LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le romancier juge-t-il ses personnages coupables de leur conduite ou plutôt victimes d’une société hypocrite ?

Dissertation : Le romancier juge-t-il ses personnages coupables de leur conduite ou plutôt victimes d’une société hypocrite ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  3 Mai 2021  •  Dissertation  •  677 Mots (3 Pages)  •  25 Vues

Page 1 sur 3

ROGER Anthony 1°D

Français

Dissertation

Sujet A :  Le romancier juge-t-il ses personnages coupables de leur conduite ou plutôt victimes d’une société hypocrite ? Vous réfléchirez à cette question en prenant principalement appui sur le roman de Stendhal mais vous pourrez illustrer votre propos en vous référant aux autres auteurs découverts dans le parcours associé.

“L’homme ne peut se fier à l’homme”, Stendhal, Le Rouge Et Le Noir, LXXIV (1830). Depuis longtemps, les auteurs ont cherché à dépeindre leurs sociétés à travers leurs personnages, notamment à travers des œuvres comme Le Rouge et Le Noir (1830), de Stendhal ou L’Etranger (1942), d’Albert Camus. C’est pourquoi, on peut se demander : le romancier juge-t-il ses personnages coupables de leur conduite ou plutôt victimes d’une société hypocrite ?

Pour répondre à cette question, il est tout d’abord nécessaire de se demander si le romancier pense ses personnages coupables de leurs actions. Puis, il convient de s’interroger sur la vision du romancier de ses personnages vis-à-vis de la société.

I) Coupable de ses actions :

a) Le romancier juge ses personnages coupables de leurs actions :

Dans L’Etranger d’Albert Camus et dans l’œuvre de Stendhal, Le Rouge Et Le Noir, on peut observer que les auteurs font tous deux exécuter leurs personnages principaux, (Meursault et Julien Sorel), pour leurs crimes. En effet, Meursault assassine un homme sur une plage et Julien Sorel tente de tuer la femme qu’il a aimée, Mme. Louise De Rênal. Ils seront tous deux juger et condamné à la peine de mort après leur procès.

b) Le romancier incarne la justice pour ses personnages :

L’auteur est maître de la justice dans son roman. C’est par exemple Albert Camus qui jugent que Meursault, doit subir la peine de mort suite à son action. De la même façon, Stendhal condamne Julien à mort après sa tentative d’homicide volontaire sur Louise De Rênal. L’auteur juge directement ses personnages à travers son œuvre.

II) Victime d’une société hypocrite :

a) Le protagoniste, victime de la société :

En effet, les personnages principaux sont plus que souvent pris au piège par la société de leur époque. Dans Le Rouge Et Le Noir, la société n’offre aucun privilège au peuple, seuls les grands peuvent s’amuser. En effet, on y voit Julien Sorel prisonnier de cette pyramide du pouvoir. “Partant de tout en bas”, il n’a d’autres choix que de monter dans la société grâce à son ambition. Cette ascension sociale finira par causée sa chute.

b) Une société hypocrite :

Comme l’a dit Molière dans son œuvre Dom Juan (1665), “L’hypocrisie est un vice privilégié, qui jouit en repos d’une impunité souveraine.” Les personnes haut placées de la société montrent un masque à leur entourage et dissimulent leurs véritables pensées dans le but de ne montrer que ce qu’il y a de mieux en eux. Le monde que nous dévoile Stendhal dans son œuvre est emplit d’hypocrisie. En effet, les aristocrates se montrent “bon et généreux” devant les plus pauvres et les ouvriers, néanmoins, ils ne cessent de critiquer ces personnes et les méprises du fait qu’ils soit plus haut placé dans la société.

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (62.9 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com