LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rhinoceros De Ionesco Fiche De Lecture

Mémoires Gratuits : Rhinoceros De Ionesco Fiche De Lecture. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  30 Mai 2014  •  3 354 Mots (14 Pages)  •  1 601 Vues

Page 1 sur 14

Rhinocéros

Ionesco

I. RÉSUMÉ DE LA PIECE

− Acte I

− Acte II

− Acte III

II. ÉTUDE DES PERSONNAGES

− Jean

− Bérenger

− Botard

− Dudard

− Daisy

− Le Logicien

III. AXES DE LECTURE

− Le « théâtre de l’absurde »

➢ Un langage déstructuré

➢ L’absurdité des comportements humains

− Une dénonciation de l’absurdité de la condition humaine

➢ Inspiration et engagement politique de l'auteur

➢ Une dénonciation du fanatisme politique

➢ Une dénonciation des comportements humains

➢ La réduction de l’espace et de la liberté

− Du comique au tragique ?

L’auteur

Eugène Ionesco, auteur dramatique et écrivain français, est né d’un père roumain et d’une mère d’origine française en 1909. Il est marqué par cette double culture. Il fait des études de lettres françaises à l’université de Bucarest.

En 1938, il part en France mais le déclenchement de la guerre l’oblige à reprendre le chemin de la Roumanie. Témoin privilégié des basculements totalitaires du XXe siècle, Eugène Ionesco assista, terrifié, en Roumanie, à la conversion au fascisme de la plupart de ses amis et camarades de sa génération.

Cette hideuse mutation idéologique est à l’origine de la pièce : «Le rhinocéros, c’est l’homme aux idées reçues. Dans la pièce, j’ai voulu tout simplement faire le récit d’une contagion idéologique. Je l’avais vécue, une première fois, en Roumanie, quand l’intelligentsia devenait peu à peu nazie, antisémite, “Garde de fer”».

En 1942 il s’installe définitivement en France, obtenant après la guerre sa naturalisation. Il meurt en 1994.

L’œuvre

Cette pièce a été créée en 1959, au Schauspielhaus de Düsseldorf dans une mise en scène de Karl-Heinz Stroux. L'accueil fut triomphal à plusieurs reprises, la représentation fut interrompue par des applaudissements frénétiques. Cette pièce, inspirée par le nazisme a connu son premier triomphe dans le pays où avait eu lieu la plus spectaculaire épidémie idéologique du XXe siècle.

Cette pièce a été diffusée en 1959 et en 1960 dans différentes langues. Composée de trois actes, elle met en scène la contamination d’une population par une étrange épidémie de « rhinocérite ». Les habitants sont les uns après les autres transformés en rhinocéros.

I. RÉSUMÉ DE LA PIECE

Acte I

Il est axé sur le début de la contagion à la rhinocérite. Les premières réactions sont la surprise, l’étonnement, l’indignation, le choc. C’est le premier stade de la mentalité collective, qui rappelle les populations face aux totalitarismes (notamment le nazisme) : peur et interrogations, doublées d’une réaction souvent typique des démocraties face à la menace totalitariste ; « nous ne pouvons pas le permettre »… mais les paroles ne se transforment pas en actes.

L’acte I se déroule sur une place tranquille d’une ville de Province, un dimanche matin. Le décor comprend une épicerie en arrière-plan et une terrasse de café où Jean, personnage imbu de sa personne attend Bérenger, son ami employé de bureau, bien plus timide. Il lui reproche de ne jamais arriver à l’heure, ainsi que son allure négligée et son manque de personnalité. Ce dernier ne réagit pas. Un rhinocéros traverse alors la place avec fracas. Les habitants du quartier sont d’abord interloqués et commentent son passage, puis ils vaquent à leurs occupations.

Bérenger aperçoit alors Daisy, une de ses collègues dont il est amoureux, mais est bien trop timide pour lui avouer ses sentiments. A la table voisine des deux amis, un Vieux Monsieur discute avec un Logicien. Ce dernier explique ce qu’est un syllogisme : « Tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat ».

Soudain, un second rhinocéros en liberté traverse la scène, dans l’autre sens cette fois, et écrase sur son passage le chat (1ère victime) et les courses de la ménagère.

Bérenger, de son côté, promet à son ami de faire des efforts : il va arrêter de boire et se cultiver. Trois interrogations arrivent dans la discussion : était-ce le même rhinocéros ? Celui-ci avait-il une ou deux cornes ? Etait-il d’Asie ou d’Afrique ? Le ton monte et Jean quitte la scène en colère, laissant Bérenger seul, regrettant sa dispute avec son ami. Le logicien commente : « il se peut que depuis tout à l’heure le rhinocéros ait perdu une de ses cornes ».

Acte II

Cet acte montre la contagion de la « rhinocérite » parmi tous les habitants. Ils se transforment petit à petit en rhinocéros, jusqu’à envahir la ville. Les premières divisions apparaissent entre les personnages. Certains cèdent déjà, d’autres résistent encore à la transformation. Voici comment se décompose la mise en scène de ce phénomène dans l’acte II :

Tableau 1

L’action se déroule dans un bureau d’administration juridique, le lendemain matin. Sur la scène, à gauche, se trouve le bureau de Daisy ; au premier plan, il y a une table et au fond, le bureau du chef de service. Daisy raconte qu’elle a vu deux rhinocéros dans la ville. Botard, un ancien instituteur, ne la croit pas ; quant à Dudard, un autre de ses collègues, il reste sceptique mais finit par être convaincu après avoir lu la confirmation de la nouvelle dans le journal. Le chef de service, M. Papillon, entre alors en scène et remet ses employés au travail. Pourtant la conversation continue. Mme Bœuf essoufflée fait irruption sur scène. Elle a été poursuivie par un rhinocéros

...

Télécharger au format  txt (20.9 Kb)   pdf (271.2 Kb)   docx (17.9 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com