LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Marché Et Le Principe De La Concurrence

Documents Gratuits : Le Marché Et Le Principe De La Concurrence. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  4 Juin 2013  •  1 535 Mots (7 Pages)  •  699 Vues

Page 1 sur 7

Le marché et le principe de la concurrence

Introduction :

De nos jours, avec l’ouverture à la concurrence de certains services publics tels l’énergie (EDF-GDF), Ferroviaire (SNCF), beaucoup d’entreprises, autrefois en position de monopole se retrouvent dans des situations assez compliquées, à cause, en partie de la concurrence. Pour pouvoir garder une part importante de marché.

Cependant, à l’époque elles avaient l’avantage d’être les seules sur le marché et donc de fixer les prix des services et/ou produits qu’elles offraient librement sans libre arbitre.

Il est toujours intéressant de savoir quels sont les avantages et ou inconvénients qu’ont les entreprises en situation de monopole, que ce soit pour les consommateur ou pour l’entreprise, mais aussi, qu’est-ce qui pousse chaque entreprise à se mettre en concurrence direct ou indirect.

Pour aborder ce sujet je vais utiliser le plan suivant :

La situation actuelle

Les problèmes posés

Les solutions envisagées

Je vais donc étudier dans un premier temps le monopole comme structure de marché, les avantages et inconvénients pour l’entreprise et les consommateurs et ensuite j’utiliserais des exemples pour illustrait mes. Dans un deuxième temps, j’évoquerais le cas de la concurrence comme structure de marché avec ses théories, les avantages et les inconvénients pour les consommateurs et l’entreprise et enfin je vous proposerais un exemple concret de situation de marché concurrentiel.

 

I) LE MONOPOLE COMME STRUCTURE DE MARCHE

 

En économie, le monopole désigne la situation d'un marché dans lequel il y a plusieurs demandes pour un seul fournisseur, n'ayant pas à subir la concurrence d'autres producteurs, il est libre de fixer ses prix. L'acheteur peut parfois avoir la possibilité d'acquérir un produit de substitution (ex : l'avion ou la voiture face au monopole du transport ferroviaire). Pour qu'un monopole soit efficace, il ne doit exister en aucun cas un substitut pour le produit ou le service vendu, et il ne doit pas y avoir de menace sérieuse d'arrivée d'un concurrent sur le marché concerné. Le prix de vente est ainsi sous le contrôle du vendeur.

Pour qu’il y ait une situation de monopole dans un domaine quelconque il faut que ces critères soient respectés :

- Le contrôle d'une ressource importante nécessaire à la fabrication du produit.

- La capacité technologique d'une seule société à assurer, à des prix convenables, toute la production d'un bien ou la réalisation intégrale d'un service, situation parfois appelée monopole « naturel ».

- le contrôle exclusif d'un produit ou de son procédé de fabrication, grâce à un brevet.

- L'octroi d'une concession, qui réserve à une seule société le droit de commercialiser un bien ou un service sur un territoire donné.

Les monopoles économiques peuvent prendre plusieurs formes : monopoles naturels, cartels et fusions de sociétés.

Les monopoles naturels: (une seule société sur un marché) se rencontrent rarement en économie, sauf dans le domaine des services publics (Ex : La Tam). Ceux-ci sont constitués d'entreprises qui produisent des biens ou services utiles au bien-être collectif, par exemple la fourniture d'eau et d'électricité, le transport et les communications.

Les cartels: Aujourd'hui, la forme la plus connue d'association est probablement le cartel, en raison de l'attention générale portée aux activités de l'organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le cartel est une organisation créée par des producteurs, dont les buts sont l'attribution de parts de marché, le contrôle de la production et la régulation des prix. (Wikipédia 7 décembre 2012)

L'OPEP remplit toutes ces fonctions, même si ses actes les plus connus ont concerné la fixation du cours mondial du pétrole.

Les Fusions: C’est une opération par laquelle deux ou plusieurs sociétés se réunissent pour n'en former qu'une seule. Dans le cas de deux entreprises, une fusion aboutit en général à la prise de contrôle de l'une par l'autre, l'une des deux entreprises absorbant l'autre : c'est une « fusion-absorption ». Les actionnaires d'une société absorbée sont rémunérés par des actions de la société absorbante et deviennent donc actionnaires de cette dernière, cessant de l'être de la société absorbée. Juridiquement et fiscalement, une fusion s'analyse comme la réunion au sein d'une même société des actifs et des dettes de deux sociétés. Au plan financier, une fusion conduit à l'addition des valeurs des capitaux propres des deux sociétés permettant la constitution d'un groupe dont la puissance financière tend à être la somme des deux entités précédentes. Toute fusion ou concentration créant une position de monopole et agissent contre l'intérêt public est en principe interdite (En principe bien sûr).( Source : http://bourse.trader-finance.fr/fusion/)

 

Pour les économistes, L'analyse des prix et quantités choisies par le monopole montre que le monopole choisit un prix supérieur à son coût marginal et une quantité inférieure à celle qu'il choisirait en situation de concurrence.

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (111.4 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com