LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une action recomposée et souvent invraisemblable

Étude de cas : Une action recomposée et souvent invraisemblable. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  3 Janvier 2014  •  Étude de cas  •  2 724 Mots (11 Pages)  •  997 Vues

Page 1 sur 11

Recherche par mot clé: Utiliser la recherche avancée

Accueil › Annales corrigées › Selon vous, l’illusion créée par le théâtre éloigne-t-elle le spectateur de la vérité ou lui permet-elle de s’en rapprocher ? Sujet 3 - Septembre 2009 ›

Selon vous, l’illusion créée par le théâtre éloigne-t-elle le spectateur de la vérité ou lui permet-elle de s’en rapprocher ? Sujet 3 - Septembre 2009

Annales corrigées : dissertationFrançais1re ES1re SLe commentaire littéraireFrance métropolitaine2011

Selon vous, l'illusion créée par le théâtre éloigne-t-elle le spectateur de la vérité ou lui permet-elle de s'en rapprocher ?

Vous répondrez en vous appuyant sur des exemples tirés du corpus, et sur des œuvres que vous avez lues ou vues au théâtre.

Les textes du corpus sont reproduits dans le sujet n° 9.

LES CLÉS DU SUJET

Comprendre le sujet

Le sujet comporte une seule question.

Vous devez analyser tous les mots importants du sujet. Trouvez l'objet d'étude : « théâtre », « spectateur » le théâtre, texte et représentation.

Cherchez sous quel angle précis vous devez aborder ce thème : « illusion », « vérité ». Il s'agit du rapport du théâtre avec la réalité, de l'artifice et de la vérité.

Reformulez la question avec vos propres mots, en variant les termes interrogatifs, de façon à vous ouvrir des directions de réponse variées : « Le théâtre est-il éloigné ou est-il proche de la réalité et de la vérité ? ».

Chercher des idées

Pour trouver des idées, réfléchissez :

à partir du sens des mots et de leur contraire « illusion » implique l'idée de « factice » et s'oppose à « réalité » ; « vérité » implique l'idée d'« authenticité » et s'oppose au mensonge, à la « fausseté » ;

aux éléments que comporte le spectacle (décor, costumes, lumières, rythme imprimé à la pièce) et aux divers intervenants dans le spectacle : metteur en scène, acteurs, public…

Cela vous amène à organiser votre travail en deux parties : « En quoi le théâtre est-il un art de l'artifice et de l'illusion qui nous éloigne de la vérité ? » et « En quoi le théâtre est-il un art de la vérité, de l'authenticité humaine ? »

Cela vous suggère d'autres sous-questions (en variant les mots interrogatifs) :

« Qu'est-ce qui est faux/artificiel dans le théâtre ? » du point de vue de l'action ; de l'expression des personnages (situation d'énonciation) ; du spectacle (décor, costumes, jeu des acteurs…).

« Qu'est-ce qui est vrai/réel/authentique dans le théâtre ? » ; « Quelle vérité nous dévoile le théâtre ? »

Ou pour dépasser cette contradiction : « Comment se fait-il qu'un art aussi artificiel et conventionnel permette d'atteindre une certaine authenticité ? »

Répondez à ces questions et assortissez chacune d'elles d'exemples précis.

Utilisez les scènes du corpus et constituez-vous une réserve d'exemples de pièces que vous avez lues ; rappelez-vous aussi précisément les spectacles théâtraux auxquels vous avez assisté.

Pour réussir la dissertation : voir guide méthodologique.

Le théâtre : voir lexique des notions.

Choix et exploitation des exemples : voir guide méthodologique.

CORRIGÉ :

Attention ! Les indications en couleur ne sont qu'une aide à la lecture et ne doivent pas figurer dans votre rédaction.

Introduction

Amorce : le théâtre, dans son texte et dans sa représentation, est peut-être le genre littéraire le plus conventionnel et semble, par ses artifices matériels et ses conventions, nous écarter du réel et de la vérité. Les termes métaphoriques « jeu » et « jouer » qui font partie du vocabulaire dramatique, indiquent bien ce côté factice et illusoire.

Problématique : mais le théâtre est-il seulement artifice et conventions, qui, paradoxalement, créent l'illusion théâtrale à laquelle le spectateur aime se laisser prendre ? Ou dévoile-t-il la vérité ?

Annonce du plan : s'il n'est pas, comme le dit Hugo, « le pays du réel », ne dépasse-t-il pas l'artifice pour viser une authenticité humaine et nous reconduire, par des détours, à ce que Hugo appelle le « vrai » ?

I. Le théâtre, art de l'artifice et de l'illusion : un univers de faux-semblants

Le théâtre est essentiellement « représentation ». Or « représenter » signifie « remplacer », « tenir lieu de », « figurer » (comme en peinture). Le verbe implique la notion d'illusion. Et, de fait, rien n'est vrai au théâtre. Tout ce qui fait la réalité de notre vie – le lieu, l'espace et le temps, mais aussi la parole – y est transformé. Diderot note : « On se rend au spectacle avec la persuasion que c'est l'imitation d'un événement et non l'événement même qu'on y verra » (Les Bijoux indiscrets).

1. Sur scène, le lieu n'est pas le lieu : un univers factice de carton

La mise en scène – avec les ressources de la scénographie – a une matérialité factice, aisément visible.

Le lieu n'est pas le lieu

Au théâtre, le lieu est illusion : le spectateur admet que la scène présente comme réel un lieu en réalité factice et que les deux cents mètres carrés de la scène représentent une forêt dans le deuxième acte de Dom Juan, un champ de bataille dans Cyrano de Bergerac.

Un décor de carton

Victor Hugo, dramaturge lui-même, explique très concrètement : « Le théâtre n'est pas le pays du réel : il y a des arbres en carton, des palais de toile, un ciel de haillons, des diamants de verre, de l'or de clinquant, du fard sur la pêche, du rouge sur la joue, un soleil qui sort de dessous la terre.

...

Télécharger au format  txt (16.7 Kb)   pdf (170.7 Kb)   docx (15.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com