LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de l'entreprise GDF SUEZ

Analyse sectorielle : Analyse de l'entreprise GDF SUEZ. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  31 Mars 2013  •  Analyse sectorielle  •  352 Mots (2 Pages)  •  784 Vues

Page 1 sur 2

I- Analyse de la situation de l’entreprise

1. Une partie prenante est une personne physique ou morale qui participe à l’activité de l’entreprise. Elle peut avoir une influence directe ou indirecte sur celle-ci.

Au sein de GDF SUEZ, les parties prenantes internes sont les dirigeants, et les salariés. Les parties externes sont la CGT, qui est un syndicat l’Etat ainsi que le groupe SUEZ.

L’intérêt des dirigeants de GDF SUEZ est de privilégier les intérêts de l’entreprise et s’attribuer des stock-options en ayant comme moyen d’action le développement durable afin de protéger leurs consommateurs.

L’intérêt des salariés est d’augmenter leurs salaires. Sans leur présence l’entreprise ne peut pas fonctionner correctement ce sont donc des contre-pouvoirs car ils exercent un mouvement de grève.

Concernant les parties externes, l’intérêt pour la CGT est de faire valoir les droits des salariés. Elle est aussi un contre-pouvoir car elle utilise comme moyen d’action le mouvement de grève en soutenant les salariés.

Pour le gouvernement, son intérêt est de recevoir des parts des bénéfices de l’entreprise lorsqu’elle était une entreprise publique. Son moyen d’action est donc de ne pas donner des aides car elle est devenue une société anonyme en se fusionnant avec le groupe SUEZ.

Pour finir, le groupe SUEZ a pour intérêt, de devenir le premier groupe de distribution d’énergie et de préserver les ressources naturelles. Leur moyen d’action est la fusion GDF SUEZ.

II- Identification du problème de management

2. Le problème de gouvernance posé par le projet des dirigeants de GDF SUEZ est la décision de s’attribuer les stock-options alors qu’ils ont refusé de verser des primes aux employés et aussi d’augmenter leurs salaires. Les salariés sont donc mécontents et procèdent par un mouvement de grève en souhaitant que les dirigeants augmentent les salaires de 7,5 % et versent une prime de 1 500 €.

III- Proposition de solutions

3. Les solutions qui ont été trouvées pour résoudre ce problème ont été que les dirigeants ont décidé de ne pas s’attribuer les stock-options s’élevant à 1,1 million d’euros. les stock-options vont aussi être interdit cependant GDF DUEZ n’est pas un groupe qui bénéficie d’une aide gouvernementale, ils ne vont donc pas avoir de bénéfices.

Les conséquences seraient qu

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (51.3 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com