres urbains, une importante entreprise du milieu, aux prises avec une baisse considérable de ses commandes, se voit dans l’obligation de faire des mises à pied massives. 



Mis au courant, le syndicat a demandé une rencontre avec la direction afin de trouver des solutions. De bonne foi, chacune des parties a fait des suggestions intéressantes et des discussions animées se sont prolongées pour en venir, finalement, à une entente de principe sur un programme de partage de travail. La semaine de travail passerait de 48 heures à 35.

  1. Expliquez ce qu’est le programme du travail partagé. (2 points)

Réponse : Le Travail partagé est un programme d'adaptation destiné à aider les employeurs et les employés à éviter les mises à pied à la suite d'une diminution temporaire du niveau d'activité normale de l'entreprise qui est indépendante de la volonté de l'employeur. Cette mesure permet de fournir un soutien de revenu aux employés admissibles aux prestations d'assurance-emploi qui réduisent temporairement leur semaine de travail pendant la période de redressement de l'entreprise.

Le programme Travail partagé repose sur un accord tripartite entre l'employeur, les employés. Les employés qui participent à un accord de Travail partagé doivent accepter de réduire leurs heures de travail et partager le travail disponible sur une période de temps définie.


  1. Expliquez-en les fondements théoriques. (2 points)

Réponse : L’analyse néoclassique du partage du travail prédit que les travailleurs qui font plus d’heure de travail qu’ils ne le souhaiteraient sont les plus favorables au partage du travail en situation de pénurie d’emploi. Cela va presque de soi. Cependant, même les travailleurs qui ne sont pas ainsi « sur-employés » et selon la théorie, ces travailleurs peuvent atteindre un niveau de satisfaction supérieur en participant à un tel programme, si celui-ci leur permet d’accroitre considérablement leurs heures de loisir, tout en diminuant relativement peu leur revenu.

...

Télécharger au format  txt (12.1 Kb)   pdf (236 Kb)   docx (1.6 Mb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com