LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Pour apprécier un roman, le lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments

Analyse sectorielle : Pour apprécier un roman, le lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  29 Décembre 2013  •  Analyse sectorielle  •  310 Mots (2 Pages)  •  582 Vues

Page 1 sur 2

Sujet : « Pour apprécier un roman, le lecteur a-t-il besoin de s'identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ? »

- Le personnage principal est celui qui retient l'attention du lecteur ; on cherche à le connaître, le comprendre ; on suit ses aventures, sa vie. On partage ses émotions, ses joies ou ses malheurs, ses idées et ses valeurs ; on peut en arriver à se sentir proche de lui. Le temps de la lecture, on en vient à « vivre » ce qu'il vit par procuration.

- Mais il existe des personnages repoussants (anti-héros) ou qui, en tout cas, ne sont pas propices à l'identification, pour diverses raisons.

- D'autre part, l'intérêt que l'on peut porter à un roman ne se focalise pas uniquement sur le personnage principal.

I/ Quels sont les processus d'identification possibles dans un roman ?

1) Les romans à la 1ère personne

Un personnage-narrateur nous raconte sa vie, nous fait partager son intimité (livre ses sentiments, fait de nous ses confidents privilégiés. Nous rentrons alors en

empathie avec lui ; parfois, parce qu'il nous est arrivé de vivre des situations similaires, ou que nous nous disons que nous aurions (ré)agi comme lui.

2) Le point de vue interne

récit à la 3ème personne, cette fois, mais qui, là encore, nous fait « rentrer » dans les pensées et la façon de voir (et de sentir) d'un personnage:possibilité d'une

proximité étroite avec lui

3) Un personnage humain

La plupart des personnages sont vraisemblables humains (avec leurs qualités, leurs défauts, leurs failles). On suit leur existence, le temps d'une lecture, et on peut

arriver à s'attacher à eux comme on le ferait avec de « vrais » amis : on partage leurs émotions, leurs réactions face aux événements,etc.

II/ Mais l'identification n'est pas toujours possible ou souhaitable

1) Des personnages antipathiques

l'anti-héros

le personnage incarnant le mal absolu ou l'absence de morale / d'humanité

le personnage sans qualité

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (47.3 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com