LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Pour Apprecier Un Roman Un Lecteur A T Il Besoin De S'identifier Au Personnage Principal

Mémoires Gratuits : Pour Apprecier Un Roman Un Lecteur A T Il Besoin De S'identifier Au Personnage Principal. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  24 Novembre 2013  •  671 Mots (3 Pages)  •  1 676 Vues

Page 1 sur 3

S'inscrire! Connexion Contactez-nous

Dissertations et des mémoires

La Dissertation

Littérature / Pour Apprécier Un Roman, Un Lecteur A-t-il Besoin De S'identifier Au Personnage Principal Et De Partager Ses Sentiments ?

Pour Apprécier Un Roman, Un Lecteur A-t-il Besoin De S'identifier Au Personnage Principal Et De Partager Ses Sentiments ?

Dissertations Gratuits: Pour Apprécier Un Roman, Un Lecteur A-t-il Besoin De S'identifier Au Personnage Principal Et De Partager Ses Sentiments ?

Rechercher de 35 000 Dissertation Gratuites

Soumis par: Gymakiram 04 décembre 2012

Balises:

Mots: 1913 | Pages: 8

Vus: 1069

Voir la version complète

S'inscrire

Corpus

Ce corpus est composé de trois extraits de romans présentant des scènes de meurtre. Le premier est l’assassinat de Camille dans Thérèse Raquin de Zola, chef de file du naturalisme. L’extrait du roman La Condition Humaine (1933) d’André Malraux évoque les pensées du jeune Tchen sur le point de commettre un homicide. Le dernier extrait a été écrit par Albert Camus dans L’Étranger et relate le meurtre commis par le personnage principal, Meursault. Ces trois crimes prennent place dans des lieux très différents. Quel est rôle de la description de la nature dans les trois extraits ?

Les trois meurtres se déroulent à des moments différents de la journée. Le texte A et B relatent des meurtres durant la nuit. Laurent, l’amant de Thérèse, assassine Camille au « crépuscule » lorsque les « rayons pâlissent ». Dans le texte B, Tchen se trouve dans la chambre de sa victime pour le tuer dans son sommeil, durant « cette nuit écrasée d’angoisse ». L’heure donne aussi une indication « Minuit et demi ». La nuit permet au meurtrier de cacher son crime qui a été prémédité. Au contraire, Meursault, dans le texte C, tue son opposant en plein jour (répétition du mot « soleil »). Ce crime n’a pas cherché à être dissimulé : c’est un crime impulsif.

De plus, une autre caractéristique de la nature est présente dans les trois textes : le silence. Dans les extraits A et B, on observe une diminution des bruits extérieurs à la scène du crime. Dans Thérèse Raquin, le canot de la victime et des meurtriers s’éloigne au fur et à mesure des rives : il s’éloigne de la vie, symbolisée par les chants des canotiers, et s’engouffrent entre deux îles où un silence mortel règne. Dans La Condition Humaine, Les klaxons des voitures de la ville laissent place au silence, ce qui rassure Tchen, terrorisé à l’idée de combattre des « ennemis éveillés ». Ainsi, on peut dire que dans les deux textes, le silence encourage le meurtrier a perpétrer son acte criminel. Contrairement aux textes A et B, le tex

Voir la version complète

S'inscrire

te C présente au départ un lieu silencieux

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (71.4 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com