LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accompagnement au repas

Étude de cas : Accompagnement au repas. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  25 Avril 2017  •  Étude de cas  •  2 044 Mots (9 Pages)  •  811 Vues

Page 1 sur 9

Présentation du temps clef du quotidien : « Le repas »

Le temps clef du quotidien est un moment qui revient de manière répétitive chaque jour.

Ce moment est un support important pour l’Accompagnant Educatif et Social dans les dimensions affectives, sociales, éducatives et culturelles de la personne accompagnée.

J’ai choisi de présenter le repas : ce temps clef est un moment privilégié et important du quotidien. Selon la pyramide de Maslow, s’alimenter est un besoin fondamental pour l’être humain.

Les enfants ont des difficultés à s’approprier leur corps, ils présentent  des troubles de l’alimentation et demandent par conséquent un accompagnement très spécifique et technique.

L’accompagnement au repas des jeunes de l’établissement est un travail pluridisciplinaire.  L’orthophoniste qui suit les jeunes en prise en charge individuelle, ou durant sa séance elle fait un travail de d’éducation et rééducation de la sphère bucco-faciale. Afin que l’équipe puisse accompagner les jeunes en toute sécurité, chaque professionnel  a été formé par l’orthophoniste, c’est ainsi qu’elle fait un transfert de compétenceà l’équipe (elle transmet par son enseignement une certaine technicité).La kinésithérapeute contribue également à ce travail de transmission de compétence pour toutes les questions d’installation de confort et sécure pour le repas. Ces deux professionnelles  transmettent  à l’équipe les compétences techniques (SAVOIR-FAIRE)avec notamment des consignes d’accompagnement (maintien de la tête, aide à la mise en bouche des aliments avec des couverts adaptées, positionnement de la cuillère dans la bouche…).

Ce moment de repas est très fatigant pour le jeune. Le jeune fatigue car il fournit beaucoup d’effort pour mastiquer, tenir son corps, sa tête. C’est pour cette raison qu’une installation confortable est primordiale, que le repas ne doit pas s’éterniser dans la longueur. Un repas trop long dans la durée provoque des difficultés d’ouverture de la bouche.

Pour que l’accompagnement au repas soit optimale et pour le bien-être des jeunes, il est indispensable qu’ils aient :

  • une bonne installation, table adapté, accoudoir (pour que le jeune ait ces bras poser sur la table).
  • une attention de proximité et de qualitéETRE EN ECOUTE TOTALE, (rythmes du repas, veillez au calme durant le moment du repas, entretenir un échange verbales, l’actif aidé...).
  • Etre en écoute totale est un positionnement pour le professionnel, qui l’oblige à se créer une sorte de bulle de concentration et d’attention totale envers la personne aidée. Cette attention est une posture, un comportement (SAVOIR-ETRE) que le professionnel doit adopter IMPERATIVEMENT.
  • Une alimentation adaptée en texture (mixé, mouliné, morceaux) selon les consignes de l’orthophoniste.
  • Porter les aliments dans la cavité buccale, aidé à la mastication et déglutition avec le geste technique en s’aidant de la cuillère (déclenchement de la déglutition, par le mouvement reflexe).

L’équipe pluridisciplinaire veille chaque jour à proposer une alimentation varié, ainsi, notamment avec l’appui de la diététicienne  qui adapte les menus  selon l’état de santé des jeunes, (amaigrissement, surpoids, constipation, diarrhées,..)

Une alimentation adaptée aux croyances religieuse, ainsi qu’aux incompatibilités alimentaires (allergisants aux glutens de blé, aux cucurbitacées…)

Tout ce travail autour de l’accompagnement au repas, cette technicité vise d’une part aéviter les risques de fausses routes et de proposer un repas le plus agréable possible.

L'accompagnement individualisé

  1. Présentation de la personne dans ce temps clef

Le jeune A est âgé de 14 ans, il présente une trisomie 21. Il est arrivé dans l’établissement il y a presque deux ans, auparavant il se trouvait dans un établissement spécialisé pour jeunes enfants. Il est le plus jeune d’une fratrie de cinq. Ce jeune marche même s’il est fatigable, il a une préhension assez fine.

Aentre facilement en relation avec l’Autre, il aime beaucoup les comptines. Il est capable de faire des demandes pour faire une comptine avec lui. Aestcapable de sourire et de rire, il aime observer les scènes qui se déroulent devant lui. Aa des stéréotypies, lorsqu’il est assis à terre, il peut se balancer avec son tronc en ayant les jambes tendues et poussant des cris ; lorsque ces stéréotypies durent, Aest dans une sorte de transe émotionnelle. Il est en nage et très essoufflé.

Lors de son arrivé dans l’établissement Aétait beaucoup dans l’observation, il ne pouvait pas rester assis longtemps sur une chaise. Il se mettait presque systématiquement à terre. L’équipe éducative a constaté  que A était attirer par certains objets, comme le balais ou l’aspirateur. Ces objets provoquent en lui, une émotion forte de contentement. Une contenance par les ateliers en général a permis à A d’être assis sur une chaise, à table en groupe. Lorsque A est frustré il tape son front avec la paume de sa main.

L’accompagnement éducatif par des méthodes structurées a permis à Ad’être plus présent à lui-même. La contenance du cadre éducatif et des ateliers lui ont permis de progresser et de valider des items. Grace à cet accompagnement éducatif spécifique As’est intéressé à l’objet/ image, à son emploi du temps imagé et aux repères temporo spatiaux.

L’accompagnement éducatif, la transversalité ont permis à Ade progresser dans les apprentissages, les ateliers et les temps clé du quotidien. Grace à la contenance, au cadre stricte As’est approprier des outils alternatifs par image, tels que le oui et non. Ainsi Apeut communiquer, faire des choix et ainsi se positionner en tant que sujet.

B) Présentation de l'accompagnement individualisé

Pour aller au repas, Aprend sa chaise adapté avec son plateau dessus et se rend  jusqu'à sa place dans le réfectoire. Il sait ouvrir la porte avant d'aller s'installer au réfectoire.

a besoin de contenance pendant le repas pour ne pas être débordé par ses stéréotypies notamment les comptines et ainsi rester attentif pendant son repas mais on peut par des stratégies lui permettre de les utilisé pour qu’il puisse ne pas se fatigué et rester attentif. L’équipe éducative a mis en place un séquentiel (images : je mange, je bois, dessert, je range mes serviettes, je débarrasse)

...

Télécharger au format  txt (12.7 Kb)   pdf (168.8 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com