LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Assurances Sécuriplus

Dissertation : Les Assurances Sécuriplus. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  15 Février 2020  •  Dissertation  •  1 782 Mots (8 Pages)  •  21 Vues

Page 1 sur 8

Les Assurances Sécuriplus

Selon ma lecture du cas, l'entreprise Assurances Sécuriplus applique pleinement les principes de la division du travail qui a été pensé par Smith ainsi que l'organisation scientifique du travail. Cette pensée a pour objectif d'augmenter le rythme de fabrication et de permettre aux ouvriers d'être plus expérimentés dans leur travail. 

Tout d'abord, l'entreprise est divisée en trois secteurs dont la division vie, la division industrielle et la division médicale. Ceux-ci sont mis en place afin de mieux se spécialiser dans leurs champs personnels. Cela leur permet d'offrir des services plus rapides à la clientèle. Ces divisions sont gérées indépendamment « chaque division avait sa propre direction, son équipe de vente, ses services administratifs et son personnel de bureau ».[1] Mes exemples seront sur l'assurance médicale, car celle-ci est démontrée plus en profondeur dans la mise en situation du cas. Elle est organisée selon les principes de la division et de l’organisation scientifique du travail, car on peut lire : « la division médicale comptait 66 employés répartis comme suit: sept cadres supérieurs, 20 vendeurs, 25 commis de bureau et 14 préposés à l'administration ».[2] La compagnie fonctionne comme une entreprise autonome. Elle n’est pas dépendante de personne « elle avait sa propre équipe de ventes, ses systèmes informatiques, ses banques de données informatisées sur les bénéficiaires, ses services comptables et son équipe d'analyse ».[3] Donc selon Smith, il est important de diviser les différentes opérations afin de mieux accomplir leurs fonctions et l'entreprise le fait à la perfection.

Ensuite, dans l'organigramme de la figure 2, on peut apercevoir chacun des services. Par exemple, le service du courrier, le service des réclamations/médicaments, les commis aux réclamations, le service des chèques et le service du courrier pour les enveloppes.  Un des principes de l'organisation scientifique de travail selon Taylor est : « la recherche de la meilleure méthode pour réaliser une tâche, à partir de la détermination scientifique des temps et des modes opératoires et de leur prescription par l'encadrement (planification du travail au moins un jour à l'avance, instructions écrites complètes...) ».[4] Chaque divisions qui sont représentées par l'organigramme démontre plusieurs tâches à accomplir, elles sont très spécifiques. Chaque employé à un poste bien défini et ils connaissent leur fonction à l'avance. L'entreprise Assurances Sécuriplus fait voir un autre principe de l'organisation scientifique du travail qui est : « la formation, le suivi et le contrôle permanents du personnel ». [5] M. Blanchette a donné : « …10 heures de formation intensive lorsque le nouveau système informatique dernier cri a été installé l'année dernière ».[6] Le directeur a investi beaucoup d'argent en formation interne. Cependant dans son équipe, il y a des membres qui ne comprennent pas bien le système. Alors chaque semaine, il envoie des messages aux commis de réclamations pour leur faire comprendre son mécontentement.

Un dernier principe sur l'organisation scientifique du travail selon Taylor est : « la division du travail entre la direction et les ouvriers est claire. La direction planifie, analyse et systématise les tâches (…) Les ouvriers, de leur côté, exécutent les tâches de manière à atteindre les revenus les plus élevés. Le travail de gestion lui-même doit être analysé et spécifié de façons à éviter les styles de direction artisanaux qui se fondent sur l'intuition ».[7] Un employé est venu voir M. Blanchette, pour lui dire : « les commis en réclamation devrait être consultés afin de pouvoir expliquer les erreurs et suggérer des façons d'améliorer les choses ».[8] Suite à cette déclaration, le directeur agit avec une grande fermeture d'esprit concernant le département visé. La citation suivante le démontre : « Alors, j'ai envoyé un autre mémo aux commis pour leur dire qu'il fallait augmenter la vitesse de traitement et éliminer les erreurs et que c'était tout ce qu'on leur demandait ».[9] En somme, M. Blanchette stipule irrévocablement que les employés ne sont pas là pour penser, mais seulement pour exécuter les tâches.

Henri Fayol, instigateur de l’administration classique, propose quatorze principes administratifs. Il y en a que l'entreprise Assurances Sécuriplus applique à la perfection et d'autre un peu moins. Certains principes sont très comparables donc je vais de préférence justifier ceux-ci.

Pour débuter, on remarque rapidement que la division du travail, l'unité de commandement et l'unité de direction sont excessivement bien utilisés « chaque division avait sa propre direction, son équipe de vente, ses services administratifs et son personnel de bureau ».[10] Également, l'organigramme de la figure 1 et 2 le démontre clairement. Chaque employé dépend d'un seul directeur et ils sont tous associés à un seul secteur d'activité. Alors, Selon Fayol, cela évitait beaucoup de problématique. Avec cet extrait et les organigrammes, on peut constater sur un même ordre d'idée que ceci représente la hiérarchie. Tous les employés sont placés stratégiquement et les communications des supérieurs descendent de façons verticales vers les bons secteurs qui lui sont adressées.

Ensuite, vient le principe de la subordination de l'intérêt individuel à l'intérêt général. Cela est présent dans l'entreprise, car son objectif est de satisfaire la clientèle et de savoir bien répondre à leur besoin visé. Donc, elle doit primer les intérêts individuels de chacun « La plupart des clients étaient satisfaits de ce niveau de service, mais certains d'entre eux exerçaient des pressions pour que l'entreprise réduise sont temps de transit interne à trois jours ouvrables ».[11] Le service des réclamations/médicaments a immédiatement effectué une étude par rapport au temps de traitement. Cette étude a prouvé qu'il y avait véritablement un problème de productivité.

...

Télécharger au format  txt (11.8 Kb)   pdf (97.6 Kb)   docx (15.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com