LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lecture Cursive Victor Hugo : Les Contemplations

Mémoires Gratuits : Lecture Cursive Victor Hugo : Les Contemplations. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  4 Avril 2012  •  1 127 Mots (5 Pages)  •  1 184 Vues

Page 1 sur 5

Travail de lecture cursive

Victor Hugo : Les Contemplations

Page 1/12

Poème n°1 :

15 FÉVRIER 1843

AIME celui qui t’aime, et sois heureuse en lui.

— Adieu ! — Sois son trésor, ô toi qui fus le nôtre !

Va, mon enfant béni, d’une famille à l’autre.

Emporte le bonheur et laisse-nous l’ennui !

Ici, l’on te retient ; là-bas, on te désire.

Fille, épouse, ange, enfant, fais ton double devoir.

Donne-nous un regret, donne-leur un espoir,

Sors avec une larme ! entre avec un sourire !

Choix du poème : J’ai choisi ce poème, car il parle du malheur et du bonheur. Ce qui crée une totale opposition. Le poète est triste que sa fille quitte la maison mais il est content que sa fille fasse le bonheur de son futur mari. C’est pour cela qu’il prononce : « Sors avec une larme ! entre avec un sourire ! »

Justification de l’illustration : J’ai voulu crée un contraste entre l’ombre et la lumière. Victor Hugo (en bas à gauche) apporte l’ombre, et Léopoldine (en haut à droite) apporte la lumière .Cette séparation est du au mariage entre Léopoldine et Charles Vacquerie le 15 février 1843.

Page 2/12

Poème n°2 :

Demain, dès l’aube…

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.

J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,

Et, quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Choix du poème : J’ai choisi ce poème car je l’ai souvent entendu, j’ai même déjà du l’apprendre et il m’a semblait tout de suite facile à comprendre.

De plus, ce poème est très émouvant, il montre l’amour d’un père pour sa fille et on peut voir d’après ce poème que Victor Hugo n’oubliera jamais sa fille malgré son décès.

Page 4/12

Justification de l’illustration : J’ai dessiné un paysage en 3 plans, au 1er on aperçoit un homme (Victor Hugo) qui avance dans la campagne qui blanchit. Au 2nd plan, il s’agit de la forêt et des montagnes. Et au dernier plan, c’est l’or tombant du ciel que Victor Hugo ne veut pas regarder. Victor Hugo parcours tout ce chemin dans le but d’aller sur la tombe de sa fille.

Page 5/12

Poème n°3 :

Le mendiant

Un pauvre homme passait dans le givre et le vent.

Je cognai sur ma vitre ; il s'arrêta devant

Ma porte, que j'ouvris d'une façon civile.

Les ânes revenaient du marché de la ville,

Portant les paysans accroupis sur leurs bâts.

C'était le vieux qui vit dans une niche au bas

De la montée, et rêve, attendant, solitaire,

Un rayon du ciel triste, un liard de la terre,

Tendant les mains pour l'homme et les joignant pour Dieu.

Je lui criai : « Venez vous réchauffer un peu.

Comment

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (89.1 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com