LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une Si Longue Lettre

Dissertation : Une Si Longue Lettre. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  15 Avril 2013  •  1 388 Mots (6 Pages)  •  4 757 Vues

Page 1 sur 6

ETUDIER UNE SI LONGUE LETTRE DE MARIAMA BA

A 1. À la découverte du paratexte

Titre du livre : UNE SI LONGUE LETTRE

Année de publication: 1979 Nombre de chapitres : 27

Auteur : MARIAMA BA (26/04/1929 – 17/08/1981) Nationalité : SENEGALAISE

Autre publication : UN CHANT ECARLATE ( roman posthume,1980)

A 2 Classification du roman

1- Genre littéraire : il est à la fois un roman épistolaire et un roman social.

• Épistolaire car la narratrice Ramatoulaye adresse à sa meilleure amie Aïssatou une lettre dans laquelle elle lui confie ses problèmes conjugaux. L’emploi du ‘je’ donne au roman un cachet intime mais non autobiographique.

• Social car Ramatoulaye dresse un tableau de la société sénégalaise dans lequel le réquisitoire au goût de fiel n’épargne aucune tare observée dans le quotidien du Sénégalais

2- Thème principal : ce roman qui s’ouvre sur un cri ne peut être que l’écho de mille cris de femmes africaines percluses de douleurs. Douleurs nées du mépris affiché d’hommes phallocrates assurés que le droit de la femme est une illusion, que son émancipation est un leurre et que sa vocation est d’être une mère et une épouse soumise et corvéable à souhait. Prenant prétexte du mariage polygamique, la narratrice greffe autour de ce thème central d’autres thèmes secondaires tels que le chômage des jeunes, le mariage par castes, l’hypocrisie, l’amitié, etc.

A 3 Structure narrative

Élément déclencheur

L’élément déclencheur est un élément important du récit car c’est l’événement qui crée une situation de conflit ou de déséquilibre. L’élément qui permet à l’histoire de commencer est la mort de Modou Fall. Ce décès est si important pour la suite du récit que la narratrice a jugé bon de le placer en incipit risquant ainsi de brouiller la chronologie de l’histoire.

L’intrigue

C’est l’enchaînement des faits et des actions faites par les personnages car ce sont eux qui vivent les événements. L’intrigue est basée sur un problème ou un conflit qui surgit pour le personnage principal et qu’il tente de résoudre. Le conflit c’est donc la lutte entre le personnage principal et une force d’opposition. Dans Une si longue lettre, le conflit de Ramatoulaye revêt deux formes :

• Le conflit est d’ordre intérieur

Trahie par son mari Modou Fall qui a épousé une jeune fille du nom de Binetou, Ramatoulaye lutte contre la rancœur, la tristesse et la dépression nerveuse

• Le conflit d’ordre extérieur

Ramatoulaye lutte aussi contre l’injustice faite aux femmes africaines devant subir les outrages des hommes. Ramatoulaye lutte pour la survie de ses enfants abandonnés par leur père.

Schéma de l’intrigue

Ce qui est arrivé Ce qui a causé cet événement Réactions des femmes Analyse

Mawdo Ba, médecin, déjà marié avec Aïssatou, épouse sa cousine Nabou Tante Nabou sa mère a toujours rejeté le mariage de son fils, un prince, avec Aïssatou, une bijoutière. Elle oblige son fils à épouser la petite Nabou qui est une fille de « sang noble » Aïssatou divorce et abandonne un époux qui se marie par devoir pour faire plaisir à sa mère. Nommée à l’ambassade du Sénégal aux USA, elle gagne sa vie.

Aïssatou réagit comme une femme émancipée

Trois ans plus tard, Modou Fall, conseiller technique au ministère de la Fonction Publique, épouse la jeune Binetou, l’amie de sa fille

Douze enfants en trente années de mariage ont enlaidi Ramatoulaye, une institutrice âgée de cinquante ans et demeurant à Grand dakar. Or, Modou Fall désire un bain de jouvence que seule une belle et jeune fille peut lui procurer Ramatoulaye reçoit la nouvelle avec stoïcisme. Elle la conçoit comme une fatalité et se prépare à « partager » son mari. Ramatoulaye réagit comme une femme traditionnelle qui est encore enchaînée à l’éducation reçue de sa mère.

Quarante jours après le décès de son mari, Ramatoulaye reçoit la visite de Tamsir, le frère de Modou, venu demander sa main.

Tamsir, à l’instar de tous les hommes du roman, considère la femme comme un « mets » qu’on savoure et qu’on se passe entre amis. Soutenue par la religion et la tradition qui autorise le lévirat et la soumission de la femme, Tamsir vient en conquérant Ramatoulaye blessée dans son amour – propre humilie Tamsir et l’imam, les représentants des forces qui assujettissent la femme. Elle

...

Télécharger au format  txt (8.9 Kb)   pdf (107.9 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com