LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exercices d'entraînement à la Dissertation

Compte Rendu : Exercices d'entraînement à la Dissertation. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  15 Avril 2015  •  2 639 Mots (11 Pages)  •  4 779 Vues

Page 1 sur 11

EXERCICES D’ENTRAINEMENT A LA DISSERTATION

EXERCICES :

1) Identifiez l’objet d’étude sur lequel porte le sujet. Relevez les mots clefs du sujet et mettez-les en rapport avec l’objet d’étude. Indiquez le type de plan parmi les trois types vus.

Sujet 1 : Dans le Dictionnaire égoiste de la littérature, Charles Dantzig affirme : « La poésie ne se trouve pas que dans le vers ». Vous discuterez son point de vue dans un dvpt argumenté.

Sujet 2 : Dans un roman, l’évocation des lieux ne sert-elle qu’à apporter des informations sur le monde où évoluent les personnages ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur les textes mis à votre disposition.

Sujet 3 : A partir du corpus, de vos lectures et de votre expérience de spectateur, vous vous demanderez en quoi la mise en scène d’une œuvre théâtrale en constitue, à sa manière, une interprétation.

Sujet 4 : « Mon héroine est mienne et n’appartient qu’à moi », écrit Milan Kundera. Pensez-vous que le personnage de roman soit une création uniquement issue de l’imagination du romancier ?

Sujet 5 : Pensez-vous que le théâtre est « le lieu de la plus grande liberté, de l’imagination la plus folle », comme l’écrit Ionesco ? Vous répondrez à cette question en faisant référence à des exemples précis tirés des tx du corpus, aux œuvres étudiées en classe et à votre expérience personnelle de spectateur.

Sujet 6 : L’essai, la fable, le conte philosophique, la lettre ouverte sont autant de formes que peut prendre l’argumentation. Laquelle vous paraîtrait la plus appropriée si vous deviez défendre les droits de l’homme aujourd’hui ? Vous répondrez à cette question en vous appuyant sur els textes du corpus et les œuvres étudiées en classe.

Sujet 7 : Selon vous, réécrire, est-ce chercher à dépasser le modèle ?

Sujet 8 : Les poètes romantiques et surréalistes ont fait de l’imagination le principe moteur de l’écriture poétique. En vous référant aux œuvres du XIXe et du XXe siècles que vous connaissez, vous montrerez dans quelle mesure ils ont respecté ce principe dan leurs œuvres.

Sujet 9 : Peut-on parler au théâtre d’une parole du corps ?

Sujet 10 : La création littéraire et artistique des humanistes de la Renaissance témoigne-t-elle d’une vision optimiste de l’homme et du monde ?

Sujet 11 : Dans quelle mesure les personnages romanesques, êtres de fiction, aident-ils les lecteurs à mieux se connaître ?

Sujet 12 : Le but essentiel d’une œuvre argumentative est-il d’éclairer la condition humaine ?

Sujet 13 : Le principal dessein de la poésie est-il selon vous de faire rêver le lecteur ?

Sujet 14 : Le genre de l’essai peut-il se définir comme celui de la liberté intellectuelle ?

2) En reprenant les mêmes exemples de sujets que dans l’exercice précédent, identifiez la pbtique pour chacun des sujets. Reformulez-la sous forme de question

3) Reformulez sous forme d’une question la pbtique posée par le sujet.

En vous appuyant sur les tx du corpus et sur vos propres lectures, vous vous demanderez en quoi la fable est une forme argumentative efficace.

A partir du corpus, de vos lectures et de votre expérience personnelle de spectateur, vous vous demanderez en quoi la mise en scène d’une œuvre théâtrale constitue, à sa manière, une interprétation.

4) Rechercher les idées : reformule la pbtique sous la forme d’une question. Recherchez dans les tx du corpus des passages qui peuvent servir d’exemples ou de citations. Indiquez en quoi chaque tx nourrit la pbtique posée par le sujet.

Sujet : « De la musique avant toute chose », affirme Verlaine dans son Art poétique, en 1882. Que pensez-vous de cette exigence ? Appuyez-vous sur les tx du corpus pour discuter cette affirmation.

Texte A Fantaisie

Il est un air pour qui je donnerais

Tout Rossini, tout Mozart, tout Webre,

Un air très vieux, languissant et funèbre,

Qui pour moi seul a des charmes secrets !

Or, chaque fois que je viens à l’entendre,

De deux cents ans mon âme rajeunit

C’est sous Louis treize ; et je crois voir s’étendre

Un coteau vert, que le couchant jaunit.

Puis un château de brique à coins de pierre,

Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,

Ceints de grands parcs, avec une rivière

Baignant ses pieds, qui coule entre des fleurs ;

Puis une dame à sa haute fenêtre,

Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens,

Que, dans une autre existence peut-être,

J’ai déjà vue…et dont je me souviens !

Gérard de Nerval, Les Chimères, 1854

Texte B Un rhume qui n’en finit pas

Quand on examine le vaste monde

ses beautés ses tristesses et ses aléas

on se demande on se demande

à quoi rime tout cela

mais qui mais qui donc tousse là ?

le jour se transforme en nuit

le bas se retrouve en haut

un autobus croque un fruit

un pigeon roucoule miaô

mais qui mais qui donc tousse là-haut ?

on ne connaît jamais le fond des choses

et l’on ne s’y résigne pas

on

...

Télécharger au format  txt (15.8 Kb)   pdf (161 Kb)   docx (16.7 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com